Essais Premiers essays

Premier essai de la Volkswagen Golf Alltrack 2017 : plus rapide que prévu

Amateurs de Subaru, prenez garde!

Amateurs de Subaru, prenez garde!

Basée sur la nouvelle Golf SportWagen, la plus récente Golf Alltrack combine le système de traction intégrale 4Motion de Volkswagen avec une position de conduite surélevée pour offrir une familiale axée sur la conduite hors route. Bien que nous ayons déjà fait l’essai de la nouvelle familiale dans des conditions de conduite hors route, nous avons maintenant les résultats officiels des séances d’essais réalisées par une Golf Alltrack TSI SEL 2017 équipée du système 4Motion.

La puissance de la Golf Alltrack est puisée à même le moteur turbocompressé de 1,8 litre TSI à quatre cylindres en ligne du constructeur qui a été jumelé à une boîte de vitesses à six rapports et double embrayage ainsi qu’à un système de traction intégrale 4Motion. Le moulin, que l’on retrouve aussi dans la Golf et la Golf SportWagen, produit 170 chevaux et 199 lb-pi de couple dans la version Alltrack.

Sur la piste, l’Alltrack à traction intégrale a atteint les 100 km/h en 7,4 secondes et a franchi le quart de mille en 15,7 secondes à 139,5 km/h. Il lui a fallu 37,2 mètres pour passer de 100 km/h à l’arrêt complet. À titre de référence, la Golf TSI 2015 qui produit 170 chevaux et 199 lb-pi de couple et qui est équipée d’une boîte de vitesses à double embrayage a atteint les 100 km/h en 7,8 secondes et a eu besoin de 35,7 mètres pour s’arrêter à partir de 100 km/h. Notre Golf SportWagen TSI S 1.8T 2016 d’essai à long terme qui produit 170 chevaux et 184 lb-pi de couple et qui est munie d’une boîte manuelle à cinq rapports a frappé les 100 km/h en 7,3 secondes. Ce n’est pas si mal lorsque l’on tient compte du fait que la familiale Alltrack affiche un poids de 1579 kilos par rapport aux 1413 kilos de la Golf TSI et aux 1379 kilos de la Golf SportWagen à boîte manuelle.

2017 Volkswagen Golf Alltrack front three quarter 01

Lors de nos tests de tenue de route, l’Alltrack a bouclé l’épreuve du huit en 27,7 secondes à une moyenne de 0,61 g et a tiré une moyenne de 0,81 g sur la piste de dérapage. En comparaison, la Golf TSI a complété l’épreuve du huit en 27,2 secondes à une moyenne de 0,65 g et la Golf SportWagen a accompli la tâche en 27,3 secondes à 0,63 g. Avec sa position de conduite surélevée et les pneus à flancs hauts, il fallait s’attendre à ce que les résultats des tests de tenue de route soient légèrement moins élevés que ceux de ses sœurs. L’Alltrack présente une garde au sol de 17,5 cm, tandis que celle des modèles Golf de hauteur courante est plutôt de 14 cm.

Ses plus proches rivales sont les modèles Subaru Crosstrek et Outback. Lors de nos essais, le Subaru XV Crosstrek 2013 de 1378 kilos, doté d’un moteur de 2,0 litres à quatre cylindres en ligne de 148 chevaux et d’une boîte de vitesses manuelle à cinq rapports, a atteint les 100 km/h en 8,8 secondes et un Crosstrek 2013 de 1451 kilos, équipé d’une TVC, est arrivé à 100 km/h en 10,0 secondes. Les modèles Crosstrek ont mis respectivement 37,2  et 38,4 mètres pour freiner. Pour boucler l’épreuve du huit, il leur a fallu 28,5 secondes à 0,54 g et 28,6 secondes à 0,56 g, dans le même ordre. À titre comparatif, l’Outback 2015 de 1679 kilos animé par un moteur de 2,5 litres à quatre cylindres à plat de 175 chevaux et équipé d’une TVC est arrivée à 100 km/h en 9,2 secondes, a freiné en 36,6 mètres et a accompli l’épreuve du huit en 26,3 secondes à 0,63 g.

Bien que l’Alltrack offre une garde au sol supérieure de 3,6 cm par rapport à celle des modèles Golf standards, les Crosstrek et Outback de Subaru présentent, eux, une garde au sol de 22,1 cm, soit 4,6 cm de plus que celle de l’Alltrack. Avec une hauteur totale de 151,6 cm, cette dernière est plus basse de 9,9 cm par rapport au Crosstrek et de 17,3 par rapport à l’Outback, ce qui facilite grandement l’accès aux brancards de pavillon.

En plus de nos essais sur piste, nous avons aussi passé du temps à sillonner les routes urbaines à bord de la familiale surélevée. Dans ces conditions, la combinaison du moteur suralimenté de 1,8 litre et de la boîte de vitesses à double embrayage offrait une conduite toute en douceur, permettant à l’Alltrack de se faufiler aisément dans la circulation. Certes, elle n’amorçait pas les virages avec autant d’aisance que la Golf ou la Golf SportWagen, mais elle a tout de même offert une expérience de conduite stimulante dans les courbes grâce à ses pneus à flancs hauts qui lâchaient prise lorsque nous faisions déraper la familiale sur la piste. Nous étions certains qu’avec sa suspension et sa position de conduite surélevées, l’Alltrack pourrait donner l’impression d’une voiture digne du WRC sur les routes de terre moyennement accidentées.

Cette fois-ci, nous n’avons pas amené l’Alltrack faire une balade hors des sentiers battus, même si nous avions été impressionnés par les performances hors route de la familiale surélevée lors des essais réalisés pour notre article sur nos premières impressions de la Volkswagen Golf Alltrack 2017. « On est loin du Wrangler, avions-nous écrit, mais l’Alltrack devrait vous mener à bon port dans toutes les conditions, sauf les pires. »

Nous n’avons que quelques plaintes à formuler au sujet de l’habitacle. Tout d’abord, les sièges ne sont pas très confortables. Ils ont fière allure, mais le rembourrage utilisé sous le garnissage en similicuir n’offre que très peu de confort lorsque l’on prend place sur le siège. Ce rembourrage dur pourrait contribuer à augmenter la fatigue du conducteur lors de longs trajets. Ensuite, l’espace de dégagement pour les jambes à l’arrière est presque inexistant. Même moi, du haut de mon 1,75 mètre, j’ai eu du mal à m’asseoir sur la banquette arrière.

Notre modèle d’essai, une Golf Alltrack TSI SEL 2017 munie du système 4Motion, affichait une étiquette de prix de 33 710 $ US et était bien équipée. La transmission est constituée d’un moteur turbocompressé de 1,8 litre à quatre cylindres en ligne, d’une boîte de vitesses à double embrayage et d’un système de traction intégrale qui offre un sélecteur de mode de conduite comprenant un mode hors route. Parmi les autres caractéristiques axées sur la conduite hors route, on retrouve une suspension surélevée indépendante aux quatre roues et une plaque de protection au soubassement du véhicule. Certaines des caractéristiques de série de la voiture sont dignes de mention : jantes en alliage de 18 pouces enveloppées de pneus toutes saisons, calandre et pare-chocs Alltrack, phares automatiques avec feux de jour, phares antibrouillard, rétroviseurs extérieurs chauffants, essuie-glaces automatiques à l’avant et à l’arrière, et toit ouvrant panoramique à commande électrique.

À l’intérieur de l’habitacle, notre modèle SEL d’essai arborait des sièges en similicuir noir titan. Les sièges avant sont chauffants et celui du conducteur offre un soutien lombaire à réglage électrique. La familiale a un volant, un levier de frein de stationnement et un levier de commande de vitesse gainés de cuir, elle offre aussi un système sans clé, un bouton de démarrage, un système de climatisation automatique à deux zones et une caméra de recul. Elle est aussi équipée d’un système d’infodivertissement doté d’un écran tactile couleur de 6,5 pouces et de la navigation. L’Alltrack propose de plus une chaîne audio haut de gamme Fender, la connectivité Bluetooth, la radio Sirius XM et l’application Car-Net de Volkswagen.

La seule option offerte pour notre modèle SEL était l’ensemble d’aide à la conduite et d’éclairage à 1995 $ US. Ce groupe ajoute une aide au stationnement avec capteurs à l’avant et à l’arrière, un système d’éclairage avec phares à décharge à haute intensité et feux de route automatiques, un système de suivi de voie avec avertisseur de sortie de voie et un rétroviseur intérieur à atténuation automatique.

Le prix de notre Golf Alltrack TSI SEL 2017 munie du système 4Motion s’élevait à 35 705 $ US. Selon l’EPA, l’Alltrack dotée de la boîte de vitesses à double embrayage affiche une consommation de carburant de 10,7/7,8/9,4 L/100 km (ville/route/combinée).

Malgré quelques critiques au sujet du confort de l’habitacle, l’Alltrack est un formidable ajout à la gamme de véhicules Golf de Volkswagen. La Golf, rappelons-le, a remporté notre prix de la Voiture de l’année Motor Trend 2015. Ce nouveau modèle attirera les amateurs de la marque allemande qui aimeraient que leurs familiales fassent preuve de capacités hors route accrues. Bien qu’elle soit plus rapide quand vient le temps de sillonner les rues de la ville et qu’elle soit en mesure d’affronter tout ce que la plupart des propriétaires mettront sur son chemin, l’Alltrack ne devrait pas attirer beaucoup de fervents de Subaru, du moins, c’est ce que nous croyons. Ils devraient pourtant l’essayer.

Volkswagen Golf Alltrack TSI 4Motion (SEL) 2017
PRIX DE BASE 35 295 $
PRIX DU MODÈLE AMÉRICAIN TESTÉ 35 705 $ US
PARTICULARITÉS DU VÉHICULE Familiale de 4 portes pour 5 passagers, traction intégrale, moteur à l’avant
MOTEUR Turbocompressé de 1,8 L à DACT, 16 soupapes et 4 cylindres en ligne, 170 chevaux et 199 lb-pi de couple
BOÎTE DE VITESSES 6 Automatique à six rapports avec double embrayage
POIDS À VIDE (RAPPORT AVANT/ARRIÈRE) 1579 kg (56/44 %)
EMPATTEMENT 262,9 cm
LONGUEUR x LARGEUR x HAUTEUR 457,7 cm x 179,8 cm x 151,6 cm
ACCÉLÉRATION DE 0 À 100 KM/H 7,4 secondes
QUART DE MILLE 15,7 secondes à 139,5 km/h
FREINAGE DE 100 À 0 KM/H 37,2 m
ACCÉLÉRATION LATÉRALE 0,81 g (en moyenne)
ÉPREUVE DU HUIT DE MOTOR TREND 27,7 secondes à 0,61 g (en moyenne)
ÉCONOMIE DE CARBURANT EN VILLE, SUR LA ROUTE ET COMBINÉE SELON L’EPA 10,7/7,8/9,4 L/100 km
CONSOMMATION D’ÉNERGIE EN VILLE ET SUR LA ROUTE 95/70 kWh/100 km
ÉMISSION COMBINÉE DE CO2 220 g/km