Actualités Frankfurt Salons de l'auto

Magna présente une plateforme de conduite autonome

Aucun gigantesque capteur sur le toit n’est requis

Aucun gigantesque capteur sur le toit n’est requis

Des constructeurs aux fournisseurs en passant par les entreprises de technologies, il semble que tout le monde désire mettre au point une plateforme de conduite autonome. Maintenant, c’est au tour de Magna de se lancer dans l’aventure par la présentation de son propre système lors du prochain Salon de l’auto de Francfort.

Surnommée MAX4, la plateforme offre une conduite autonome de niveau 4, point où le véhicule est en mesure de prendre des décisions importantes sur le plan de la conduite, et ce, sans l’aide d’un conducteur. Contrairement à bien d’autres systèmes de conduite autonome, MAX4 utilise des lidars, des caméras, des capteurs ultrasoniques et une plateforme infonuagique intégrés dans la carrosserie. Ainsi, aucun capteur n’encombre le toit ni l’habitacle.

Magna avance que sa plateforme est compatible avec celles des véhicules de tous les constructeurs. Flexible, améliorable et adaptable pour la production à grand volume, elle consomme aussi moins d’énergie que les autres solutions aux dires de l’entreprise.

« Notre but est la mise sur pied de solutions prêtes pour la production qui soient assez flexibles pour l’intégration des technologies de niveau 4 et d’un cadre lorsque le marché sera prêt à les recevoir », a annoncé dans un communiqué Swamy Kotagiri, directeur technique chez Magna.

Les conducteurs peuvent choisir quand ils veulent voyager en mode autonome ou manuel. À l’aide d’un simple bouton, les utilisateurs peuvent activer ou désactiver la conduite autonome. Un peu comme pour un régulateur de vitesse, appuyer sur les freins désactive également la fonction.

Beaucoup d’acteurs tentent de se démarquer dans ce domaine. Pour ne citer qu’un exemple, BMW, Intel, Mobileye, FCA, et Delphi ont conclu une entente pour développer une plateforme de conduite autonome commune que l’industrie pourrait employer dans les véhicules autonomes. Google et plus récemment Waymo, sa filiale pour véhicules autonomes, ont travaillé longuement sur cette technologie, tout comme de nombreux constructeurs et même des entreprises de covoiturage comme Uber.

Visionnez la vidéo pour voir la plateforme MAX4 à l’œuvre dans un Jeep Grand Cherokee.

Sources : Magna et Reuters