Chicago Essais Salons de l'auto

Premier coup d’œil au Dodge Durango SRT 2018 : 3 rangées et presque 500 chevaux

Dodge apporte un peu plus de puissance au segment des VUS à trois rangées

Dodge apporte un peu plus de puissance au segment des VUS à trois rangées

Dodge a décidé de mettre en évidence la performance de ses véhicules. En plein cœur d’une campagne promotionnelle avant le dévoilement de l’infernale Challenger SRT Demon 2018, prévu pour le 11 avril prochain, le constructeur profitera du Salon de l’auto de Chicago pour présenter une version SRT de son VUS Durango pleine grandeur.

Pour le PDG de Dodge, Tim Kuniskis, il s’agit du véhicule à trois rangées le plus puissant et le plus rapide sur le marché. Le moteur V8 HEMI de 6,4 litres installé sous le capot produit 475 chevaux à 6000 tours par minute et 470 lb-pi de couple à 4300 tours par minutes. Le véhicule familial peut donc passer de 0 à 100 km/h en 4,4 secondes et atteindre le quart de mille en 12,9 secondes, selon les documents obtenus auprès de la National Hot Rod Association. Ses concurrents, comme le Chevrolet Tahoe, risquent de mordre la poussière.

Ceux et celles qui doutaient depuis des années de la contribution de Dodge sur le marché peuvent enfin arrêter : nous savons maintenant que ce que Dodge apporte, c’est la puissance et la performance. Certaines mauvaises langues essaieront de dire qu’un véhicule familial à carrosserie montée sur châssis et à trois rangées sorti en 2014 n’avait pas vraiment besoin d’une version SRT, mais M. Kuniskis ne leur prête pas attention. Après tout, c’est à lui que l’on doit les Hellcat – et maintenant le Demon, qui sera dévoilé en avril prochain avant le Salon de l’auto de New York.

« C’est ce véhicule que je voulais vraiment créer », a-t-il dit, ajoutant que la version SRT permet de transformer le Durango à traction intégrale en un modèle Dodge pur.

Le Durango SRT qui sera mis en vente cet automne présentera une allure et une posture audacieuses et dynamiques rappelant la Charger et la Challenger.

« Il s’agit vraiment d’une Charger à trois rangées », a dit Mark Trostle, directeur du design pour Dodge et SRT. Pour lui, il a été facile d’intégrer l’ADN de SRT au Durango.

L’idée, c’était de procurer au nouveau modèle le look immédiatement reconnaissable d’un puissant modèle Dodge sur la route, avec les phares, l’ouverture béante de la calandre et les nouvelles prises d’air et les extracteurs de chaleur sur le capot SRT. Le nouveau système d’échappement est réglé pour émettre le même son que le système d’échappement double de 2,75 po de la Charger SRT. À l’instar de la Charger, le VUS familial possède une fonction de contrôle de démarrage, un indicateur de vitesse qui affiche jusqu’à 290 km/h et un tachymètre dans l’affichage du conducteur, ce qui est rare pour un modèle de ce segment. Des informations de performance, comme les données dynamométriques, sont également affichées.

2018 Dodge Durango SRT interior view 1

« Nous nous assurons que tous les véhicules SRT fonctionnent aussi bien qu’ils en ont l’air, promet M. Trostle. Celui-ci possède un véritable levier de commande, et non un fichu bouton. » Le bouton de commande rotatif a été remplacé par un nouveau levier en T électronique, semblable à celui de la Challenger et de la Charger. Le Durango est équipé d’une boîte de vitesses automatique à huit rapports avec la fonction Autostick et des plaquettes de changements de vitesses pour passer en mode manuel, sans oublier une correspondance automatique du régime en rétrogradation.

Un système d’amortissement actif améliore la qualité de la conduite tandis que la suspension est composée de ressorts plus rigides de 3 % à l’avant et de 16 % à l’arrière. Sa sensation de conduite est semblable à celle d’un véhicule beaucoup plus petit en raison de la répartition de son poids, soit 52/48. On a installé des freins Brembo à six pistons à l’avant et des étriers de freins à quatre pistons à l’arrière.

Le Durango SRT offre sept modes de conduite : un mode Sport et un mode Eco, mais aussi des modes pour la route, la piste, la neige, le remorquage et même un mode voiturier. Ces modes ajustent les délais d’embrayage, la transmission de couple et d’autres caractéristiques de conduite.

Pesant 2500 kg, le Durango peut remorquer jusqu’à 3900 kg (le modèle précédent remorquait jusqu’à 3265 kg) et un dispositif anti-louvoiement de la remorque est intégré pour offrir un meilleur contrôle par temps venteux. De plus, grâce à un système de contrôle actif du bruit, l’intérieur de la cabine demeure silencieux même lorsque le moteur V8 force à faire monter un bateau de 8 m de long jusqu’en haut d’une côte. En fait, ce système de contrôle de bruit est activé automatiquement lorsque le véhicule est en mode remorquage.

Les nouvelles roues de 20 po sur 10 po sont offertes en une couleur exclusive « Black Noise », et le véhicule arbore également des moulures de passage de roue intégrées, un carénage frontal arrière inférieur et un attelage de remorque caché. L’arrière est décoré d’insignes SRT et TI.

On a remplacé certains éléments chromés de l’habitacle par un nouveau fini. On trouve aussi à l’intérieur un volant de performance gainé à la main avec des palettes de changement de rapports, un ensemble de pédales SRT, des sièges capitaine livrés de série avec amplement d’espace de dégagement pour les jambes, une chaîne audio haute performance et un système Uconnect reconfiguré avec des affichages personnalisables et une image améliorée.

Et, pour être certain de convaincre les conducteurs qu’il ne s’agit pas d’un VUS comme les autres, Dodge offre aux acheteurs une journée de formation à la Bob Bondurant School of High Performance Driving.