Essais Premiers essays

Premier essai de la Hyundai Sonata 2.0T 2018 : rapidité et manœuvrabilité

Nouvel aperçu de l’intermédiaire de milieu de gamme

Nouvel aperçu de l’intermédiaire de milieu de gamme

Les berlines intermédiaires, qui faisaient fureur par le passé, sont rapidement délaissées par les Nord-Américains, qui préfèrent désormais les multisegments. Les ventes de chacune d’entre elles ont chuté pendant les 11 premiers mois de 2017, sauf pour les véhicules haut de gamme. Le segment n’est pas moins concurrentiel pour autant. Honda n’a pas tardé à lancer une nouvelle Accord impressionnante après que Toyota a mis sur le marché une excellente nouvelle Camry. Pour l’année-modèle 2018, Hyundai a actualisé la Sonata en proposant une nouvelle gamme de boîtes de vitesses, un intérieur de meilleure qualité ainsi qu’un extérieur raffiné qui comprend une calandre, un capot et des phares redessinés. Le châssis redessiné réussit notamment à rehausser la maniabilité.

Malgré les nombreux changements, Hyundai a conservé les mêmes moteurs. La plupart des acheteurs seront satisfaits du moteur de 2,4 litres de série d’une puissance de 185 chevaux, comme nous l’avons mentionné antérieurement. Le moteur turbocompressé à quatre cylindres de 2,0 litres produit toujours 245 chevaux et 260 lb-pi de couple, mais il est désormais jumelé à une nouvelle boîte automatique à huit rapports. La Sonata turbocompressée se comporte comme si elle était animée par un moteur V6, sans sembler trop imposante.

Remarquablement, notre Sonata 2018 d’essai à moteur turbocompressé est passée de 0 à 100 km/h en 7,1 secondes. C’est presque une seconde entière de moins que la Sonata Sport 2.0T 2015 d’ancienne génération, qui l’avait fait en 8,0 secondes.

Malheureusement, la berline améliorée de Hyundai est plus lente que ses concurrentes directes dotées de moteurs comparables. Une Honda Accord Touring 2.0 2018 que nous avons testée a atteint 100 km/h en seulement 5,7 secondes, tout comme une Chevrolet Malibu Premier 2017.

La Sonata a également été surclassée par ses rivales et n’a franchi le quart de mille qu’en 15,3 secondes à une vitesse de pointe de 150,8 km/h. L’Accord et la Malibu, elles, l’ont franchi en 14,3 secondes, respectivement à 159,8 km/h et à 160,0 km/h.

Le chef des essais routiers adjoint, Erick Ayapana, et le directeur des essais, Kim Reynolds, ont fait l’éloge de la sensation satisfaisante du freinage de la Sonata au cours des essais sur la piste. Le directeur a décrit le véhicule comme agile dans l’épreuve du huit, qu’il a bouclée en 26,7 secondes avec une moyenne de 0,66 g, tout près des concurrentes que nous avons essayées.

Le comportement sur la route de la Sonata ne correspond pas à la définition actuelle de celui d’une berline grand gabarit. Elle négocie les virages serrés avec aisance : nous avons dû exécuter bien moins de demi-tours en trois manœuvres que prévu. Comme nous l’avions mentionné dans nos premières impressions, la boîte de vitesses à huit rapports fonctionne tout en douceur. Hyundai a retouché la direction et la différence saute aux yeux. Le volant est précis et les commandes donnent le résultat escompté.

Aux États-Unis, les acheteurs souhaitant minimiser leur consommation de carburant opteront sans doute pour la Sonata Eco. Ceux qui peuvent se contenter de 178 chevaux pourront profiter d’une cote de consommation de 8,4/6,4/7,6 L/100 km (ville/route/combinée) grâce à ce modèle. La version dont nous disposions est cotée à 10,2/7,4/9,1 L/100 km. Du moins, c’est ce que prétend l’EPA.

Lors de notre programme Cotes réelles, la Sonata munie d’un moteur turbo a considérablement surpassé les attentes. Selon nos essais, la cote est de 10,0/5,8/8,1 L/100 km. Ce rendement sur route serait spectaculaire même pour une voiture plus compacte équipée d’un plus petit moteur.

La Sonata 2.0T est peut-être plus lente que certaines de ses rivales, mais son prix est concurrentiel. Notre véhicule d’essai de la version la plus haut de gamme était rempli de caractéristiques de série. En effet, aucun ensemble ou accessoire d’édition limitée n’était livrable. Il comprenait des caractéristiques de sécurité, y compris des capteurs de stationnement en marche arrière, un système de freinage automatique d’urgence avec détection de piéton, un système de surveillance des angles morts, un système d’avertissement de circulation transversale arrière, une aide au changement de voie, une aide au suivi de voie et une assistance au freinage. On trouve presque toutes les caractéristiques de commodité et de confort possibles d’espérer pour un véhicule de ce segment, dont l’ouverture du coffre mains libres, des phares et feux arrière à DEL, des sièges avant chauffants et ventilés, un système de climatisation à deux zones, un écran tactile de 8,0 pouces, un système de navigation, les systèmes Android Auto et Apple CarPlay, un dispositif de recharge sans fil, et une chaîne audio avec dix haut-parleurs et un caisson d’extrêmes-graves. Les versions 2.0T comprennent des éléments visuels distinctifs comme une calandre grillagée, une garniture extérieure chrome sombre, un pare-chocs avant inférieur noir et des enjoliveurs de phares noirs.

Ajouter des tapis en moquette à notre modèle d’essai vendu aux États-Unis portait son prix à 33 460 $ US. L’Accord Touring 2018 muni d’un moteur de 2,0 litres propose un ensemble similaire de caractéristiques, mais au prix de 36 690 $ US. Ce modèle contient toutefois l’affichage tête haute de série.

L’habitacle de la Sonata 2.0T n’est pas aussi moderne que celui de l’Accord. Les autres constructeurs tentent de remplacer toutes les touches par des commandes tactiles, mais Hyundai a décidé de conserver de nombreux boutons. Le système d’infodivertissement semble un peu vieux, surtout en raison des graphismes du système de navigation. Malgré tout, les sièges sport sont très confortables. De l’intérieur du véhicule, la visibilité est excellente grâce au pare-brise abaissé et aux grandes fenêtres latérales.

À nos yeux, la Sonata n’est pas au sommet de son segment. Cependant, elle se démarque par son rapport qualité-prix extraordinaire, particulièrement impressionnant pour sa version la plus haut de gamme. Aussi banal que cela puisse paraître, son accélération et sa dynamique de conduite améliorées font de la Sonata un bon choix dans un segment qui offre de nombreuses options intéressantes.

Hyundai Sonata 2.0T Limited 2018
PRIX DE BASE AUX ÉTATS-UNIS 33 335 $ US
PRIX DU MODÈLE AMÉRICAIN TESTÉ 33 460 $ US
PARTICULARITÉS DU VÉHICULE Berline 4 portes pour 5 passagers, traction, moteur à l’avant
MOTEUR Turbocompressé de 2,0 litres à DACT, 16 soupapes et 4 cylindres en ligne, 245 chevaux et 260 lb-pi de couple
BOÎTE DE VITESSES Automatique à 8 rapports
POIDS À VIDE (RAPPORT AVANT/ARRIÈRE) 1597 kg (61/39 %)
EMPATTEMENT 280,4 cm
LONGUEUR x LARGEUR x HAUTEUR 485,4 cm x 186,4 cm x 147,6 cm
ACCÉLÉRATION DE 0 À 100 KM/H 7,1 secondes
QUART DE MILLE 15,3 secondes à 150,8 km/h
FREINAGE DE 100 À 0 KM/H 34,4 m
ACCÉLÉRATION LATÉRALE 0,87 g (en moyenne)
ÉPREUVE DU HUIT DE MOTOR TREND 26,7 secondes à 0,66 g (en moyenne)
CONSOMMATION DE CARBURANT SELON NOTRE PROGRAMME COTES RÉELLES 10,0/5,8/8,1 L/100 km
ÉCONOMIE DE CARBURANT EN VILLE, SUR LA ROUTE ET COMBINÉE SELON L’EPA 10,2/7,4/9,1 L/100 km
CONSOMMATION D’ÉNERGIE EN VILLE ET SUR LA ROUTE 91/65 kWh/100 km
ÉMISSION COMBINÉE DE CO2 208,6 g/km