Actualités

Mazda dépose un brevet pour un moteur avec turbocompression électrique

Le cœur de la nouvelle RX-9?

Le cœur de la nouvelle RX-9?

Il y a quelques années, Volvo a développé un moteur de 2,0 litres à quatre cylindres capable de produire 450 chevaux grâce à deux turbocompresseurs classiques et un électrique. Le produit n’a pas encore atteint l’étape de la production, mais l’idée est tout de même plutôt intéressante. Si on se fie aux demandes de brevet publiées tout récemment, il semblerait que Mazda travaille dans cette même direction.

Les brevets, qui ont été déposés à la mi-août, semblent en effet décrire un moteur muni de deux turbocompresseurs classiques et d’un compresseur d’alimentation électrique, un concept très similaire à celui imaginé par Volvo. Concrètement, le compresseur d’alimentation électrique crée d’abord une pression, éliminant ainsi le délai d’accélération, puis les turbocompresseurs classiques entrent en jeu pour fournir encore plus de puissance à haut régime.

L’aspect le plus fascinant de ce nouveau moteur demeure toutefois sa vocation principale, soit d’alimenter un véhicule à propulsion. La Miata nous vient d’abord en tête, mais il serait compliqué et potentiellement dangereux d’y installer un moteur d’une telle puissance. Il est plus probable que Mazda réserve ce nouveau produit pour un prochain modèle sport bien plus puissant, comme une successeure à la RX-8 sans moteur rotatif. Il est aussi possible que ce moteur se retrouve dans un VUS haut de gamme à propulsion.

Évidemment, cette technologie pourrait tout aussi bien ne jamais atteindre la phase de production et, même si c’était le cas, Mazda pourrait choisir de prêter son invention à d’autres constructeurs plutôt que de l’implanter dans une RX-9 toute neuve. Peu importe les plans du japonais, nous espérons que le résultat sera tout aussi excitant que l’idée d’un moteur à turbocompression triple.

Source : United States Patent and Trademark Office (1, 2)