Essais

Premier coup d’œil à la Buick Regal GS 2018 : la sportive à hayon propulsée par un V6

La GS équipée d’une traction intégrale qui gonfle sa valeur

La GS équipée d’une traction intégrale qui gonfle sa valeur

Nous savions que c’était dans l’air. Buick a récemment dévoilé la Regal GS 2018, la version performance de la Regal Sportback à hayon intermédiaire, qui sera mise en vente plus tard cette année. Le prix de base de la GS, qui hérite d’un nouveau V6, sera de 39 990 $ US.

Pour 2018, Buick tire un trait sur la berline pour son modèle Regal au profit de deux nouveaux types de carrosserie : le modèle à hayon, pour la Regal Sportback aux airs de coupé, et la familiale, pour la Regal TourX. La nouvelle Regal est inspirée de l’Opel Insignia et sera importée de Rüsselsheim, en Allemagne, étant donné la décision de cesser sa production à Oshawa, au Canada.

Tout comme la Regal Sportback ordinaire (dont le prix de base est de 25 915 $ US, soit 2000 $ US de moins que le modèle sortant), la GS est munie de la nouvelle boîte de vitesses automatique à neuf rapports de GM. Aucune boîte de vitesses manuelle n’est livrable.

Le moteur turbocompressé de 2,0 litres à quatre cylindres est troqué contre un moteur V6 de 3,6 litres à injection directe d’essence produisant 310 chevaux et 282 lb-pi de couple. Il sera équipé d’un système de désactivation des cylindres et d’une technologie de démarrage et d’arrêt automatique.

Alors que d’autres constructeurs délaissent les V6 dans le segment des voitures intermédiaires, Duncan Aldred, vice-président de Buick et de GMC à l’échelle mondiale, s’est exprimé ainsi : « Je sentais que la GS devait avoir un groupe motopropulseur différent. Nous avions l’occasion de le faire. Je voulais augmenter les performances de la voiture et accroître son authenticité. » Cela nécessitait l’ajout de puissance, et c’était impossible avec le moteur à quatre cylindres. « Nous voulions un modèle phare et pour y arriver, nous devions faire les choses correctement. »

Par ailleurs, il n’est pas prévu que la Regal ait une version hybride, option qui n’a d’ailleurs jamais été envisagée pour la GS de performance.

La GS est dotée de la traction intégrale avec double embrayage actif de série. Pour une conduite plus douce, la voiture est équipée de l’amortissement piloté et du système de contrôle de la conduite interactif de deuxième génération permettant de personnaliser la dynamique à l’aide du réglage standard ou des modes GS et sport, qui accroissent la réactivité de la voiture. La Regal Sportback ordinaire ne possède qu’un mode normal.

La GS arbore une calandre rappelant une chute d’eau, marque de commerce de Buick, des carénages frontal et arrière uniques, des jupes latérales, un becquet arrière spécial et des phares entièrement à DEL optionnels. Les freins Brembo, l’échappement sport, les jantes de 19 pouces, le volant chauffant à base plate et les pédales en métal sont tous de série.

On retrouve à l’intérieur des sièges sport chauffants et refroidissants munis d’une fonction de massage. L’affichage tête haute en couleur est optionnel. Pour ce qui est de l’infodivertissement, un écran tactile de 8,0 pouces compatible avec Apple CarPlay et Android Auto ainsi qu’un groupe d’instrumentation configurable de 8,0 pouces sont offerts de série.

Quant à la sécurité, le groupe confiance conducteur II optionnel comprend le freinage avant pour piétons, un système d’aide au suivi de voie avec alerte de franchissement involontaire de voie, une alerte de prévention de collision et un régulateur de vitesse adaptatif avec freinage automatique en marche avant.

« La nouvelle Regal GS est dans la zone idéale du marché », a indiqué M. Aldred, en précisant qu’elle était raffinée et luxueuse tout en étant avantageuse grâce à la traction intégrale. Il s’attend à ce que la GS représente environ 10 % des ventes de Regal aux États-Unis. La voiture sera également vendue au Canada, mais pas au Mexique. La version pour la Chine ne sera pas équipée d’un V6.

Un petit volume de familiales TourX haut de gamme sera lancé plus tard cette année. Ces voitures arriveront dans les salles d’exposition en février 2018, et leur prix de base sera de 29 995 $ US, ce qui leur permettra de rivaliser avec la Subaru Outback, la Volvo V60 Cross Country, l’Audi A4 Allroad et la BMW Série 3 Sport Wagon. La familiale sera vendue aux États-Unis, mais pas au Canada ni au Mexique. Contrairement à la voiture à hayon, la familiale est dotée d’une boîte de vitesses à huit rapports. Celle à neuf rapports devrait être offerte dans la prochaine année modèle, étant donné que General Motors continue de la déployer dans son vaste portfolio de véhicules à traction avant. La traction intégrale est de série. Selon M. Aldred, il n’est pas prévu que la TourX ait une version GS. Étant donné que la familiale est surélevée, elle ne se manœuvre pas aussi bien que la sportive à hayon, et il considère que les familiales sport sont « une niche dans une niche dans une niche » aux États-Unis.

M. Aldred a précisé que la décision de vendre la Sportback de série à un prix inférieur à celui du modèle sortant a été prise pour retenir les acheteurs de Verano, moins chère, après son retrait du marché. « Il est important de conserver une position atteignable dans le segment des véhicules haut de gamme. »

La Regal GS est le plus récent des huit derniers nouveaux modèles de Buick depuis le lancement de la Cascada cabriolet en janvier 2016.