Essais Premiers essays

Premier essai : Chrysler Pacifica 2017

Une minifourgonnette qui vise l’excellence

Une minifourgonnette qui vise l’excellence

Un vent de renouveau et de nostalgie souffle assurément sur nous. Un nouveau visage au nom depuis bien longtemps connu a été récemment porté au pouvoir. La Guerre des tuques est revenue cette année en 3D au cinéma, au grand plaisir des enfants des années 80. Et de nouvelles minifourgonnettes font leur entrée, tentant de regagner la popularité d’autrefois, c’est le cas entre autres de la Chrysler Pacifica 2017. Ce n’est pas pour dire que la Chrysler Town & Country, modèle quelque peu vieillissant qui tire d’ailleurs sa révérence, n’était pas compétente, mais son niveau d’excellence a chuté en deçà de celui de ses concurrentes offertes par Kia et Honda. Fiat Chrysler Automobiles tente donc de renverser la vapeur avec la nouvelle Pacifica 2017.

Cela dit, les efforts que le constructeur a déployés dans le but de concevoir la meilleure minifourgonnette de la catégorie ont nécessité d’importants investissements. FCA aurait, dit-on, dépensé plus de 2 milliards $ US pour la conception de la toute nouvelle Pacifica. Selon nos observations poussées de la minifourgonnette, les sommes investies ont donné des résultats apparents. Les enfants accros à la technologie, l’une des principales raisons qui ont encouragé la création de cette minifourgonnette, seront soulagés de trouver à bord pas moins de 11 sources d’alimentation, dont 8 ports USB. La Pacifica peut aussi être équipée d’un système de divertissement pour les sièges arrière. Ce système livrable est doté d’un lecteur DVD, de jeux et de l’application au nom drôlement bien choisi de « Are We There Yet? » (Quand est-ce qu’on arrive?), qui se veut essentiellement une version du système de suivi de vol que l’on retrouve à bord des avions de passagers.

2017 Chrysler Pacifica front three quarters

Une autre bonne partie du budget de conception a été injecté dans l’amélioration du groupe motopropulseur. Le moteur V6 Pentastar de 3,6 litres offert par FCA a subi une mise au point afin d’être plus efficace et plus puissant que son prédécesseur. Le nouveau moulin produit désormais 287 chevaux et 262 lb-pi de couple (une augmentation de 4 chevaux et 2 lb-pi de couple par rapport au moteur sortant). L’amélioration la plus importante se trouve du côté de la nouvelle boîte de vitesses automatique à neuf rapports, un système qui a connu quelques difficultés depuis ses débuts dans d’autres produits de FCA comme le Jeep Renegade. Heureusement pour les acheteurs de Pacifica, le constructeur automobile a fait ses devoirs. La boîte de vitesses est désormais très efficace. Les changements de rapports s’effectuent tout en douceur, la boîte est très dynamique lors de la rétrogradation, ce qui n’était pas le cas auparavant.

La performance en ligne droite correspond à celle de toute bonne minifourgonnette. La Pacifica ne battra aucun record, mais ne tirera pas de l’arrière face à ses rivales non plus. Nous avons enregistré un temps d’accélération à 100 km/h de 7,5 secondes. Il s’agit du meilleur temps obtenu parmi toutes les minifourgonnettes récentes que nous avons essayées, dont une Toyota Sienna SE 2015 (7,6 secondes), une Honda Odyssey Elite (7,9 secondes) et une Kia Sedona SX (7,8 secondes).

2017 Chrysler Pacifica steering wheel 02

Sur la route, la Pacifica est silencieuse, toutefois, le volant ne communique que très peu, voire aucunement, les sensations de la route. Si vous amorcez brusquement un virage, vous ne ressentirez presque rien et n’entendrez même pas les pneus crisser, même s’il est clair que les pneus perdront leur adhérence. Le directeur des essais, Kim Reynolds, a trouvé que le comportement routier de la Pacifica était « mou », en ajoutant qu’il s’agissait d’« une déception par rapport à ce que son allure annonce ».

Kim a cependant été un peu surpris par l’épreuve du huit que la Pacifica a bouclé en 27,3 secondes (le meilleur temps de sa catégorie). « Elle est étonnamment conciliante quand vient le temps de s’élancer sur la route, a-t-il expliqué. Il y a beaucoup de mouvements de roulis et de tangage, bien sûr, mais le derrière du véhicule glisse beaucoup plus que ce à quoi l’on pourrait s’attendre et est tout de même assez facile à contrôler. » La boîte de vitesses pourrait bénéficier d’un mode manuel ou de palettes de changement de vitesses au volant, cependant, Kim a trouvé l’embrayage réactif et « assez rapide ».

Notre collègue a aussi été déçu par le confort des sièges. C’est peut-être en partie en raison de sa grande taille, car moi, votre rédacteur de taille moyenne, j’ai trouvé les sièges tout à fait corrects. Le reste de la cabine présente des améliorations considérables sur le plan de la qualité de la construction comparée à celle de la Town & Country sortante. Notre modèle d’essai affichait un intérieur deux-tons avec comme teinte principale le blanc, un choix risqué lorsque vous transportez des enfants armés d’orangeade et de jus de raisin. (Le tapis est noir, au moins.) Les sièges Stow ’n Go améliorés fonctionnent tels qu’annoncés. Notre modèle d’essai était aussi équipé de la troisième rangée de sièges rabattable à commande électrique, une fonctionnalité livrable facile d’utilisation.

Bien que cette fois-ci nous n’ayons pas été en mesure d’établir des cotes de consommation en fonction du programme Cotes réelles, on peut dire que la Pacifica 2017 a obtenu des cotes de 13,07/8,4 L/100 km sur la route et en ville, soit une amélioration de 0,77 L/100 km et de 1 L/100 km respectivement par rapport à la Town & Country. Pour l’augmentation de l’économie de carburant, on peut attribuer le mérite à la nouvelle boîte de vitesses ainsi qu’aux nouveaux matériaux légers utilisés, comme l’aluminium des portes coulissantes par exemple. Chrysler mentionne que la Pacifica a perdu quelque 90 kilos par rapport au modèle précédent, cependant, la balance affichait 2092 kilos pour notre modèle d’essai, ce qui est un peut plus que l’Odyssey et la Sienna mentionnées précédemment (2083 kg et 2061 kg, respectivement). Cela dit, notre modèle, une version haut de gamme, était équipé au maximum avec le toit panoramique (fait de trois panneaux de verre), de larges jantes de 20 pouces et le système Stow ’n Vac. Le PDSF total pour cette Pacifica Limited tout équipée a atteint 46 655 $ US, un prix plutôt concurrentiel comparé à une Honda ou à une Toyota dotée d’équipements semblables. La Pacifica est-elle meilleure que ces deux modèles? C’est ce que nous découvrirons lors d’un Grand Essai de minifourgonnettes que nous mènerons bientôt.

Chrysler Pacifica Limited 2017
PRIX DE BASE 43 995 $
PRIX DU MODÈLE AMÉRICAIN TESTÉ 46 665 $ US
PARTICULARITÉS DU VÉHICULE Moteur à l’avant, traction, 7 passagers, fourgonnette 4 portes
MOTEUR V6 de 3,6 L à DACT et 24 soupapes, 287 chevaux et 262 lb-pi de couple
BOÎTE DE VITESSES Automatique à 9 rapports
POIDS À VIDE (RAPPORT AVANT/ARRIÈRE) 2092 kg (56/44 %)
EMPATTEMENT 308,9 cm
LONGUEUR x LARGEUR x HAUTEUR 517,1 x 202,2 x 177,5 cm
ACCÉLÉRATION DE 0 À 100 KM/H 7,5 secondes
QUART DE MILLE 15,9 secondes à 145 km/h
FREINAGE DE 100 À 0 KM/H 37,2 m
ACCÉLÉRATION LATÉRALE 0,81 g (en moyenne)
ÉPREUVE DU HUIT DE MOTOR TREND 27,3 secondes à 0,63 g (en moyenne)
ÉCONOMIE DE CARBURANT EN VILLE, SUR LA ROUTE ET COMBINÉE SELON L’EPA 13,07/8,4/10,7 L/100 km
CONSOMMATION D’ÉNERGIE EN VILLE ET SUR LA ROUTE 116,6/74,8 kWh/100 km
ÉMISSION COMBINÉE DE CO2 253,66 g/km