Chicago

Premier coup d’œil : Kia Trail’ster concept

Un Kia Soul conçu pour la conduite hors route

Un Kia Soul conçu pour la conduite hors route

Le nouveau véhicule de Kia, dont les débuts sont prévus à Chicago cette semaine, n’est pas qu’un bicorps Soul ordinaire avec un style hautement excentrique. Une alimentation hybride, une traction intégrale et des capacités de conduite hors route y ont été ajoutées pour donner naissance au Trail’ster concept.

Le constructeur explique que le Trail’ster peut sortir des sentiers battus grâce à un certain nombre d’améliorations dans sa mécanique et son extérieur. On compte parmi cellesci des plaques ultrarésistantes en aluminium qui protègent le train roulant des roches pointues et de la glace, et des amortisseurs à ressorts hélicoïdaux qui stabilisent le véhicule sur les surfaces inégales. Une transmission intégrale électrique montée sur l’essieu arrière améliore la traction et l’accélération au démarrage. Le Trail’ster chausse des pneus à neige Pirelli qui font de lui un véhicule adapté pour le plein air. Pour le transport de planches à neige et de vélos de montagne, par exemple, un portebagages avec barres en aluminium et fixations se trouve sur le toit. Les phares antibrouillard à l’avant ne sont pas là pour faire joli : ils fournissent un éclairage supplémentaire lors des excursions hors route.

Mais pour voir où l’action se déroule véritablement, il faut regarder du côté de la transmission hybride. Kia a misé sur la turbocompression pour son Trail’ster propulsé par un moteur turbocompressé à quatre cylindres de 1,6 litre d’une puissance de 185 chevaux et d’un couple de 185 lbpi. Le véhicule hybride est également alimenté par un moteur électrique de 27 kilowattheures et 270 V de 35 chevaux et 100 lbpi de couple jumelé à une batterie au lithium-ion de 1,2 litre dissimulé sous le plancher de l’espace de chargement. Cette combinaison de moteurs produit un total de 220 chevaux et de 285 lbpi de couple, ce qui surpasse largement les 130 chevaux du moteur de 1,6 litre et les 164 chevaux du moteur de 2,0 litres du Soul traditionnel.

Contrairement à d’autres systèmes hybrides dont les composantes sont liées par la boîte de vitesses, le moteur situé à l’avant du Trail’ster et le moteur électrique à l’arrière ne sont pas connectés mécaniquement l’un à l’autre. Il en résulte deux sources de puissance distinctes, soit un système hybride à traction et à propulsion indépendantes. Le moteur électrique entre en jeu lorsque le moteur à essence ne suffit pas pour tirer de lourdes charges ou pour la conduite hors route.

Kia explique que ce type de système hybride intégral ainsi qu’un moteur turbocompressé de taille réduite vont augmenter non seulement le couple et la traction, mais également l’économie de carburant. Le constructeur estime que si ce concept devenait un modèle de production, il pourrait idéalement consommer de 25 à 30 % moins de carburant en ville et de 5 à 10 % moins de carburant sur route que le traditionnel Soul avec moteur à essence de 2,0 litres.

À l’inverse des Track’ster et GT4 Stinger concepts qui n’ont pas fait long feu, le Trail’ster pourrait bientôt avancer dans le processus de développement. Tom Kearns, le concepteur en chef du centre de conception de Kia en Californie, considère le Trail’ster comme « un aperçu de l’évolution prochaine et logique du Kia Soul, appelé à devenir un véhicule à traction intégrale avec tout ce qu’il faut pour s’éloigner des rues urbaines et partir à la découverte des étendues sauvages en montagne ».

Comme le modèle est basé sur le Soul, Kia affirme qu’il devrait offrir beaucoup d’espace pour le rangement et les passagers. L’habitacle, qui privilégie la finesse, se distingue du reste de la gamme Soul. Des sièges bruns garnis de cuir et des accents d’aluminium occupent l’intérieur, puis on y trouve également une peinture laquée, un large levier de vitesse tactile et des commandes pour la traction intégrale.