Essais Premiers essays

Premier essai du Volvo XC40 R-Design T5 2019 : une image réinitialisée

Ce petit multisegment se démarque, mais est-il rapide?

Ce petit multisegment se démarque, mais est-il rapide?

Bon nombre de constructeurs de luxe sont reconnus pour offrir des changements si minimes à leurs véhicules que personne ne les remarque. Ce n’est pas le cas de Volvo. Depuis la refonte de son XC90, Volvo est passée d’une marque pour intellectuels excentriques à un constructeur reconnu pour ses technologies de pointe et son design audacieux. Le nouveau XC40, avec ses controversés tapis orange que nous avons pu admirer lors d’un récent essai, en est l’exemple parfait.

Dans la catégorie des multisegments sous-compacts, le Volvo XC40 2019 fait concurrence aux Mercedes-Benz GLA et BMW X1, entre autres. Le véhicule conserve la fameuse calandre du constructeur, les feux de jour inspirés de la forme du marteau de Thor et les feux arrière verticaux. Cependant, avec ses proportions carrées et son toit contrastant offert en option, le XC40 semble beaucoup moins conventionnel que son frère d’une taille supérieure, le XC60. Le premier est 26,4 cm plus court et 20,6 cm plus étroit, mais tout aussi grand que le second. Son empattement est 16,3 cm plus petit et sa garde au sol de 21,1 cm le place à égalité avec celle du XC60, qui varie entre 20,8 cm et 21,6 cm selon le type de suspension choisi. Alors, oui, vous pouvez lui apposer l’étiquette de multisegment.

Le XC40 est le premier modèle à être basé sur la nouvelle architecture modulaire compacte du suédois – et tous les prochains véhicules de la série 40 suivront le pas. Pour commencer, le seul moteur offert est un engin de 2,0 litres turbocompressé à quatre cylindres en ligne de 248 chevaux et 258 lb-pi de couple, le tout jumelé à une boîte de vitesses automatique à huit rapports transmettant la puissance à une traction intégrale.

Lors de nos essais de performances, le XC40 s’est montré à la hauteur de ses rivaux. Son temps d’accélération de 0 à 100 km/h est de 6,7 secondes, ce qui le place tout juste en dessous des BMW X1 xDrive28i 2016 à traction intégrale et Mercedes-Benz GLA 250 4Matic 2018 à traction intégrale que nous avons testés. Ces deux concurrents ont enregistré des chronos de 6,8 et 6,9 secondes, respectivement. À puissance égale, le XC40 est plus rapide qu’un XC60, ce dernier ayant atteint les 100 km/h en 7,3 secondes.

Le XC40 a bouclé l’épreuve du huit en 27 secondes avec une moyenne de 0,65 g, légèrement en retard sur ses rivaux : le X1 a négocié tous les virages et franchi le fil d’arrivée en 26,8 secondes avec une moyenne de 0,65 g, et le GLA a fait de même en 26,6 secondes à 0,67 g.

Notre directeur des essais Kim Reynolds a jugé que la dynamique du XC40 semble mieux adaptée à la conduite urbaine qu’aux essais sur piste. « Le véhicule est difficile à conduire sans soubresauts, comme la réponse au mouvement de lacet devient rapidement incontrôlable avec chaque rotation du volant. L’effort requis sur la direction est beaucoup trop faible, même en mode sportif », selon lui. « J’ai aussi de la difficulté à juger son freinage. Je crois avoir appuyé un peu trop tôt sur la pédale à quelques reprises. »

Vous ne manquerez certainement pas de puissance à bord du XC40, que ce soit pour effectuer des manœuvres rapides en ville ou pour vous engager sur l’autoroute. Même s’il n’est pas aussi agile que le GLA 250, le multisegment de Volvo se conduit sans effort dans les espaces de stationnement comme sur les routes sinueuses. Notre véhicule d’essai était un modèle R-Design équipé d’une suspension sport de série. Malheureusement, les imperfections de la route atteignent l’habitacle et secouent légèrement les passagers à vitesse modérée. Malgré leur style attrayant, les glaces latérales anguleuses nuisent à la visibilité du conducteur lorsque vient le temps de vérifier les angles morts pour les changements de voie.

Notre XC40 a mieux performé dans nos essais d’économie de carburant que dans ceux de l’EPA, du moins en ville et en consommation combinée. Nous avons enregistré des résultats de 9,3/8,2/8,8 L/100 km (en ville/sur route/combinée), par rapport aux 10,2/7,6/9,1 L/100 km de l’EPA. À titre de comparaison, le X1 a obtenu des cotes de 11,1/7,1/9,3 L/100 km lors de nos essais du programme Cotes réelles.

Parlons maintenant de l’éléphant orange dans la pièce. Notre véhicule était parsemé de tapis « orange lave » du plancher aux panneaux de porte, sans oublier la console centrale. Pour être honnête, je n’aime pas particulièrement la couleur ni sa texture grossière. On peut cependant choisir d’autres thèmes intérieurs, puisque cette éruption colorée n’est offerte que sur les modèles R-Design, moyennement un supplément de 100 $. Les sièges en cuir nubuck se sont avérés plutôt confortables.

Nous avons aimé la disposition agréablement simple du tableau de bord, dont l’élément central est un nouvel écran tactile de 9 pouces offert de série. Sa surface similaire à celle d’un iPad répond bien aux commandes. Juste en dessous, une barre de commandes physiques s’étend à l’horizontale et permet notamment de choisir entre différents modes de conduite. L’habitacle a visiblement été conçu avec une attention aux détails, comme le prouvent l’espace de rangement pour téléphone intelligent (avec tapis de recharge sans fil) au-dessus des porte-gobelets, les crochets pour sacs et les grands vide-poches aux portes. Les modèles R-Design viennent avec des jantes de 19 pouces peintes noir mat, une calandre aux accents noirs, un volant unique à trois branches, un pavillon noir et des seuils de portes R-Design en métal.

L’intérieur du XC40 est fonctionnel, certes, mais nous devons souligner un autre point négatif : l’utilisation du petit levier de commande demande une certaine période d’adaptation. Je n’ai pas eu droit aux encoches satisfaisantes habituellement ressenties au passage entre les rapports et, de ce fait, je me retrouvais parfois dans le mauvais engrenage. Heureusement, le frein de stationnement s’active par un bouton distinct.

Parmi les caractéristiques de sécurité offertes de série sur le multisegment, on retrouve un système de prévention des collisions capable de détecter les véhicules, piétons, cyclistes ou animaux de grande taille. Le véhicule comprend aussi une aide au maintien dans la voie et le système de prévention de changement de voie sur la voie opposée de Volvo, qui ramène le véhicule dans sa voie s’il dévie et se dirige vers un véhicule en sens inverse. Nous avons également pu profiter d’un système de surveillance des angles morts avec alerte de circulation transversale. Au moment d’écrire ces mots, ni le gouvernement ni l’IIHS n’ont décerné de cote de sécurité au XC40.

En raison de leur taille et de leur bas prix, les véhicules sous-compacts de luxe sont souvent scrutés afin de déterminer s’ils sont dignes de leur célèbre emblème. Le XC40 poursuit la tradition de Volvo, surtout en matière de qualité intérieure, de disponibilité des caractéristiques et d’expérience de conduite. D’ici quelques années, le constructeur devrait dévoiler un modèle T4 de base moins dispendieux ainsi que des versions hybrides rechargeables et entièrement électriques.

Volvo XC40 R-Design T5 2019 à traction intégrale
PRIX DE BASE 50 765 $
PRIX DU MODÈLE AMÉRICAIN TESTÉ 45 935 $ US
PARTICULARITÉS DU VÉHICULE VUS de 4 portes pour 5 passagers à traction intégrale et moteur à l’avant
MOTEUR Turbocompressé de 2,0 L à DACT, 16 soupapes et 4 cylindres en ligne, 248 chevaux et 258 lb-pi de couple
BOÎTE DE VITESSES Automatique à 8 rapports
POIDS À VIDE (RAPPORT AVANT/ARRIÈRE) 1741 kg (58/42 %)
EMPATTEMENT 270,3 cm
LONGUEUR x LARGEUR x HAUTEUR 442,5 cm x 191,0 cm x 165,9 cm
ACCÉLÉRATION DE 0 À 100 KM/H 6,7 secondes
QUART DE MILLE 15,1 secondes à 146,3 km/h
FREINAGE DE 100 À 0 KM/H 36,6 m
ACCÉLÉRATION LATÉRALE 0,86 g (en moyenne)
ÉPREUVE DU HUIT DE MOTOR TREND 27,0 secondes à 0,65 g (en moyenne)
CONSOMMATION DE CARBURANT SELON NOTRE PROGRAMME COTES RÉELLES 9,3/8,2/8,8 L/100 km
ÉCONOMIE DE CARBURANT EN VILLE, SUR LA ROUTE ET COMBINÉE SELON L’EPA 10,2/7,6/9,1 L/100 km
CONSOMMATION D’ÉNERGIE EN VILLE ET SUR LA ROUTE 91,3/67,7 kWh/100 km
ÉMISSION COMBINÉE DE CO2 211,4 g/km