Essais

Premier coup d’œil à l’Audi A7 2019 : un lot de nouveautés technos

La voiture à hayon redessinée à l’intérieur et à l’extérieur

La voiture à hayon redessinée à l’intérieur et à l’extérieur

Dévoilée lors d’un événement à Ingolstadt, ville natale d’Audi, en Allemagne, l’A7 2019 à hayon regorge de technologies de conduite semi-autonome, en plus d’être dotée du système multimédia de la nouvelle berline A8 luxueuse de grande taille. Comme sa prédécesseure, l’Audi A7 2019 est une voiture à hayon avec un toit semblable à celui d’un coupé qui rivalisera avec la Mercedes-Benz Classe CLS et la BMW Série 6 Gran Turismo. En Europe (contrairement aux États-Unis), l’A7 sera nommée selon la nouvelle stratégie de nomenclature d’Audi : c’est la version 55 TFSI qui verra le jour en premier.

Bien que la silhouette de l’A7 2019 n’ait pas beaucoup changé, elle présente de nombreux éléments de style qui la distinguent de sa prédécesseure, comme des feux arrière pleine longueur à DEL, une large calandre trapézoïdale, de minces phares à DEL et de grandes ouvertures dans le carénage frontal inférieur sur la version S Line. Le style extérieur global de l’A7 2019 ressemble à celui de la grande A8, qui a introduit le plus récent langage de conception d’Audi plus tôt cette année. Le diamètre des jantes en alliage peut atteindre jusqu’à 21 pouces et, du moins en Europe, trois variantes de phares à DEL sont livrables, dont les Matrix d’Audi avec technologie laser.

On retrouve à l’intérieur de l’A7 2019 certains éléments de la berline A8, comme deux grands écrans tactiles au centre du tableau de bord. Celui du dessus mesure 10,1 pouces et celui du dessous mesure 8,6 pouces. Le volant de l’A7, par contre, comporte trois branches, contrairement à celui de l’A8 à deux branches et à l’allure ultra technologique. Le cockpit virtuel épuré livrable d’Audi, qui remplace les traditionnels indicateurs analogiques, consiste en un écran multi-information de 12,3 pouces.

Pour améliorer le confort de la voiture, le constructeur l’a dotée de nouveaux sièges avant réglables en plusieurs directions, chauffants, ventilés et équipés de fonctions de massage. Deux options de configuration sont proposées pour les sièges arrière : deux ou trois places.

Comme sa sœur, l’A8, l’A7 2019 entièrement connectée est offerte avec une gamme de technologies de conduite semi-autonome. Audi Connect a été mis à jour pour inclure la technologie de communication Car-to-X, qui envoie des avertissements aux autres véhicules en cas de risques d’accident et de dangers potentiels. Le régulateur de vitesse adaptatif est maintenant agrémenté de l’assistant de conduite adaptatif, qui peut intervenir pour aider le conducteur à demeurer dans sa voie. La fonction Traffic Jam Pilot de l’A8 ne se retrouvera pas dans l’A7.

Le moteur V6 turbocompressé de 3,0 litres qui propulse l’A7 2019 déploie 340 chevaux et 369 lb-pi de couple, et est exclusivement jumelé à une boîte de vitesses automatique à double embrayage à sept rapports. Comme l’A8, l’A7 comprend un système électrique primaire de 48 volts et un alternodémarreur à entraînement à courroie qui fonctionne de concert avec une batterie au lithium-ion afin de créer un freinage à récupération d’énergie et de permettre à la voiture de rouler à des vitesses situées entre 55 et 160 km/h même si le moteur est éteint. Le système de démarrage-arrêt du moteur de la voiture peut maintenant s’activer à des vitesses allant jusqu’à 23 km/h et, à l’aide de la caméra avant, l’A7 peut redémarrer lorsqu’elle détecte que le véhicule qui la précède commence à bouger.

L’A7 2019 sera livrable avec une nouvelle suspension à quatre roues directrices permettant de réduire le cercle de braquage de 1,1 mètre. De plus, le système à quatre roues directrices aide à améliorer la stabilité de la voiture et à faciliter les changements de voie à des vitesses supérieures à 60 km/h en faisant tourner les roues arrière dans la même direction que les roues avant. Diverses suspensions sont offertes pour l’A7 : une suspension avec ressorts en acier de série, une suspension sport abaissant la voiture de 1,0 cm, une suspension avec amortisseurs à contrôle électronique et une suspension pneumatique autonivelante. Le différentiel sport optionnel améliore la maniabilité de la voiture en distribuant activement le couple entre les roues arrière pour soutenir le système de traction intégrale Quattro.

La production de l’A7 2019 se déroulera dans les installations du constructeur à Neckarsulm, en Allemagne. Les premiers modèles destinés au marché européen devraient sortir de l’usine en février 2018 et atteindre les rives nord-américaines plus tard dans l’année. Dans d’autres marchés, une gamme de groupes motopropulseurs à essence et diesel sera offerte. Le moteur V6 turbocompressé de 3,0 litres sera le moteur de série pour le marché nord-américain jusqu’à l’arrivée probable de modèles S7 et RS 7 plus puissants.