Actualités Detroit Essais Salons de l'auto

Premier coup d’œil à la Honda Odyssey 2018 : prête à affronter la Pacifica

Les sièges rabattables de la 2e rangée feront un tabac

Les sièges rabattables de la 2e rangée feront un tabac

Le combat pour conquérir le marché des minifourgonnettes recommence! La toute nouvelle Honda Odyssey est prête à affronter la nouvelle Chrysler Pacifica, à qui on doit la récente revigoration du segment.

Avec le dévoilement de l’Odyssey 2018 au Salon international de l’automobile d’Amérique du Nord 2017, Honda a montré qu’elle n’a pas l’intention d’abandonner le marché des minifourgonnettes. La nouvelle Odyssey sera mise en vente ce printemps, mais son prix n’a pas encore été annoncé.

Il s’agit de la cinquième génération de la minifourgonnette, offerte depuis l’année modèle 1995 et qui a, au fil des ans, commencé à donner du fil à retordre à Chrysler. L’Odyssey a souvent été la minifourgonnette la plus populaire sur le marché; avec cette dernière refonte, Honda espère à nouveau être le chef de fil.

Pour l’année modèle 2018, les concepteurs ont opté pour un design moderne et sophistiqué, avec une intéressante ligne du capot arrondie qui s’harmonise bien avec les phares. Si vous êtes du genre à remarquer ces détails, vous noterez peut-être que les lignes verticales qui relient le montant avant au capot sont décalées de quelques centimètres par rapport à celles qui relient le capot aux phares. La ligne de caractère arrondie rejoint également la calandre, décalée de quelques centimètres.

Honda garde également sa fameuse ceinture de caisse rappelant la forme d’un éclair, qui disparaît vers l’arrière du véhicule. Même si le constructeur a modernisé cette ligne afin qu’elle ne jure pas vraiment avec le reste de la voiture, on se demande pourquoi Honda s’entête à la garder sur chaque nouvelle génération du véhicule. Heureusement, les rails des portes coulissantes sont dissimulés dans la partie inférieure de la vitre du panneau de custode.

La minifourgonnette est munie de feux arrière en forme de C, d’un pilier arrière flottant et de roues et pneus plus massifs par rapport au modèle précédent. Son hayon mains libres – un gadget de plus en plus commun d’un bout à l’autre de l’industrie – s’ouvre étonnamment haut pour grandement faciliter l’accès à l’espace de chargement. Dans le coffre, on trouve également un profond compartiment de rangement.

Le moteur V6 de 3,5 litres à injection directe développe maintenant 280 chevaux, soit 32 chevaux de plus que le modèle précédent, et est jumelé à une boîte de vitesses automatique à neuf ou à dix rapports, selon la version. Grâce à l’efficacité du groupe motopropulseur, une nouvelle calandre à obturateurs actifs et une conception plus légère et plus aérodynamique, les dirigeants de Honda s’attendent à ce que l’Odyssey obtienne une excellente cote de consommation de carburant selon l’EPA.

2018 Honda Odyssey transmission 02

Certaines caractéristiques sont réellement remarquables, comme les sièges Magic Slide de la deuxième rangée. Ces sièges se glissent vers le milieu pour faciliter l’accès à la troisième rangée, et ce, même lorsque deux sièges pour enfants sont installés. Ils sont si faciles à déplacer que même un jeune enfant pourrait aisément tirer sur la barre et glisser le siège vers l’avant avant d’embarquer. Les versions EX et supérieures offrent également en option une seconde rangée à trois places, sans les sièges Magic Slide.

Les sièges arrière se replient complètement, mais cela doit se faire manuellement – pas de boutons ni d’assistance hydraulique de ce côté.

Mais une décision risque de ne pas faire l’unanimité : on a installé un seul écran d’infodivertissement de 10,2 pouces à l’arrière, suspendu au plafond pour permettre aux enfants installés sur les sièges arrière d’écouter des vidéos en diffusion continue, soit à partir d’un point d’accès sans fil ou de données cellulaires. La rivale de l’Odyssey, la Pacifica, est équipée d’écrans individuels de 10 pouces intégrés aux appuis-tête de la seconde rangée qui peuvent être utilisés individuellement. Mais les deux minifourgonnettes offrent une application (appelée « Are We There Yet? » [Quand est-ce qu’on arrive?] du côté de Chrysler) qui permet aux enfants de suivre l’itinéraire – et l’horaire – jusqu’à chez grand-maman.

Pour les plus vieux assis à l’arrière qui ne sont pas particulièrement intéressés par le film de Disney qui joue sur l’écran principal, Honda propose des prises pour brancher les appareils individuels. Il ne leur reste plus qu’à enfoncer leurs écouteurs et à se connecter au point d’accès sans fil 4G LTE pour oublier le reste du monde.

L’écran tactile de 8,0 pouces de l’Odyssey permet de contrôler le système d’infodivertissement et de recevoir des mises à jour du système. À partir de l’application CabinControl, on peut contrôler les fonctions principales du véhicule, la chaîne audio et le système d’infodivertissement arrière à même un téléphone intelligent. Une acoustique très bien conçue permet à tout le monde de parler et de s’entendre facilement. On a ajouté des matériaux d’isolation acoustique afin de créer l’habitacle le plus silencieux offert dans le segment. Le système intégré CabinTalk permet au conducteur de parler aux occupants des places arrière par l’entremise des haut-parleurs du véhicule et des casques d’écoute, tandis que CabinWatch aide les occupants à l’avant à surveiller ce qui se passe derrière à l’aide de l’écran tactile.

Côté technologies, les versions EX et supérieures du modèle 2018 seront munies de série de la suite Honda Sensing, un groupe de technologies de sécurité et d’aide au conducteur avancées.

Aux États-Unis, les ventes de minifourgonnettes ont augmenté de 8 % en 2016 pour atteindre 553 131 unités. C’est la Toyota Sienna qui a trôné au-dessus du palmarès, avec 13 404 unités vendues chez nous et près de 128 000 chez nos voisins du Sud. Avec ses trois modèles offerts, le groupe FCA a connu une excellente année dans le segment des minifourgonnettes : les ventes de la nouvelle Pacifica, de la dernière Chrysler Town & Country et de la Dodge Grand Caravan totalisent près de 250 000 unités aux États-Unis et plus de 55 000 au Canada. Honda a vendu environ 121 000 unités de l’Odyssey aux États-Unis contre un peu plus de 12 000 au Canada, tandis que seulement 44 000 Sedona de Kia ont trouvé acheteur aux États-Unis en 2016, pour moins de 5000 au Canada.

Avec la nouvelle Odyssey, Honda a enfin terminé la refonte de son offre de camions légers, soit les gammes du Pilot, du HR-V, du Ridgeline et du CR-V, entamée en 2015.