Essais Premiers essays

Premier essai du Buick Encore Sport Touring 2017 : le VUS de luxe sans véritable luxe

Un intermédiaire haut de gamme abordable

Un intermédiaire haut de gamme abordable

En examinant l’Encore, certains voient probablement un petit multisegment original, alors que d’autres se demandent peut-être pourquoi ce modèle arbore le logo de Buick, étant donné l’historique du constructeur reconnu pour ses berlines haut de gamme. Ce que beaucoup ignorent au sujet de ce petit VUS est qu’il s’agit du modèle le plus populaire de Buick et un produit très mondial construit en Corée du Sud. Ayant fait ses débuts pour l’année modèle 2013, l’Encore est l’un des premiers multisegments sous-compacts modernes à avoir fait son entrée sur le marché, avec le Nissan Juke et le Jeep Patriot. Depuis l’arrivée de ces modèles, la popularité de la catégorie des multisegments sous-compacts a connu une croissance fulgurante, les clients semblent les acheter en paires! Conscients de la popularité grandissante du segment, les constructeurs comme Mazda, Honda et Toyota se sont joints à la catégorie avec leurs VUS CX-3, HR-V et C-HR respectifs. Cependant, Buick est une marque haut de gamme qui peut rivaliser avec des multisegments comme le Mercedes-Benz Classe GLA et l’Audi Q3. Voyons comment le mignon VUS américain se compare à ses concurrents de luxe et de gamme intermédiaire.

L’Encore, aussi vendu en sol chinois sous le même nom, roule sur la plateforme Gamma II de GM, la même qui se trouve sous la tôle de l’Opel Mokka offert en Europe ainsi que dans les compactes Chevrolet Trax, Spark et Sonic. Le petit multisegment a été mis en vente pour la première fois en tant que modèle de l’année 2013 et a reçu son premier lifting en 2017, un remodelage qui a principalement apporté des améliorations esthétiques. Les carénages frontal et arrière, les phares, les feux arrière, la calandre, les ailes avant et le capot ont tous été modifiés, il en va de même pour le tableau de bord, la console centrale et le groupe d’instrumentation. L’Encore a aussi reçu la connectivité Apple CarPlay et Android Auto et un nouvel écran tactile couleur de 8,0 pouces. Un choix de moteur augmenté (dont un puissant moulin turbocompressé de 1,4 litre à quatre cylindres) fait partie des grandes nouveautés. Buick s’assure que son modèle le plus populaire demeure à jour afin d’être prêt à se mesurer à ses nouveaux rivaux.

Avec un prix de base alléchant de 23 495 $, une allure des plus mignonnes et des fonctionnalités haut de gamme, il n’est pas surprenant que l’Encore connaisse un tel succès. Comment Buick réussit-elle à offrir un multisegment de luxe à prix aussi abordable? Eh bien, le constructeur automobile a mis la pédale douce sur les aspects haut de gamme du VUS. Les caractéristiques de série comme le garnissage en similicuir, l’écran tactile couleur de 8,0 pouces, le système OnStar avec point d’accès sans fil, la technologie QuietTuning de Buick, le système d’annulation active du bruit et le système audio haut de gamme Bose livrable constituent une liste décente de fonctionnalités haut de gamme, dans un modèle d’entrée de gamme. Cependant, ces caractéristiques sont quelque peu contrebalancées par des éléments de gamme franchement inférieure, comme des sièges avant à commande partiellement électrique (inclinaison manuelle), l’absence d’un accoudoir pour le passager avant (le conducteur en a un de son côté), un système de mise en veille envahissant et dérangeant qui ne peut être désactivé, une boîte de vitesses qui change difficilement les rapports et un moteur bruyant. Mentionnons aussi la minuscule banquette arrière qui transforme presque le VUS en modèle à quatre places lorsque des adultes s’y installent.

En tenant compte de son petit empattement, l’Encore offre une conduite très confortable, mais la suspension arrière à poutre de torsion se montre un peu sautillante sur une chaussée abîmée, ne permettant pas au véhicule d’assurer une conduite douce dans ces circonstances. De plus, les sièges arrière se rabattent à plat, ils réduisent toutefois considérablement les mouvements des sièges avant lorsqu’ils sont complètement repliés. Du haut de mon 1,80 m, je n’ai pas réussi à abaisser complètement les sièges arrière derrière moi sans être trop prêt du volant et des pédales. Ce n’est pas une caractéristique recherchée dans un multisegment, ni dans aucun autre véhicule d’ailleurs.

La conduite coussinée du Buick est fantastique dans des conditions de conduite normales, toutefois, le sous-compact n’aime pas être poussé trop fort, c’est en grande partie en raison de ses mouvements de roulis importants, ce qui rend l’Encore peu amusant à conduire. Le VUS s’en est cependant bien tiré lors de notre épreuve du huit. L’Encore a eu besoin de 27,8 secondes pour boucler l’épreuve du huit de Motor Trend, c’est plus lent que le Mercedes-Benz GLA250 4Matic 2015 qui avait accompli la tâche en 27,0 secondes, mais plus rapide que les 28,0 secondes du Honda HR‑V 2016 à quatre roues motrices. L’Encore 2013 doté du moteur de 138 chevaux de série a terminé l’épreuve du huit en 28,2 secondes.

Équipé du moteur turbocompressé de 153 chevaux et 177 lb-pi de couple à quatre cylindres livrable et de la configuration à traction de série (une configuration à quatre roues motrices est aussi offerte en option), notre Encore a atteint les 100 km/h en 8,5 secondes, 1,0 seconde plus rapide que l’Encore 2013 et que le Honda HR-V à quatre roues motrices et moteur de 141 chevaux, mais beaucoup plus lent que les 6,9 secondes enregistrées par le GLA250 4Matic de 208 chevaux. La sensation de freinage est excellente et la distance de freinage à partir de 100 km/h en 36 mètres est respectable et plus courte que les 39 mètres du HR-V, elle est toutefois plus longue que la distance enregistrée de 33 mètres du GLA250.

Notre modèle d’essai Sport Touring affichait des cotes de consommation de carburant de 8,7/7,1 L/100 km en ville et sur la route, mieux que les cotes de 9,8/7,1 L/100 km du GLA250 (à traction), plus puissant, mais quelque peu inférieures à celles de 8,4/6,9 L/100 km du HR-V (à traction). Le moteur de 138 chevaux offert de série offre une consommation de 9,4/7,1 L/100 km lorsque jumelé à une configuration à traction. Si vous réussissez à rabattre les sièges arrière au complet, l’Encore propose un espace de chargement total plutôt généreux de 1371 litres, c’est davantage que les 1235 litres du GLA250, mais moins que l’espace profond de 1665 litres que propose le HR-V. En guise de référence supplémentaire, le multisegment Mazda CX-3 dispose de 1260 litres d’espace de chargement total, alors que l’Audi Q3 présente 1365 litres d’espace cargo.

Le Buick a aussi obtenu de bons résultats aux essais de sécurité lors de collisions, décrochant la meilleure note de « Bon » dans tous les essais de collision de l’IIHS (collision frontale avec léger chevauchement, collision frontale à chevauchement modéré, collision latérale, solidité du toit et appuis-tête et sièges). Le multisegment a reçu la note la plus basse, soit « Élémentaire », dans l’évaluation de la prévention des collisions avant qui alerte le conducteur d’une collision potentielle. L’Encore n’offre pas de fonction de freinage automatique d’urgence. Le HR-V a éprouvé certaines difficultés lors des tests de l’IIHS et a obtenu la deuxième note la plus élevée, « Acceptable », lors de l’essai de collision frontale avec léger chevauchement, mais a obtenu la note « Bon » dans les trois autres essais. L’IIHS doit encore faire l’essai du modèle GLA, mais un multisegment haut de gamme similaire, l’Audi Q3, a obtenu d’aussi bonnes notes que l’Encore dans les cinq essais de collision et n’a pas été testé pour la prévention des collisions avant parce que, chose surprenante, la technologie n’est pas encore offerte (pas même un avertisseur) dans ce modèle. Malheureusement, c’est aussi le cas de toutes les versions du HR-V. Lors des essais de la NHTSA, l’Encore a décroché la note de cinq étoiles, la plus élevée, tout comme le HR-V. Les GLA250 et Q3 n’ont cependant pas encore été évalués.

Notre modèle d’essai à traction était équipé de série de phares antibrouillard, d’un porte-bagages de toit, d’un démarreur à distance, de jantes en aluminium de 18 pouces, d’un becquet sport à l’arrière et d’un écran tactile couleur de 8,0 pouces. Parmi les fonctionnalités livrables on retrouve un moteur plus puissant de 153 chevaux, le système audio haut de gamme Bose, la radio IntelliLink et la navigation de Buick, un ensemble de sécurité constitué d’un système de surveillance des angles morts et de l’alerte de circulation transversale à l’arrière, la peinture rouge groseille métallisé et un système de climatisation à deux zones. Cette liste d’options fait grimper le prix à 29 720 $ US (et ce n’est pas la version haut de gamme), cela représente près de 6000 $ US de plus que le prix de base de 23 915 $ US. Le HR-V de Honda affiche un prix de base de 21 150 $, mais la version haut de gamme EX‑L Navi lance les enchères à 30 450 $. Le Mercedes-Benz GLA les surpasse tous avec son prix de base de 38 500 $.

Le Mercedes‑Benz GLA250 et l’Audi Q3 ont tous deux des prix de base dans la plage inférieure des 30 000 $, car il s’agit de véritables multisegments haut de gamme dotés d’une foule de caractéristiques de luxe et d’excellentes performances. On ne peut malheureusement pas dire la même chose de l’Encore. Le groupe motopropulseur de gamme intermédiaire, le système de mise en veille du moteur qui fait grincer le multisegment, le manque de maniabilité qui nuit au plaisir de la conduite, l’absence de garnissage en cuir de série ainsi que d’un accoudoir pour le passager avant et les sièges arrière très étroits qui réduisent grandement l’espace aux sièges avant lorsque rabattus à plat en font un multisegment de luxe difficile à vendre. Cependant, le système d’infodivertissement IntelliLink rapide et intuitif de l’Encore, ses deux ports USB, son habitacle très silencieux, son excellente économie de carburant, sa conduite confortable, sa bonne visibilité extérieure, ses dimensions pratiques en milieu urbain, son système OnStar et son prix abordable en font un ensemble très attrayant pour les conducteurs qui recherchent un bon véhicule capable de les amener d’un point A à un point B et qui préfèrent les petits VUS présentant une position de conduite élevée et des caractéristiques haut de gamme. Bref, si le Mercedes‑Benz est trop coûteux et que le niveau de luxe du HR-V n’est pas suffisant pour vous, optez pour le Buick qui offre le meilleur des deux mondes.

Buick Encore 2017 (Sport Touring)
PRIX DE BASE 29 945 $
PRIX DU MODÈLE AMÉRICAIN TESTÉ 29 720 $ US
PARTICULARITÉS DU VÉHICULE VUS à 4 portes pour 5 passagers, traction, moteur à l’avant
MOTEUR Turbocompressé de 1,4 L à DACT, 16 soupapes et 4 cylindres en ligne, 153 chevaux et 177 lb-pi de couple
BOÎTE DE VITESSES Automatique à 6 rapports
POIDS À VIDE (RAPPORT AVANT/ARRIÈRE) 1458 kg (62/38 %)
EMPATTEMENT 255,5 cm
LONGUEUR x LARGEUR x HAUTEUR 428 x 177,5 x 165,6 cm
ACCÉLÉRATION DE 0 À 100 KM/H 8,5 secondes
QUART DE MILLE 16,5 secondes à 133,3 km/h
FREINAGE DE 100 À 0 KM/H 36,3 mètres
ACCÉLÉRATION LATÉRALE 0,81 g (en moyenne)
ÉPREUVE DU HUIT DE MOTOR TREND 27,8 secondes à 0,60 g (en moyenne)
CONSOMMATION DE CARBURANT SELON NOTRE PROGRAMME COTES RÉELLES 9,5/7,6/8,6 L/100 km
ÉCONOMIE DE CARBURANT EN VILLE, SUR LA ROUTE ET COMBINÉE SELON L’EPA 8,7/7,1/7,8 L/100 km
CONSOMMATION D’ÉNERGIE EN VILLE ET SUR LA ROUTE 78/64 kWh/100 km
ÉMISSION COMBINÉE DE CO2 186 g/km