Essais Premiers essays

Premier essai de la Cadillac XTS V-Sport 2018 : surprenante, mais…

Coincée entre la CTS et la CT6

Coincée entre la CTS et la CT6

La XTS est faite pour quiconque s’est déjà assis dans une CTS, derrière un conducteur de grande taille. Il va s’en dire que la CTS est une berline sport accomplie : elle a remporté notre essai comparatif et notre prix de la Voiture de l’année 2014. Pourtant, la XTS offre bien plus d’espace pour le même prix. En version V-Sport Platinum à traction intégrale propulsée par un moteur d’une puissance de 410 chevaux, la XTS 2018 redessinée fait tout son possible pour mériter son prix de 80 660 $ et pour éradiquer son image de voiture pour chauffeurs qui gravitent autour des aéroports.

Cette Cadillac, qu’elle soit à traction ou à traction intégrale, a en commun la plateforme des Chevrolet Impala et Buick LaCrosse. Les dimensions de son espace intérieur surclassent celles de certaines de ses concurrentes et notre modèle d’essai de version Platinum a su nous impressionner grâce à ses matériaux luxueux qui tapissent presque tout l’intérieur, qui surpassent de loin ceux des véhicules reposant sur la même plateforme et qui rivalisent aisément avec ceux de ses concurrentes les plus prestigieuses. Le modèle V-Sport rehausse les performances en jumelant une traction intégrale et un moteur V6 à turbocompresseur double de 3,6 litres qui produit 410 chevaux et 369 lb-pi de couple.

La XTS V-Sport 2018 atteint 100 km/h en 5,2 secondes sur la piste, soit une amélioration notable de 1,7 seconde comparativement à notre modèle d’essai à traction intégrale équipé du moteur de base de 304 chevaux. Pour une voiture de 510 cm, un temps de 5,2 secondes pour accélérer jusqu’à 100 km/h à partir de l’arrêt est rapide, mais d’autres véhicules du segment de la XTS V-Sport sont dans la course. Nous avons fait l’essai d’une Genesis G80 à propulsion équipée d’un moteur V8 (elle s’appelait alors la Hyundai Genesis) qui accélère à 100 km/h en 5,2 secondes, et le nouveau modèle à propulsion doté d’un moteur V6 à turbocompresseur double est tout aussi rapide. En dépit de sa puissance inférieure d’une centaine de chevaux par rapport à celle de la Cadillac, une Volvo S90 T6 2017 à traction intégrale a atteint une vitesse dans les trois chiffres en 5,6 secondes et une BMW 540i 2017 les a toutes battues à plate couture avec un temps de 4,9 secondes.

Cependant, aucune de ces concurrentes ne propose un coffre de 510 L comme celui de la XTS et la BMW intermédiaire n’est pas aussi spacieuse que la Cadillac. Malgré les dimensions de la XTS, le directeur des essais Kim Reynolds affirme que la voiture offre une « tenue de route bien supérieure à ce que son apparence laisse croire ». L’épreuve du huit permet de déterminer des caractéristiques de conduite comme l’accélération, le freinage, la prise de virages et les transitions qui les relient. La Cadillac l’a accomplie en 26,0 secondes avec une moyenne de 0,70 g. Sur la piste, la voiture présentait beaucoup de mouvements de roulis et de tangage, mais Kim a précisé que l’amortissement de la suspension était acceptable. Les résultats de la XTS V-Sport sont avantageux par rapport à ceux des deux modèles G80 et légèrement supérieurs à ceux de la S90 T6. La 540i a fait mieux cependant.

Le freinage complet à partir de 100 km/h s’est produit sur une distance de 36,9 m, soit plus que la 540i (35,7 m), les deux G80 (35,4 m) et la S90 2017 (32,9 m). Rappelons toutefois que Volvo a allongé sa voiture pour l’année-modèle 2018. Le chef des essais routiers, Chris Walton, a déclaré que, pour une voiture chaussée de pneus toutes saisons, la Cadillac freine sur une distance raisonnable, mais que sa pédale est molle et sa carrosserie plonge souvent. Ailleurs que sur la piste, la pédale de frein de la XTS doit être enfoncée beaucoup trop loin avant qu’un véritable freinage ne se fasse sentir.

Les cotes réelles EQUA de la XTS V-Sport sont de 14,3/9,6 L/100 km (ville/route), ce qui correspond assez bien aux cotes de l’EPA de 14,7/10,2 L/100 km.

Le brio de la dynamique de conduite de la XTS V-Sport n’est pas seulement dû aux 410 chevaux sous le capot, mais aussi à la suspension magnétique. Grâce à elle, la voiture ne semble pas trop légère, sans cogner sur chaque imperfection de la route. En ville, la boîte de vitesses automatique à six rapports semble être en mode Sport par défaut et, après un certain temps, elle s’est révélée plus réactive que capricieuse. Cependant, peu importe la qualité de la suspension et la réactivité de la boîte de vitesses, une XTS ne procurera jamais autant de plaisir sur des routes sinueuses qu’une CTS.

Cadillac a apporté des modifications concrètes à la carrosserie de la XTS de l’année-modèle 2018, sans réussir à lui donner un air aussi haut de gamme que la CTS ou toute autre berline de luxe à propulsion. Stationnez la XTS à traction près d’une G80 à propulsion et vous verrez la différence des proportions, du capot allongé de la Genesis à son porte-à-faux avant plus court. Au moins la visibilité à l’avant de la XTS est améliorée par l’inclinaison du capot de petite taille, mais entre le couvercle de coffre surélevé et les montants arrière extrêmement larges, la visibilité arrière laisse à désirer.

La XTS a obtenu des cotes de sécurité raisonnables, notamment une cote globale de cinq étoiles (sur une possibilité de cinq étoiles) de la NHTSA et quatre résultats « Bon » dans le cadre des essais de collision de l’IIHS. Elle n’a pas été testée dans toutes les épreuves de l’IIHS, mais s’est servie de son système de freinage automatique d’urgence pour s’arrêter lors du test à 20 km/h, évitant la collision. Lors du test à 40 km/h, la voiture a ralenti de 20 km/h, ce qui lui a valu la cote « Supérieur », la plus haute distinction. C’est bien, mais la BMW Série 5 et la Genesis G80 ont obtenu la mention Meilleur choix sécurité+ 2018 de l’IIHS.

La taille et le moteur sport de 410 chevaux de la XTS exigent le sacrifice de l’économie de carburant. Parmi ses concurrentes de différents gabarits, la BMW 540i à traction intégrale, plus rapide, possède une cote de consommation selon l’EPA de 11,8/8,1 L/100 km comparativement à celle de 14,7/10,2 L/100 km de la XTS V-Sport plus imposante. La Volvo S90 T6 à traction intégrale, légèrement plus lente, a obtenu une cote de 10,7/7,6 L/100 km. La Genesis G80 à traction intégrale est évaluée à 13,8/9,8 L/100 km pour le modèle 3.3T (à moteur turbocompressé de 3,3 litres) et 15,7/10,2 L/100 km pour le modèle phare à moteur de 5,0 litres. Bien sûr, les acheteurs de grandes berlines de luxe ne se soucient peut-être pas de la consommation de carburant, mais les voitures écoénergétiques n’exigent pas de faire le plein aussi souvent. Lors d’une escapade routière sur autoroute, cela représente environ 120 km supplémentaires à bord d’une 540i à traction intégrale, 63 km de plus au volant d’une G80 3.3T à traction intégrale et 71 km additionnels dans une S90 T6 à traction intégrale.

Même si ce n’est pas particulièrement important, c’est bon à savoir. Un autre élément à ne pas ignorer est l’emplacement de l’écran tactile de 8 pouces de la XTS (d’ailleurs parmi les plus petits du segment). L’écran aurait pu être plus fonctionnel s’il avait été installé un peu plus haut sur la console centrale pour une meilleure visibilité. De plus, même si le curseur de volume et les boutons tactiles capacitifs de la climatisation sont faciles à utiliser, on aurait préféré des sélecteurs rotatifs. Le design quelque peu douteux des commandes est tout de même très joli lorsque la voiture est éteinte – donc avant que les boutons ne s’allument – avec une garniture noir piano rehaussée d’accents argentés. Nous aimons aussi le groupe d’instrumentation numérique, de série sur les versions Haut de gamme luxe, Platinum et V-Sport Platinum. Le système est basé sur un écran de 12,3 pouces et offre une foule d’options de personnalisation ainsi que trois thèmes d’affichage distincts, dont un unique au modèle V-Sport.

Au sein de la gamme de berlines de Cadillac, c’est la XTS qui offre le plus grand coffre – 510 L. Même la CT6 n’a pas un coffre aussi grand! Malheureusement, il vous faudra oublier le coffre à fermeture électrique. L’espace de chargement devrait être un de vos critères d’achat, puisque la voiture se place entre la CTS, plus sportive, et la tout aussi spacieuse CT6. La version Platinum de la XTS ajoute un intérieur luxueux avec des détails bien pensés (pour la plupart) et une banquette arrière plutôt grande.

Un élément de la XTS pour lequel le constructeur n’a pas fixé de prix, c’est la prestance qui différencie une voiture d’une marque de luxe d’un modèle ordinaire moins cher. Mais vous n’avez pas à me croire sur parole. Vous n’avez qu’à jeter un coup d’œil à la Genesis G80 et à la comparer à la Cadillac XTS, et vous observerez les différences de proportions (quoique peut-être que ce genre de détail vous importe peu). Le plus grand défaut de la G80 n’est pas son étrange calandre, mais bien son manque de cachet – et du cachet, Cadillac en a toujours des tonnes pour beaucoup de consommateurs. Sinon, la G80 est une bonne berline de luxe qui, comme la XTS, est plus spacieuse que la Série 5 et la Classe E de vos voisins. Si vous n’aimez pas trop la Genesis, que vous pouvez payer un peu plus cher et que vous aimez l’intérieur luxueux de la XTS Platinum, essayez-la avec le moteur de base de Cadillac développant 304 chevaux. Elle n’est pas aussi rapide et amusante que la version V-Sport à 410 chevaux et vous devrez vous passer de la vive boîte automatique à neuf rapports de la Buick LaCrosse, mais vous aurez 7800 $ de plus dans vos poches, de quoi vous payer un voyage en Europe.

L’insigne de Cadillac est gravé au laser sur les côtés des feux arrière. C’est joli!
Cadillac XTS V-Sport Platinum à TI 2018
PRIX DE BASE 80 660 $
PRIX DU MODÈLE AMÉRICAIN TESTÉ 73 840 $ US
PARTICULARITÉS DU VÉHICULE Berline 4 portes pour 5 passagers, traction intégrale, moteur à l’avant
MOTEUR V6 de 3,6 litres à turbocompresseur double, à DACT, 24 soupapes, 410 chevaux, 369 lb-pi de couple
BOÎTE DE VITESSES Automatique à 6 rapports
POIDS À VIDE (RAPPORT AVANT/ARRIÈRE) 2033,0 kg (59/41 %)
EMPATTEMENT 283,7 cm
LONGUEUR x LARGEUR x HAUTEUR 510,3 cm x 185,2 cm x 150,9 cm
ACCÉLÉRATION DE 0 À 100 KM/H 5,2 secondes
QUART DE MILLE 13,6 secondes à 166,9 km/h
FREINAGE DE 100 À 0 KM/H 36,9 m
ACCÉLÉRATION LATÉRALE 0,84 g (en moyenne)
ÉPREUVE DU HUIT DE MOTOR TREND 26,0 secondes à 0,70 g (en moyenne)
CONSOMMATION DE CARBURANT SELON NOTRE PROGRAMME COTES RÉELLES 14,3/9,6/12,2 L/100 km
ÉCONOMIE DE CARBURANT EN VILLE, SUR LA ROUTE ET COMBINÉE SELON L’EPA 14,7/10,2/13,1 L/100 km
CONSOMMATION D’ÉNERGIE EN VILLE ET SUR LA ROUTE 131,1/91,3 kWh/100 km
ÉMISSION COMBINÉE DE CO2 295,9 g/km