Actualités

Premier essai de la Volvo S90 T6 AWD Inscription 2016 : une suave Suédoise

On retrouve la magie du XC90 dans la berline S90

On retrouve la magie du XC90 dans la berline S90

Volvo a le vent dans les voiles. Après plus de dix ans d’attente, le XC90 de deuxième génération a fait son entrée l’an dernier et a été encensé par la critique. Il a d’ailleurs reçu notre titre convoité de VUS de l’année. Le cycle de vie de la S80 a débuté deux ans après le lancement du XC90 original, mais la berline de luxe avait désespérément besoin d’une remplaçante. Avec la refonte du XC90 complétée, le constructeur suédois a concentré ses efforts sur la S80 et, heureusement, un peu de la magie du XC90 a été infusée dans la nouvelle berline, la Volvo S90 2017.

La S90 a beaucoup en commun avec le XC90. Construite sur la même plateforme SPA (Scalable Product Architecture) que le multisegment, la S90 partage en fait 70 % de ses pièces avec le XC90, dont le moteur suralimenté et turbocompressé de 2,0 litres à quatre cylindres en ligne, la boîte de vitesses automatique à huit rapports et la traction intégrale de notre S90 T6 AWD Inscription. Tout comme dans le XC90, le moteur suralimenté et turbocompressé de 2,0 litres à quatre cylindres en ligne produit 316 chevaux et 295 lb-pi de couple lorsque boulonné sous le capot de la berline. À l’heure actuelle, le moteur T6 de notre modèle d’essai n’est offert qu’avec la traction intégrale. Les acheteurs qui désirent faire l’acquisition d’une Volvo à traction pourront opter pour le moteur T5, lequel perd la fonction de suralimentation et 66 chevaux par rapport à son homologue plus puissant.

2017 Volvo S90 T6 AWD Inscription front three quarter in motion 02

Malgré le partage de pièces entre le XC90 et la S90, Volvo a déployé tout son talent afin de présenter deux véhicules bien distincts : la S90 affiche sa propre version du langage de conception du constructeur, à l’intérieur et à l’extérieur. La S90 roule aussi différemment. Sur la piste, notre S90 2017 d’essai, un modèle presque entièrement équipé, a atteint les 100 km/h en 5,6 secondes et a franchi le quart de mille en 14,1 secondes à 159,2 km/h. La berline de Volvo accélère une seconde plus rapidement que notre XC90 d’essai à long terme. La S90 a offert des performances remarquables lors des essais de freinage à partir de 100 km/h, s’immobilisant complètement en 32,6 mètres. Contrairement à la plupart des XC90 qui roulent sur une suspension à ressorts pneumatiques, notre S90 d’essai était équipée de série de la suspension à bras triangulaire double à l’avant et d’une suspension à ressorts à lames transversaux à l’arrière (les ressorts pneumatiques à l’arrière sont une option vendue à 1200 $ US). Toutefois, cette configuration ne semble avoir eu aucune incidence sur les performances de la berline lors des essais sur la piste de dérapage et de l’épreuve du huit. Sur la piste de dérapage, la S90 a obtenu une moyenne de 0,88 g. Elle a aussi bouclé l’épreuve du huit en 26,3 secondes à une moyenne de 0,68 g.

Sur la route, la berline est très agréable à conduire. Le moteur suralimenté et turbocompressé émet un grognement satisfaisant lorsque l’on enfonce l’accélérateur et, malgré sa cylindrée de la taille d’une bouteille de soda, il ne semble jamais avoir besoin de plus de puissance, tant en ville que sur l’autoroute. Alisa Priddle, rédactrice en poste à Detroit, a fait la remarque suivante : « Une bonne distribution de puissance toute en fluidité. La combinaison d’un compresseur d’alimentation et d’un turbocompresseur élimine également tout délai d’accélération. » La S90 présente aussi une bonne maniabilité. Bien que la conduite sportive ne soit pas l’objectif de la S90 (Volvo garde cela en banque pour la future version Polestar), la berline se conduit comme une petite voiture grâce à sa crémaillère précise et bien équilibrée.

À l’intérieur, la nouvelle berline offre un bon endroit où vivre avec du cuir doux, de jolies textures, de beaux contrastes et de fantastiques boiseries. On constate rapidement en jetant un coup d’œil à l’habitacle que le concepteur du design intérieur chez Volvo a perfectionné son art en travaillant pour Bentley. Les sièges avant de la S90 sont confortables dans les longs trajets et la banquette arrière offre suffisamment d’espace pour accueillir des passagers de taille adulte. Le système d’infodivertissement de Volvo est fantastique. Similaire à celui que propose Tesla, il affiche des images nettes et répond promptement aux commandes de l’utilisateur.

La S90 T6 AWD est offerte au prix de base de 63 000 $ en version Inscription haut de gamme. Notre modèle d’essai presque entièrement équipé est vendu 66 105 $ US. Ce prix ne semble pas très impressionnant, mais lorsque comparée à ses rivales allemandes comme la BMW Série 5 et la Mercedes-Benz Classe E, la S90 pourrait bien représenter un bon rapport qualité-prix. Comment la S90 2017 se mesurera-t-elle aux piliers de la catégorie? Patientez, vous le saurez très bientôt.

Volvo S90 T6 AWD Inscription 2017
PRIX DE BASE 63 000 $
PRIX DU MODÈLE AMÉRICAIN TESTÉ 66 105 $ US
PARTICULARITÉS DU VÉHICULE Berline 4 portes pour 5 passagers, traction intégrale, moteur à l’avant
MOTEUR Suralimenté et turbocompressé de 2,0 L à DACT, 16 soupapes et 4 cylindres en ligne, 316 chevaux et 295 lb-pi de couple
BOÎTE DE VITESSES Automatique à 8 rapports
POIDS À VIDE (RAPPORT AVANT/ARRIÈRE) 1882 kg (55/45 %)
EMPATTEMENT 294,1 cm
LONGUEUR x LARGEUR x HAUTEUR 496,3 cm x 188 cm x 144,3 cm
ACCÉLÉRATION DE 0 À 100 KM/H 5,6 secondes
QUART DE MILLE 14,1 secondes à 159,2 km/h
FREINAGE DE 100 À 0 KM/H 32,6 m
ACCÉLÉRATION LATÉRALE 0,88 g (en moyenne)
ÉPREUVE DU HUIT DE MOTORTREND 26,3 secondes à 0,68 g (en moyenne)
ÉCONOMIE DE CARBURANT EN VILLE, SUR LA ROUTE ET COMBINÉE SELON L’EPA 10,7/7,6/9,4 L/100 km
CONSOMMATION D’ÉNERGIE EN VILLE ET SUR LA ROUTE 95,4/67,9 kWh/100 km
ÉMISSION COMBINÉE DE CO2 217 g/km