Actualités

Nissan lancera 12 modèles électriques et des véhicules robotisés d’ici 2022

Nissan planifie son avenir avec l’Alliance 2022

Nissan planifie son avenir avec l’Alliance 2022

Les dirigeants du partenariat entre Nissan, Renault et Mitsubishi ont dévoilé un nouveau plan sur six ans appelé Alliance 2022, dont l’objectif est de doubler les synergies annuelles pour les faire passer à 10 milliards d’euros (15 milliards de dollars). Pour y arriver, les constructeurs se partageront des plateformes et des groupes motopropulseurs, développeront des véhicules entièrement électriques, concevront 40 modèles dotés de technologies de conduite autonome et offriront de nouveaux services de mobilité comme l’accès à des véhicules autonomes sur demande.

D’ici la fin de ce plan sur six ans, les entreprises espèrent vendre un total combiné de plus de 14 millions de véhicules par année. Le chiffre d’affaires total devrait atteindre les 240 milliards de dollars américains, une augmentation de 30 % par rapport à 2016.

En élargissant le partage de plateformes et de groupes motopropulseurs, l’Alliance affirme que d’ici 2022, plus de neuf millions de véhicules seront construits sur quatre plateformes, une hausse par rapport aux deux millions produits sur deux plateformes en 2016. De plus, les entreprises prévoient de se partager 22 moteurs sur un total de 31, ce qui représente également une augmentation par rapport aux 14 moteurs communs sur 38 l’année dernière. Le groupe créera une plateforme pour véhicules électriques avec capacités de conduite autonome et une nouvelle plateforme commune de segment B pour véhicules intermédiaires.

Les véhicules électriques sont une partie centrale de l’Alliance 2022, étant donné que 12 modèles entièrement électriques conçus à partir de plateformes et de composants partagés seront lancés dans de multiples segments d’ici la fin du plan. Une nouvelle famille de moteurs et de batteries électriques, qui sera commune à toutes les entreprises de l’Alliance, sera introduite en 2020, et une diminution de 30 % du coût des batteries d’ici 2022 devrait favoriser la production des véhicules électriques. L’Alliance affirme qu’elle offrira un véhicule électrique d’une autonomie de 595 km d’ici 2022, et qu’une recharge de seulement 15 minutes permettra d’ajouter 225 km d’autonomie au véhicule, selon la méthodologie du nouveau cycle européen de conduite.

Les aspirations de conduite autonome comprennent le lancement de 40 véhicules offrant différents niveaux d’autonomie, dont le premier véhicule entièrement autonome, c’est-à-dire sans intervention d’un conducteur, d’ici 2022. Le groupe indique que d’ici 2020, des véhicules autonomes pourront circuler en ville avec une surveillance constante d’un conducteur et sur l’autoroute avec des interventions humaines occasionnelles seulement. L’Alliance teste déjà des véhicules autonomes avec ses partenaires DeNA et Transdev dans le but de mettre sur pied des services de covoiturage, et prévoit de lancer un service de mobilité sur demande grâce à des véhicules robotisés dans le cadre de partenariats futurs. Il est également dans les plans du groupe de fournir des véhicules pour le transport en commun et le covoiturage.

Finalement, des systèmes d’infodivertissement et de connectivité pour véhicules partagés et une plateforme nuagique connectée gérant les interfaces de données, les systèmes des véhicules autonomes et les services de véhicules robotisés sont aussi en développement, le tout dans le but d’améliorer l’efficacité de ces systèmes et de réduire les coûts.

Lors de cette annonce, l’Alliance 2022 a aussi dévoilé son nouveau logo et son nouveau site Web.

Source : Nissan