Actualités Essais

Premier coup d’œil : BMW M5 2018

Ready for an AMG rematch

Ready for an AMG rematch

Après cinq générations de M5 à propulsion, la puissante berline sport de BMW aura droit à la traction intégrale pour la première fois de son histoire pour l’année modèle 2018. Le nouveau modèle est à la fois plus rapide, plus puissant et plus raffiné que la voiture qu’il remplace.

Sous le capot de la BMW M5 2018, on retrouve la plus récente version du moteur V8 de 4,4 litres à turbocompresseur double du constructeur développant 600 chevaux et 553 lb-pi de couple, soit 40 chevaux et 53 lb-pi de plus que sur la M5 de la génération précédente. Le moteur atteint sa puissance maximale entre 5700 et 6600 tours par minute, et le couple maximal est produit entre 1800 et 5700 tours par minute. On peut remercier les turbocompresseurs redessinés à doubles volutes capables de fournir 24,46 lb/po2 de suralimentation pour ce surplus de puissance. La pression d’injection a également été augmentée de 200 à 350 bars, procurant une combustion efficace. De plus, les systèmes de lubrification et de refroidissement ont été repensés et les collecteurs d’échappement croisés ont été optimisés pour fournir des pulsations d’échappement plus constantes aux turbocompresseurs. Le moteur est jumelé à une boîte de vitesses automatique à huit rapports axée sur la performance. BMW estime que la M5 2018 peut atteindre 100 km/h en 3,2 secondes et 200 km/h en 11,1 secondes. Avec l’ensemble Conducteur M offert en option, la vitesse de pointe de la voiture est de 304,2 km/h.

La grande nouveauté de la M5 est le système de traction intégrale M xDrive avec mode à deux roues motrices. Par défaut, le système active la traction intégrale avec contrôle dynamique de la stabilité, mais un mode à propulsion sans contrôle dynamique de la stabilité peut être sélectionné. Lorsque le mode par défaut est activé, les roues avant ne sont alimentées que lorsque l’adhérence est limitée et que les roues arrière ne peuvent encaisser efficacement toute la puissance. Le reste du temps, la boîte de transfert dirige toute la puissance vers l’arrière et le différentiel actif M gère la répartition du couple entre les deux roues. Lisez tous nos commentaires sur cette configuration dans l’article de notre directeur technique Frank Markus sur le prototype de la M5.

La division M de BMW a eu la bonne idée de commencer le projet à partir de la génération G30 de la Série 5, mais elle a apporté quelques changements au châssis de la M5. La suspension avant à triangle de suspension double et la suspension arrière à cinq bras ont été redessinées, et l’espace entre les roues a été élargi pour accroître la stabilité directionnelle. La M5 reçoit de plus grosses barres stabilisatrices et des supports en caoutchouc plus rigides, ainsi qu’un nouveau renfort en X en acier. Le système de contrôle de l’amortissement variable livrable ajoute des amortisseurs contrôlés électroniquement à trois modes et le système de direction M Servotronic sensible à la vitesse, lui aussi offert en option, qui permet aux conducteurs de choisir le niveau d’effort sur la direction du volant. La M5 est livrée avec des roues de 19 pouces gainées de pneus 275/40 à l’avant et 285/40 à l’arrière. On peut aussi choisir des roues en alliage de 20 pouces avec des pneus 275/35 à l’avant et 285/35 à l’arrière.

Les freins M composites sont livrés de série avec des disques en acier perforés et ventilés de 15,5 pouces à l’avant et de 15 pouces à l’arrière. Des étriers de freins avant peints en bleu à six pistons ornés du logo M sont également de série. Si toute cette puissance de freinage n’est pas assez pour vous, des freins en carbone-céramique M avec étriers de freins dorés et disques de frein avant élargis sont aussi offerts. Selon le constructeur, cette option réduit le poids non suspendu de 22,8 kg. On a aussi réduit le poids de la voiture grâce à un échappement actif au poids optimisé, un capot d’aluminium et un toit de plastique solidifié par de la fibre de carbone.

Si vous avez vu l’intérieur de la nouvelle Série 5, vous avez pratiquement tout vu de l’intérieur de la M5. La M5 arbore des sièges avant multifonctions M avec un logo M5 illuminé et des soutiens latéraux solidifiés, un volant M Sport, un commutateur d’allumage rouge et des accents rouges sur le sélecteur de rapport et les palettes de changement de rapport. À l’instar de la Série 5, la M5 est équipée d’un large écran central avec capteur de commandes gestuelles, mais elle a droit à un affichage tête haute qui projette un voyant de changement de vitesse et d’autres données de performance devant le conducteur.

L’ajout de la traction intégrale va certainement chagriner certains puristes, mais il s’agit d’un grand pas en avant pour la berline de performance de BMW. Saura-t-elle rivaliser avec la Mercedes-AMG E63 S de 603 chevaux, qui a une génération d’avance sur la BMW et qui a donc pu perfectionner sa traction intégrale? Nous sommes impatients de le savoir.

La BMW M5 2018 débarque au printemps 2018, en commençant par les premières éditions à production limitée.