Essais Los Angeles Salons de l'auto

Premier coup d’œil : Hyundai Kona 2018 destiné au marché nord-américain

Plus d’informations sur le petit multisegment de Hyundai

Plus d’informations sur le petit multisegment de Hyundai

En juin dernier, nous nous sommes rendus à Séoul, en Corée du Sud, afin de voir en primeur le nouveau Hyundai Kona 2018. Maintenant que le VUM sous-compact, qui se glissera sous le Tucson dans la gamme du constructeur, a été dévoilé au Salon de l’auto de Los Angeles, nous avons beaucoup plus de détails à communiquer.

La nouvelle plateforme du Kona est basée sur celle de la berline Elantra et emprunte une configuration semblable pour la suspension, avec des jambes de force à l’avant et un choix entre une barre de torsion longitudinale (traction avant) ou multibras (traction intégrale) à l’arrière, comme celles de l’Elantra Sport et de la GT Sport, respectivement. Des roues sportives de 18 pouces gainées de pneus 235/45R18 promettent une tenue de route dynamique parmi les meilleures du segment. Les trois quarts de l’acier dont est composée la structure à construction monocoque sont de l’acier gravé à chaud, à haute résistance ou à ultra haute résistance conçu sur mesure par la filiale de sidérurgie de Hyundai. Le tout est assemblé par 114,3 mètres d’adhésif structurel (soit 13,7 mètres de plus que ce qu’utilise le Tucson, plus imposant).

Le véhicule est propulsé par un moteur de 2,0 litres à aspiration naturelle ou un moteur de 1,6 litre turbocompressé à quatre cylindres, jumelés respectivement à une boîte de vitesses automatique à six rapports ou une boîte EcoShift à sept rapports et à double embrayage à sec. Le moteur de 2,0 litres développera 147 chevaux et 132 lb-pi de couple; la consommation combinée des modèles à traction avant devra être de 7,8 L/100 km selon l’EPA. Le moteur turbocompressé de 1,6 litre développe 175 chevaux et 195 lb-pi de couple. Sa consommation combinée selon l’EPA est de 8,1 L/100 km, toujours pour les modèles à traction avant.

Une nouvelle prise de mouvement à traction intégrale abaisse l’arbre de sortie de la boîte de vitesses pour ouvrir un chemin parallèle à l’essieu arrière. Ce dispositif, niché dans un petit tunnel à l’intérieur du plancher avec le système d’échappement, permet de réduire la friction, le bruit et les vibrations tout en maximisant la garde au sol et l’espace vertical pour les passagers. Hyundai s’attend à ce que les ventes des modèles à traction avant et à traction intégrale soient équivalentes, soit 50/50, selon les régions.

Parmi les modèles les plus populaires du segment des VUM sous-compacts, les dimensions du Kona se rapprochent le plus de celles du Kia Soul; le Kona est aussi large mais plus long de 2,5 cm et plus bas de 6,4 cm sur un empattement plus long de 3,1 cm. (Le nouveau Kia Stonic partagera l’architecture du Kona, éclipsant le minuscule Soul avec traction intégrale en option.) Le Kona est plus court de 13,0 cm que le très populaire Honda HR-V; ça se voit surtout dans l’espace de chargement, plus petit de 144,4 litres. Heureusement, les sièges arrière se replient à plat et le plancher de chargement peut être abaissé de 7,6 cm pour accommoder les articles plus hauts.

Hyundai offrira tout un éventail de caractéristiques de sécurité sur le nouveau Kona, notamment l’alerte de prévention de collision, l’aide au suivi de voie, l’assistant de feux de route, le système de surveillance des angles morts avec alerte de franchissement involontaire de voie, l’alerte de collision pour trafic transversal à l’arrière, l’avertissement de distance lors du stationnement en marche arrière et un écran de surveillance arrière avec des lignes dynamiques pour faciliter le stationnement. On y trouve aussi une nouveauté dans le segment, un avertissement de somnolence du conducteur qui surveille le mouvement latéral dans la voie et qui note les mouvements soudains de la direction ou lorsque le véhicule dérive de la voie.

Des éléments haut de gamme, comme le garnissage de cuir, le chargeur sans fil pour téléphone et la chaîne audio Harman Infinity à huit haut-parleurs avec caisson d’extrêmes-graves et amplificateur externe, seront aussi offerts. Bien sûr, l’intégration Apple CarPlay est offerte et le système d’infodivertissement BlueLink se connectera avec votre montre intelligente ou Alexa, l’assistant virtuel d’Amazon. Hyundai offre également un affichage tête haute couleur de 8,0 pouces, apparemment de deux à trois fois plus brillant que les systèmes équivalents de la Mini à toit rigide et du Mazda CX-3.

Pour attirer les jeunes qui n’ont pas encore de famille vers le segment, le Kona sera offert en sept couleurs différentes, dont rouge vif, bleu surf et vert lime. L’intérieur pourra être entièrement noir, deux tons noir et gris ou noir avec accents vert lime. Le Kona débarquera chez les concessionnaires pendant le premier trimestre de 2018, et un VUM sous-compact encore plus petit sera dévoilé avant 2020.