Essais Premiers essays

Premier essai de la Lincoln Continental 2017 3.0T à TI : un luxe discret et rapide

Essai de la berline phare confortable et agile de Lincoln

Essai de la berline phare confortable et agile de Lincoln

La Lincoln Continental 2017 est peut-être étiquetée comme une voiture au luxe discret, mais sachez que même les plus timides ont un côté sauvage. Comment pourrait-elle faire exception à la règle avec deux turbocompresseurs et 400 chevaux sous le capot?

L’imposante Lincoln fait un retour après 14 ans d’absence et le constructeur automobile a tout arrangé pour que ce grand retour ait quelque chose de particulier. C’est certainement le cas de l’un des choix de moteurs offerts dans la berline : un V6 biturbo de 3,0 litres exclusif à Lincoln qui déploie 400 chevaux et 400 lb-pi de couple, jumelé à une boîte de vitesses automatique à six rapports. Une configuration à traction est offerte de série aux États-Unis, mais notre modèle d’essai était équipé de la traction intégrale.

Bien que 400 chevaux et quatre roues qui s’agrippent à l’asphalte semblent être les ingrédients parfaits pour une accélération des plus explosives, la Continental est plutôt une coureuse agile et stable. Notre modèle a atteint les 100 km/h en 5,4 secondes, ce qui représente une légère amélioration par rapport à l’estimation de Lincoln (5,5 secondes) et constitue un temps très respectable lorsque l’on tient compte de son poids à vide de 2064 kilos. Au-delà de 100 km/h, la Continental s’élance avec entrain jusqu’au quart de mille, qu’elle franchit en 13,8 secondes à 163 km/h.

2017 Lincoln Continental 30T AWD front three quarters

Pour ses performances en ligne droite, la berline fait bonne figure lorsque comparée à ses concurrentes dont certaines sont elles aussi équipées de moteurs biturbos à six cylindres. Le constructeur rival local, Cadillac, offre sa CT6 avec un moteur V6 de 3,0 litres et 404 chevaux et une traction intégrale. Si vous jetez un coup d’œil à l’essai que nous avons fait de ce véhicule, vous verrez qu’il présentait un temps d’accélération à 100 km/h légèrement plus rapide (5,1 secondes), probablement aidé par son poids allégé comparé à celui de la Continental (une différence de 73 kilos) et par la boîte de vitesses automatique ultrarapide à huit rapports dont il est équipé. La Genesis G90 2017 est une autre des concurrentes de la Lincoln, elle est dotée d’une cylindrée de 3,3 litres, d’une boîte automatique à huit rapports et d’une traction intégrale. Même si la G90 dispose de 35 chevaux de moins que la Lincoln, elle a frappé les 100 km/h 0,1 seconde plus rapidement que la Continental. Les temps requis par la Cadillac et la Genesis pour franchir le quart de mille étaient semblables à celui de la Continental : 13,6 et 13,9 secondes, respectivement.

En dépit du fait que 59 % de son poids est réparti au-dessus des roues avant, la Continental est relativement bien équilibrée dans les virages. La carrosserie penche quelque peu, mais demeure étonnamment neutre et sous contrôle. Dans l’ensemble, l’ajustement du châssis est raffiné, peut-être même plus que dans la MKZ. C’est peut-être en partie dû à la traction intégrale qui présente un système de vectorisation du couple qui peut faire varier le couple à chaque roue (contrairement à un système rudimentaire basé sur le freinage). La berline réagit aussi très rapidement aux commandes de la direction et sa puissance de freinage est acceptable; elle requiert 36,6 mètres pour parvenir à un arrêt complet lorsqu’elle roule à 100 km/h.

Dans des situations de conduite réelles, la Continental 2017 mérite sa réputation de voiture au luxe discret. Le bruit du moteur est quasi imperceptible et émet un doux grognement sourd lorsque poussé à plein régime. La boîte de vitesses automatique à six rapports s’est avérée être le maillon faible du groupe motopropulseur, elle se montrait parfois hésitante en rétrogradation. L’imposante Lincoln dévore des kilomètres d’autoroute comme toute berline de grande taille qui se respecte, quoique la suspension avait parfois de la difficulté à atténuer les bosses sur la route. Notre modèle d’essai était doté de jantes de 19 pouces, il faut donc s’attendre à une augmentation de la dureté si vous optez pour des jantes de 20 pouces.

À l’extérieur, les poignées de porte intégrées à la garniture inférieure des fenêtres apportent une touche particulière et substantielle et créent une formidable première impression lorsque l’on s’apprête à pénétrer dans la berline. Lincoln a apparemment passé beaucoup de temps à développer les sièges et cela se voit. Ils sont confortables et offrent un bon soutien. Ils proposent aussi une multitude de réglages qui frisent le superflu en raison de cette capacité à ajuster individuellement le soutien pour les cuisses. Les garnitures de bois dans notre véhicule d’essai paraissaient haut de gamme, tout comme le cuir qui recouvrait les sièges et le tableau de bord.

2017 Lincoln Continental 30T AWD door handle

Voici toutefois quelques points faibles que nous avons remarqués. Les commandes de la climatisation sont fonctionnelles, mais plutôt dérangeantes d’un point de vue esthétique en raison du nombre d’interrupteurs qui sont entassés dans un même espace relativement exigu. Notre voiture d’essai Ultra était équipée de série d’un pavillon en tissu qui, parfois, nous ramenait en tête des images de certains modèles de l’Ovale bleu. Lincoln devrait vraiment penser à ajouter le pavillon en alcantara (une caractéristique actuellement offerte en exclusivité dans le modèle de luxe Black Label) à la liste de caractéristiques de série pour toute sa gamme de véhicules. Les couvercles de haut-parleurs sont inspirés de ceux de la Classe S de Mercedes-Benz, ils sont toutefois mal exécutés.

Notre Continental Ultra 2017 à traction intégrale affichait un prix nettement supérieur au PDSF de la berline de base, on parle de 70 900 $ US par rapport à 45 485 $ US. Une portion importante de ce montant est allée dans le moteur de 400 chevaux qui se trouve sous le capot (3265 $ US; une option à 3000 $ au Canada) et dans le coûteux ensemble Grand luxe, qui, pour 5000 $ US (5500 $ au Canada), donne droit à des phares à DEL, à la chaîne audio Revel et à un lecteur CD (oui, vraiment). L’ensemble Technologie de la Continental rajoutait 3105 $ US (3000 $ au Canada), mais il offre une longue liste de technologies d’aide au conducteur comme un régulateur de vitesse adaptatif, une caméra à 360 degrés et un avertisseur de sortie de voie.

Le nom Continental a encore du travail à faire pour retrouver toute sa splendeur des années 60, il semble cependant sur la bonne voie pour y arriver. Lincoln fait le choix judicieux de placer le confort en priorité (encore une fois, parlons des sièges) et son moteur puissant mais posé est une plus-value.

Lincoln Continental 2017 (Ultra, à traction intégrale)
PRIX DE BASE 62 500 $
PRIX DU MODÈLE AMÉRICAIN TESTÉ 70 900 $ US
PARTICULARITÉS DU VÉHICULE Berline 4 portes pour 5 passagers, traction intégrale, moteur à l’avant
MOTEUR V6 à turbocompresseur double de 3,0 litres à DACT, 24 soupapes, 400 chevaux, 400 lb-pi de couple
BOÎTE DE VITESSES Automatique à 6 rapports
POIDS À VIDE (RAPPORT AVANT/ARRIÈRE) 2064 kg (59/41 %)
EMPATTEMENT 299,5 cm
LONGUEUR x LARGEUR x HAUTEUR 511,7 cm x 191,3 cm x 148,6 cm
ACCÉLÉRATION DE 0 À 100 KM/H 5,4 secondes
QUART DE MILLE 13,8 secondes à 163 km/h
FREINAGE DE 100 À 0 KM/H 36,6 m
ACCÉLÉRATION LATÉRALE 0,83 g (en moyenne)
ÉPREUVE DU HUIT DE MOTOR TREND 26,7 secondes à 0,68 g (en moyenne)
ÉCONOMIE DE CARBURANT EN VILLE, SUR LA ROUTE ET COMBINÉE SELON L’EPA 14,7/9,8/12,4 L/100 km
CONSOMMATION D’ÉNERGIE EN VILLE ET SUR LA ROUTE 131,6/87,3 kWh/100 km
ÉMISSION COMBINÉE DE CO2 290,3 g/km