Actualités Essais

Premier coup d’œil : Jaguar XE SV Project 8 2018

La Jaguar Spinal Tap

La Jaguar Spinal Tap

Celle-là va jusqu’à 11! La Jaguar de route la plus axée sur la course et la plus puissante jamais conçue renferme un moteur de 591 chevaux lui permettant d’atteindre 320 km/h et de passer de 0 à 100 km/h en 3,3 secondes. Ses larges ailes se déploient par-dessus des pneus haute-performance, son aileron a de quoi rendre jaloux un petit avion et son rugissement donne l’impression d’un tremblement de terre. Construit à la main par les employés de la division SVO de Jaguar Land Rover, le modèle XE SV Project 8 2018 est la définition même d’une voiture survoltée de série.

La construction de la Project 8 ne s’est toutefois pas faite en vissant simplement quelques atouts sportifs ici et là : les ingénieurs de la division SVO affirment que leur robuste berline est composée à 75 % de pièces uniques – de la carrosserie à la suspension, en passant par le moteur et l’habitacle. « C’est la voiture qui va marquer l’emblème Jaguar », affirme le patron de la division SVO, John Edwards, le sourire aux lèvres. On peut voir ce modèle comme un essai de Jaguar Land Rover pour recréer l’effet de la légendaire AMG Hammer de Mercedes.

Au tout début, la Project 8 voit le jour sous la forme d’une caisse de carrosserie en aluminium empruntée à la berline Jaguar XE. Seuls le panneau de toit et le revêtement des portes avant resteront inchangés : la carrosserie, d’une part, comprend un nouvel estampage latéral et un nouveau revêtement des portes arrière incluant un élargissement de 5,6 cm qui chevauche des pneus 305/30 montés sur des jantes de 20 pouces. D’autre part, les ailes avant en fibre de carbone présentent un élargissement de 1,9 cm et les phares ont été avancés de 1,3 cm afin de garantir de l’espace, dans les passages de roue, pour les pneus 265/35 et les jantes de 20 pouces. Le capot, aussi en fibre de carbone, est pour sa part ventilé afin d’extraire un maximum d’air chaud et d’empêcher l’accumulation de pression dans le compartiment moteur, lorsque le véhicule file à grande vitesse.

Finalement, les pare-chocs avant et arrière, le répartiteur d’air ajustable, les jupes latérales, le pare-chocs arrière et le diffuseur arrière sont aussi tous faits de fibre de carbone et contribuent à faire de la Project 8 de 1745 kg la berline à moteur V8 la plus légère de la gamme Jaguar. Tous ces ajustements ne sont pas que poudre aux yeux : en plus de ces caractéristiques à visée aérodynamique, le bolide a reçu un tout nouveau plancher de chargement afin d’améliorer l’efficacité du diffuseur arrière, et l’angle d’attaque du gigantesque aileron en fibre de carbone peut être rendu plus intense lorsque vous embarquez sur la piste de course. Selon l’équipe de SVO, la Project 8 générerait une déportance de 122 kg à 300 km/h, lorsque son aileron et son répartiteur d’air sont en mode « course ».

Tout comme l’aérodynamisme, la suspension peut aussi être ajustée manuellement grâce à des plateformes ajustables pouvant abaisser le véhicule de 1,5 cm. Les autres changements apportés à la suspension incluent de nouvelles fusées d’essieux usinées conçues par l’équipe de SVO avec paliers en céramique et nitrure de silicone de style Formule 1 à l’avant, pour réduire le poids et la friction, tandis qu’à l’arrière, les bras de suspension supérieurs sont munis de joints à rotule plutôt que de coussinets, afin d’en améliorer la rigidité et la stabilité.

Une autre première pour Jaguar : des freins à matrice céramique. Conçus pour de meilleures performances que les unités à matrice carbone-céramique de la Jaguar F-Type SVR, les disques de frein avant, retenus par des étriers à six pistons, mesurent 40,1 cm contre 39,6 cm à l’arrière. Le système se sert de liquide de freinage de calibre sportif et peut freiner les roues intérieures en virage serré pour assurer une souplesse optimale.

Sous le capot, les 591 chevaux et 516 lb-pi de couple produits par le moteur de 5,0 litres démontrent bien le potentiel du V8 suralimenté de Jaguar. Cela dit, toute cette vigueur – du jamais-vu parmi les véhicules de route de Jaguar – a été créée avec un minimum de modifications par l’équipe d’ingénierie : grâce à un système de prise d’air unique, alimenté par des conduits situés sur le pare-chocs avant, et à un nouveau système d’échappement à écoulement libre en titane avec des embouts de 8,9 cm, les ingénieurs de SVO ont pu apporter une plus grande quantité d’air plus rapidement au moteur et recalibrer le logiciel de gestion du moteur en conséquence. La puissance maximale est disponible à 6500 tours par minute et le couple maximal est libéré entre 3500 et 5000 tours par minute.

Du côté de la transmission, on retrouve une boîte de vitesses automatique ZF à huit rapports, utilisée depuis longtemps par Jaguar, améliorée afin d’offrir des changements de rapports en aussi peu que 200 millisecondes et de façon non séquentielle – c’est-à-dire pouvant passer directement du huitième au deuxième rapport, par exemple, en cas de freinage extrême. La traction est partagée aux quatre roues par des arbres de transmission avant et arrière encore plus costauds que ceux du modèle de base, en plus d’un essieu arrière muni d’un différentiel électronique actif surveillant avec précision le couple distribué sur chaque roue. Question de garder le différentiel au frais durant les journées passées sur la piste, un refroidisseur d’huile a été placé dans le diffuseur arrière.

En ce qui concerne le conducteur dans l’habitacle, c’est un système de climatisation qui lui permettra de rester au frais. La Project 8 est peut-être une berline de course par excellence, mais le luxe n’a pas été oublié pour autant, quoique celui-ci est majoritairement enrobé de fibre de carbone, d’aluminium ou d’alcantara. Le véhicule sera bonifié d’un groupe d’instruments numériques haut de gamme avec écran TFT de 12,3 pouces, mais le haut de la fenêtre des indicateurs et le tableau de bord sont couverts d’alcantara pour en réduire les réflexions dans le pare-brise, et le système d’infodivertissement InControl Touch Pro de 10,2 pouces sera remplacé par un système affichant un indicateur d’accélération, de freinage et de force G et un chronomètre. Le levier de commande rotatif de la berline XE de base a aussi été remplacé par celui à prise « pistolet » utilisé dans les modèles F-Type. Une chaîne audio haut de gamme Meridian de 380 watts est offerte de série, mais il est fort possible que les conducteurs préfèrent écouter la puissante mélodie du moteur.

La version de base de la Project 8 est configurée pour quatre passagers. La banquette arrière de la version XE de base a été repensée afin d’accueillir deux passagers, tandis que les passagers avant seront installés confortablement dans les tout nouveaux sièges performance avec cadre en magnésium de Jaguar. Hors des marchés nord-américains, le bolide sera également livrable en version deux places pour les clients ayant choisi l’ensemble Piste, dans lequel les sièges de course avant seront encore plus légers et où la banquette arrière aura été retirée pour une économie de 12,3 kg. L’ensemble inclut également une cage de retournement, des harnais à quatre points d’ancrage de compétition et un extincteur.

Seulement 300 unités de la Project 8 seront construites, et toutes auront leur volant à gauche – même celles vendues en terre natale de Jaguar. Bien que le véhicule en soit encore aux derniers stades de développement et d’ajustement, le premier spécimen à quitter le tout nouveau centre technique SVO de Coventry, au Royaume-Uni, est prévu pour le mois de mars 2018. Aucun prix n’a encore été annoncé pour l’Amérique du Nord, mais cette berline Jaguar à édition très limitée se vendra 149 995 £ dans son pays d’origine, l’équivalent d’environ 250 000 $.