Essais Premiers essays

Premier essai de la Genesis G90 3.3T 2017 à TI : le fond avant la forme

Essai de la G90 avec le nouveau V6 biturbo

Essai de la G90 avec le nouveau V6 biturbo

L’an dernier, Hyundai avait annoncé son plan de créer une nouvelle marque, Genesis, exclusivement pour sa gamme de véhicules de luxe. Des six véhicules qui devraient porter le nom de Genesis d’ici 2021, deux sont actuellement disponibles, dont la G90. La Genesis G90 est beaucoup plus belle que la voiture qu’elle remplace, la Hyundai Equus, mais ce que nous voulons vraiment savoir, c’est si elle arrive à se tailler une place sur le marché des voitures de luxe.

Contrairement à l’Equus, la G90 2017 est livrée munie d’un moteur V6. Il s’agit d’un nouveau V6 de 3,3 litres à turbocompresseur double développant 365 chevaux et 376 lb-pi de couple. Même sans la puissance de 429 chevaux de l’Equus que nous avons essayée en 2012, la G90 est tout aussi rapide, passant de 0 à 100 km/h en 5,4 secondes, soit 0,1 seconde de moins que sa prédécesseure. Elle franchit le quart de mille en 13,9 secondes à une vitesse de pointe de 162,1 km/h et boucle l’épreuve du huit en 26,9 secondes avec une moyenne de 0,67 g. Il lui a fallu 36,0 mètres pour s’arrêter complètement à partir de 100 km/h, une distance raisonnable.

Que les amateurs se rassurent : la G90 est également offerte avec le moteur V8 de l’Equus. Équipée d’un moteur V8 de 420 chevaux et de 383 lb-pi de couple, notre G90 à propulsion d’essai a atteint 100 km/h en 0,4 seconde de moins que le modèle V6. Ne vous attendez pas à remarquer la différence une fois sur la route. Le V6 dépasse largement les besoins de la conduite quotidienne, et après avoir essayé les deux versions, nos rédacteurs étaient tous d’accord pour dire qu’il n’y a pas de raison convaincante pour choisir le moteur V8; les deux engins offrent le même dynamisme.

Lisez-en plus au sujet de la G90 dans les essais de la Voiture de l’année 2017 ici.

2017 Genesis G90 33T HTRAC Premium front three quarter in motion 02

Il nous a été facile d’identifier la plus grande qualité de la G90, et ce, après seulement une journée d’essai. Il est encore trop tôt pour dire si cette qualité sera suffisante pour attirer les consommateurs de voitures haut de gamme vers les concessionnaires Genesis, mais il s’agit tout de même d’une qualité importante. Sa conduite est si bien contrôlée que les occupants ne seront jamais bousculés lorsque la voiture doit rouler sur un dos d’âne. Même si vous ne ralentissez pas, la conduite demeure parfaitement droite. En fait, maintenant, chaque fois que je roule sur un dos d’âne, je ressens une pointe de nostalgie envers cette G90. Notre équipe n’avait que de bons commentaires, et les rédacteurs ont noté qu’il s’agit de l’une des meilleures voitures que nous avons essayées sur nos surfaces spéciales.

« La G90 offre le luxe velouté d’un grand verre d’une excellente stout irlandaise, a lancé notre rédacteur en chef Edward Loh. La conduite est somptueuse et envoûtante sur toute la ligne, de la réactivité du moteur à l’amortissement de la suspension, en passant par le contrôle de la carrosserie et l’atténuation des bruits, des vibrations et de la rudesse. Très impressionnant, surtout lorsqu’on la compare avec ses concurrentes. »

« Elle est tout à fait agréable à conduire, a ajouté Jonny Lieberman, premier rédacteur de chroniques. Je la qualifierais presque d’onctueuse, comme de la crème. Elle possède la conduite la plus douce que je n’ai jamais vue sur une voiture coréenne, encore plus que celle de la vieille Equus. »

Après avoir fait l’éloge de la conduite et du moteur de la G90, Angus MacKenzie a déclaré qu’il s’agissait d’« une grande voiture coréenne de luxe, supérieure à tout ce que les États-Unis ou le Japon peuvent offrir. Oui, y compris Lexus. »

La tenue de route exceptionnelle et l’habitacle extrêmement silencieux permettent de pardonner quelques pépins, comme l’impression d’être dans un bateau – un problème fréquent dans cette catégorie de véhicules. Heureusement, le mode Sport aide à aiguiser les réflexes de la G90.

« Ce bolide est imposant et un peu lourdaud, mais il est très habile dans les virages, a déclaré le rédacteur adjoint Scott Evans. La voiture est réellement agréable à conduire de manière un peu plus sportive. »

Un petit bémol : la G90 n’est pas particulièrement économe en carburant. Selon l’EPA, elle consomme 13,8/9,1/11,7 L/100 km (ville/route/combinée) avec la traction intégrale. Nous avons obtenu des résultats très similaires lors de nos essais en conditions de conduite réelles, soit 13,8/9,7/11,6 L/100 km. On peut comparer ces chiffres à ceux d’autres modèles offerts dans le segment propulsés par des moteurs V6, comme l’Audi A8 L et la BMW 740i xDrive, qui obtiennent toutes les deux une consommation combinée de 10,7 L/100 km selon l’EPA.

Pour une marque qui cherche à rivaliser avec les grands constructeurs de voitures de luxe en Europe et au Japon, le design de la berline phare de Genesis est plutôt discret. Outre les roues brillantes, l’apparence de la G90 reste plutôt classique, surtout à l’intérieur de l’habitacle. Imaginez tous les habitacles de voiture de luxe que vous pouvez imaginer, puis enlevez leurs caractéristiques distinctives; vous obtenez ainsi l’habitacle de la G90. Il comprend une foule de caractéristiques et de matériaux d’excellente qualité, comme des sièges chauffés et ventilés recouverts de cuir Nappa souple, une chaîne audio ambiophonique Lexicon à 17 haut-parleurs, un système de navigation HD, un contrôle de la température à trois zones, un chargeur sans fil, un affichage tête haute net et, bien sûr, une garniture en bois poli. Genesis n’offre presque pas d’options pour la G90, puisque toutes ces caractéristiques sont livrées de série. Certains rédacteurs ont noté qu’il y a beaucoup trop de boutons à l’intérieur de l’habitacle, mais l’écran tactile de 12,3 pouces, facile à utiliser, compense au moins en partie ce problème. Dans l’ensemble, l’habitacle est beaucoup mieux réussi que celui de l’Equus.

Chaque constructeur important sur le marché des voitures haut de gamme offre une caractéristique qui le distingue de la concurrence. Chez BMW, on pourrait dire qu’il s’agit de la dynamique de conduite incarnée par la Série 3, tandis que chez Mercedes-Benz, c’est la splendeur qui se dégage de la carrosserie de la Classe S. On reconnaît les véhicules d’Audi grâce à leur technologie de pointe, comme Audi Connect synchronisé avec Google Earth, et ceux de Lexus à leur fiabilité, pour le meilleur comme pour le pire. Quelle est cette caractéristique distinctive de Genesis? Impossible à dire… pour l’instant.

« À ses débuts, Lexus a changé l’industrie, apportant la fiabilité typique des véhicules japonais sur le marché tout en offrant le luxe des modèles allemands à des prix plus abordables, explique Frank Markus, notre directeur technique. Je n’arrive pas à mettre le doigt sur ce que Genesis apporte de nouveau, à part simplement les prix plus bas. »

Notre directeur de la rédaction Mark Rechtin a ajouté : « Il n’y a rien d’exceptionnel ou de novateur dans cette voiture. C’est un bon produit, mais pour vraiment percer sur le marché des voitures de luxe, il faut le révolutionner, changer la dynamique du segment, et Genesis n’a pas tout à fait réussi. »

Même si la G90 représente un paradigme de raffinement et de conception, elle ne possède pas ce petit je-ne-sais-quoi unique que recherchent les acheteurs du segment de luxe. Elle ne nous fait pas reconsidérer le segment en entier, mais il s’agit quand même d’une nouvelle option sur un marché de plus en plus achalandé.

Genesis G90 3.3T 2017 (Premium à TI)
PRIX DE BASE 84 000 $
PRIX DU MODÈLE AMÉRICAIN TESTÉ 71 550 $ US
PARTICULARITÉS DU VÉHICULE Berline 4 portes pour 5 passagers, traction intégrale, moteur à l’avant
MOTEUR V6 à turbocompresseur double de 3,3 litres à DACT, 24 soupapes, 365 chevaux, 376 lb-pi de couple
BOÎTE DE VITESSES Automatique à 8 rapports
POIDS À VIDE (RAPPORT AVANT/ARRIÈRE) 2129 kg (52/48 %)
EMPATTEMENT 316,0 cm
LONGUEUR x LARGEUR x HAUTEUR 520,4 cm x 191,5 cm x 149,6 cm
ACCÉLÉRATION DE 0 À 100 KM/H 5,4 secondes
QUART DE MILLE 13,9 secondes à 162,1 km/h
FREINAGE DE 100 À 0 KM/H 35,7 m
ACCÉLÉRATION LATÉRALE 0,83 g (en moyenne)
ÉPREUVE DU HUIT DE MOTOR TREND 26,9 secondes à 0,67 g (en moyenne)
ÉCONOMIE DE CARBURANT EN VILLE, SUR LA ROUTE ET COMBINÉE SELON L’EPA 13,8/9,8/11,7 L/100 km
CONSOMMATION D’ÉNERGIE EN VILLE ET SUR LA ROUTE 123/87 kWh/100 km
ÉMISSION COMBINÉE DE CO2 279 g/km