Essais Premiers essays

Premier essai de la Hyundai Elantra Sport 2017 : une personnalité étonnamment flamboyante

Un petit bijou amusant qui passe pourtant inaperçu

Un petit bijou amusant qui passe pourtant inaperçu

Lorsque l’on pense à des voitures compactes sportives, Hyundai n’est peut-être pas le premier constructeur automobile qui nous vient à l’esprit. Honda, Volkswagen, Mazda et Ford offrent toutes des compactes sport qui ont très bonne réputation parmi les passionnés pour leur bel équilibre de plaisir et de praticité. L’Elantra Sport 2017 vise à introduire Hyundai dans la conversation au sujet des compactes sport en proposant une bonne dose de puissance turbocompressée et une suspension entièrement remaniée.

On peut distinguer une Elantra Sport d’une Elantra 2017 de base par ses jantes en alliage de 18 pouces enveloppées de pneus haute performance toutes saisons Hankook Ventus S1 Noble2, ses jupes latérales abaissées, ses feux de jour horizontaux à DEL, son embout d’échappement double et son carénage frontal dynamique. Sous le capot de notre modèle d’essai se trouve un moteur turbocompressé de 1,6 litre déployant 201 chevaux et 195 lb-pi de couple jumelé à une boîte de vitesses manuelle à six rapports. La boîte automatique à sept rapports et double embrayage ultrarapide de Hyundai/Kia est cependant aussi offerte en option. L’EPA évalue la consommation de carburant de l’Elantra Sport 2017 à boîte manuelle à 10,7/7,8 L/100 km (ville/route). Toutefois, nos essais dans le cadre du programme Cotes réelles ont révélé des cotes impressionnantes de 8,3/6,4 L/100 km, ce qui en fait l’une des compactes sport les moins gourmandes sur le marché.

2017 Hyundai Elantra Sport front view in motion

Sur la piste, l’Elantra Sport 2017 a atteint les 100 km/h en 7,1 secondes et a franchi le quart de mille en 15,4 secondes à 146 km/h. Ces résultats la rendent légèrement plus rapide que la Honda Civic Sport à hayon dont nous avons récemment fait l’essai, mais plus lente que les Volkswagen Golf GTI et Jetta GLI ainsi que les générations précédentes de la Honda Civic Si, qui frappent toutes les 100 km/h en moins de 7,0 secondes et parcourent le quart de mille en 15 secondes ou moins à des vitesses surpassant 145 km/h. Notre chef des essais routiers, Chris Walton, a remarqué que les pneus sport adhérents de l’Elantra la rendaient capricieuse au démarrage. Il a aussi indiqué qu’appuyer de façon trop dynamique sur l’accélérateur pouvait facilement envoyer trop de puissance aux pneus avant en raison du prodigieux couple à bas régime de la voiture.

Malgré ses freins avant plus imposants, l’Elantra Sport a eu besoin de 36,6 mètres pour parvenir à un arrêt complet à partir de 100 km/h, ce qui représente 1,5 mètre de plus que la Civic à hayon et une distance un tantinet plus longue que la version prérefonte de la Mazda3 2.5 de génération actuelle qui freine en 36 mètres. Même si sa distance de freinage était constante au cours des différents essais, Chris a trouvé que les pneus transmettaient beaucoup de vibrations et de pulsations, ce qui causait des mouvements de tangage. Il suspecte que le système de freins antiblocage n’a pas été mis au point pour s’adapter aux pneus de l’Elantra Sport.

La modification la plus importante à avoir été apportée au nouveau modèle est le remplacement de la barre de torsion qui équipait la version de base par une suspension arrière indépendante, dans le but d’améliorer la maniabilité. La voiture a bouclé l’épreuve du huit en 26,7 secondes avec une moyenne de 0,65 g et a généré une accélération latérale de 0,86 g, ce qui correspond aux performances de la Mazda3 2.5 et de la Civic Sport à hayon. Le directeur des essais, Kim Reynolds, a été impressionné par la maniabilité de la Hyundai et a découvert qu’il était possible de la faire déraper en levant légèrement le pied de l’accélérateur. Kim a conclu que l’équilibre de l’Elantra Sport était sa plus grande qualité et a ajouté qu’aucune autre caractéristique ne se démarquait vraiment des autres.

2017 Hyundai Elantra Sport side profile

Comme les résultats des essais ne dévoilent pas toute l’histoire de la voiture, nous l’avons amenée sur les routes en lacets en périphérie de Los Angeles où nous avons découvert qu’elle valsait avec entrain. Lancez la voiture dans un virage et vous remarquerez tout de suite que l’adhérence est plus que suffisante et que le mouvement de roulis est minimal, ce qui permet de prendre les courbes avec confiance et de maintenir votre élan. Il y a un certain sous-virage, il faut cependant tenter des virages très exigeants pour le ressentir. Les freins de l’Elantra Sport se sont montrés à la hauteur et n’ont perdu que très peu d’énergie malgré tout un week-end à ralentir la voiture sur les routes sinueuses. Même avec la configuration de la suspension plus rigide que celle de la version de base, la version sport roule bien et réussit à garder les sensations transmises par les imperfections de la route à l’extérieur de l’habitacle. La direction de l’Elantra Sport représente une amélioration majeure, elle offre une excellente réponse, le conducteur sait donc ce que les roues avant sont en train de faire. Par contre, dans les conditions de conduite normales, le système peut parfois ajouter trop de poids, donnant l’impression que la direction est alourdie artificiellement.

Dans cette version, le moteur turbocompressé de 1,6 litre à quatre cylindres de Hyundai offre suffisamment de couple à bas et à moyen régime et émet une sonorité grave et rauque agrémentée de ronflements et de battements. Comme la plupart des petits moteurs turbocompressés similaires à celui qui dote la Honda Civic, ce moulin présente un léger délai d’accélération et beaucoup de puissance accessible. Cela étant dit, dans les hauts régimes, la puissance laisse quelque peu à désirer. La boîte de vitesses manuelle à six rapports présente des rapports bien espacés, un levier de commande souple et précis, des embrayages raisonnablement courts et un embrayage léger et prévisible. Il est donc possible de conduire l’Elantra Sport de façon dynamique sur les routes en lacets les plus appréciées.

2017 Hyundai Elantra Sport rear three quarter in motion

L’habitacle de la nouvelle voiture est franchement similaire à celui de la version de base, seules quelques modifications mineures distinguent les deux cabines, comme un volant à base plate, des sièges sport dotés de larges renforcements, des garnitures semblables à de la fibre de carbone et un garnissage en cuir noir rehaussé de surpiqûres rouges contrastantes. Notons cependant que l’absence d’autres couleurs rend la finition de l’habitacle plutôt quelconque. La voiture offre beaucoup d’espace pour quatre passagers et un généreux coffre arrière de 407,8 litres qui peut être agrandi par l’entremise des sièges arrière rabattables 60/40 de série, ce qui fait de l’Elantra Sport un excellent choix qui offre plaisir de conduire et commodité. La voiture présente une qualité de construction élevée et l’habitacle affiche un mélange de matériaux doux au toucher et de rembourrage aux endroits où s’appuient les bras, seules les zones inférieures du tableau de bord, de la console intermédiaire et des panneaux de porte présentent des plastiques durs. L’isolation de la cabine est excellente et la quantité de bruits de la route et du vent qui pénètre dans l’habitacle est minimale. Nous aimerions cependant que la sonorité rauque du moteur soit un peu plus forte pour amplifier le caractère sportif de la voiture.

Le système d’infodivertissement de Hyundai demeure l’un des plus faciles à utiliser et offre l’une des meilleures intégrations d’Android Auto et Apple CarPlay du marché, où le téléphone intelligent peut commander le module principal et les tâches du système multimédia. Offert avec un écran tactile de 7,0 pouces de série et une unité de 8,0 pouces équipée d’un système de navigation lorsque la voiture est munie de l’ensemble haut de gamme, le système répond rapidement et affiche des boutons de raccourci vers d’autres fonctions comme les réglages pour le téléphone, la chaîne audio et l’interface. Le système audio haut de gamme Infinity livrable garantit un son clair et précis pour tous les genres musicaux et constitue l’une des meilleures unités dans cette catégorie populaire. Des fonctions de sécurité active comme un système de freinage automatique d’urgence, la détection de piétons et l’alerte de collision avant ne sont pas proposées dans l’Elantra Sport 2017 et font partie des exclusivités qui équipent la version Limited de la berline et la future Elantra GT Sport 2018 à hayon. Le système de surveillance des angles morts avec alerte de circulation transversale à l’arrière fait partie de l’ensemble haut de gamme, et une caméra de recul compte parmi les équipements de série.

Notre modèle d’essai affichait une étiquette de prix de 25 010 $ US, l’Elantra Sport 2017 présente donc un excellent rapport qualité-prix, surtout lorsque l’on considère tout le plaisir qu’elle procure au conducteur. Bien que ses performances ne correspondent pas à celles des Golf GTI et Jetta GLI, l’Elantra Sport est tout de même un ajout fort intéressant à la catégorie. Elle en offre beaucoup pour le prix et, mieux encore, il s’agit d’une voiture bien équilibrée qui offre une excellente combinaison de puissance, d’agilité et de confort. Elle peut donc être conduite facilement au cours de la semaine et filer sur les parcours d’autocross une fois le week-end venu. Certes, un différentiel à glissement limité et des freins plus forts seraient de beaux ajouts, mais même dépourvue de ces éléments, l’Elantra Sport peut transmettre efficacement la puissance à la route et gérer rapidement la vitesse au besoin. Jusqu’à ce que le premier véhicule issu de la sous-marque N de Hyundai fasse son entrée, l’Elantra Sport demeure la voiture la plus divertissante de la marque avec sa sonorité rauque et tous ses aspects intéressants.

Hyundai Elantra Sport 2017
PRIX DE BASE 24 999 $
PRIX DU MODÈLE AMÉRICAIN TESTÉ 25 010 $ US
PARTICULARITÉS DU VÉHICULE Berline 4 portes pour 5 passagers, traction, moteur à l’avant
MOTEUR Turbocompressé à quatre cylindres en ligne de 1,6 litre à DACT et à 16 soupapes, 201 chevaux, 195 lb-pi de couple
BOÎTE DE VITESSES Manuelle à 6 rapports
POIDS À VIDE (RAPPORT AVANT/ARRIÈRE) 1376 kg (59/41 %)
EMPATTEMENT 270,0 cm
LONGUEUR x LARGEUR x HAUTEUR 456,9 cm x 180,1 cm x 143,5 cm
ACCÉLÉRATION DE 0 À 100 KM/H 7,1 secondes
QUART DE MILLE 15,4 secondes à 146 km/h
FREINAGE DE 100 À 0 KM/H 36,6 m
ACCÉLÉRATION LATÉRALE 0,86 g (en moyenne)
ÉPREUVE DU HUIT DE MOTOR TREND 26,7 secondes à 0,65 g (en moyenne)
ÉCONOMIE DE CARBURANT EN VILLE, SUR LA ROUTE ET COMBINÉE SELON L’EPA 10,7/7,8/9,4 L/100 km
CONSOMMATION D’ÉNERGIE EN VILLE ET SUR LA ROUTE 95/70 kWh/100 km
ÉMISSION COMBINÉE DE CO2 219,8 g/km