Listes de voitures

McLaren et la légèreté de l’être : cinq faits intéressants au sujet de la svelte Senna

Une obsession somptueuse

Une obsession somptueuse

Remarquablement, la Senna pèse à peine 136 kg de plus que la toute première voiture McLaren conçue pour la route, l’emblématique F1. Construite en 1992, le bolide minimaliste avait déjà été pensé pour être léger, dépourvu d’un système antipatinage, de freins antiblocage et de la direction assistée. Non seulement la Senna est équipée de toutes ces fonctionnalités, elle est aussi beaucoup plus sécuritaire sur toute la ligne, même lorsqu’il est question des sacs gonflables avant et latéraux. Voici comment McLaren a réalisé ce projet.


La fibre de carbone

McLaren connaît bien la fibre de carbone. C’est l’élément central de la construction de tous ses modèles depuis la voiture de Grand Prix MP4/1 en 1981, la première au monde à être munie d’un châssis fait de ce matériau. Avec la Senna, le constructeur britannique utilise la fibre de carbone avec une telle expertise que la nouvelle voiture est presque aussi légère que les voitures de Formule 1. Ses portes vitrées ne pèsent que 9,5 kg; à titre comparatif, celles de la 720S pèsent 18,6 kg. Son aile avant est plus légère de 1,4 kg par rapport à celle de la 570. Chaque coquille de siège, aussi en fibre de carbone, n’a un poids que de 3,2 kg. L’imposant aileron arrière actif pèse 4,5 kg, mais il génère plus de 100 fois ce poids en déportance sur l’essieu arrière à une vitesse de 250 km/h. Son conduit d’admission en fibre de carbone pèse 2,7 kg, la moitié du poids ce celui en aluminium moulé de la 720S.


Les freins

Chacun de ses disques de frein à matrice céramique conçus pour la course, des CCM-R de Brembo, prend sept mois à construire, tandis qu’il n’en faut qu’un seul pour un disque de carbone régulier. Ceux de la Senna ont toutefois un rendement thermique quatre fois plus élevé et sont plus puissants de 60 %. Ils peuvent donc être plus petits tout en étant plus performants, ce qui signifie un ensemble moins lourd et, surtout, moins de masse non suspendue. Les ingénieurs ont aussi décidé de ne pas mettre le logo McLaren en relief sur les étriers de freins pour réduire cette masse de quelques précieux grammes.


L’aérodynamisme

Les ailes arrière ont été conçues pour que le plus d’air possible s’engouffre dans les radiateurs haute température de chaque côté du moteur : il y a de larges prises d’air extérieures à l’avant des roues arrière et une bande de fentes d’aération tout le long de leur surface supérieure. Ce qui veut dire que la Senna peut être équipée de radiateurs de même taille que ceux de la 720S, malgré la plus grande charge thermique que son moteur dégage. Ils sont installés plus bas dans le châssis pour abaisser le centre de gravité.


Les options

Au moment de la publication de cet article, les 500 Senna que McLaren compte produire ont toutes déjà trouvé preneur. La climatisation était de série, mais pouvait être retirée sans frais supplémentaires, ce qui réduit encore le poids de la voiture de 16,8 kg. Des sources chez McLaren disent que la voiture sera rapide et produira des sons puissants et purs grâce à une chaîne audio à sept haut-parleurs Bowers & Wilkins. Offerte en option pour 5680 $ US, la chaîne pèse seulement 7,3 kg. Une peinture légère unique à Senna, baptisée « Caliber Black », était aussi en option. Sa composition a été spécifiquement pensée pour réduire la quantité de peinture nécessaire pour couvrir toute la carrosserie.


Les détails

Les nouvelles pompes à carburant à haut débit sont tellement efficaces que la Senna n’en a besoin que de deux, soit une de moins que pour le moteur de la McLaren P1. L’échappement en alliage d’Inconel et titane sort de la partie supérieure de l’arrière du véhicule simplement parce qu’il s’agit du chemin le plus court à partir du moteur. Comme les vitres latérales ne s’abaissent qu’à moitié, un plus petit et plus léger moulin électrique sert à les alimenter. La position du passager est fixe. Il n’y a donc pas de poids supplémentaire pour un mécanisme d’ajustement.

Jetez un coup d’œil à notre premier essai de la Senna de McLaren ici (en anglais seulement)