Listes de voitures Los Angeles Salons de l'auto

Les meilleurs véhicules du Salon de l’auto de Los Angeles 2017 selon Motor Trend

Les préférés de notre équipe, du Wrangler à la Corvette ZR1

Les préférés de notre équipe, du Wrangler à la Corvette ZR1

Le Salon de l’auto de Los Angeles 2017 a présenté tout un éventail de véhicules en tout genre pour tous les amateurs, qu’ils cherchent un pro du hors route, un VUS à trois rangées ou un bolide qui développe au moins 750 chevaux. Motor Trend y est pour vous informer de tout ce qui s’y passe, avec des entrevues, des analyses et des photos détaillées de tous les coins du salon. Lisez la suite pour savoir quels modèles présents au Salon de l’auto de Los Angeles 2017 les rédacteurs de Motor Trend ont préférés.


Chevrolet Corvette ZR1 2019

Bon, la puissance, le couple, la déportance et le design dynamique sont tous excellents, mais ce que j’aime le plus de cette nouvelle Corvette, c’est son rejet total du concept de mondialisation. En déclarant ce modèle un bolide purement américain et en décidant de ne pas l’offrir ailleurs dans le monde, Chevrolet a pu le rendre aussi bruyant et non sécuritaire pour les piétons qu’elle le souhaitait; le genre de décision qui représente l’esprit du fameux « Make America Great Again ». — Frank Markus


Nissan Kicks 2018

Il est extrêmement difficile de créer un véhicule bien fait qui restera abordable. Nissan semble avoir réussi son coup avec le multisegment sous-compact Kicks. Basé sur la plateforme de la Versa et vendu aux États-Unis pour moins de 19 000 $ US (aucun prix n’a été annoncé pour le Canada), le Kicks arbore des matériaux et des tissus intérieurs de bonne qualité et est alimenté par un compétent moteur de 1,6 litre développant 125 chevaux et jumelé à une TVC. Son design n’est peut-être pas particulièrement original, surtout lorsqu’on le compare au Juke à l’allure d’extraterrestre insectoïde – et qui, en passant, ne sera pas remplacé par le Kicks, du moins selon Nissan –, mais son habitacle est très spacieux. Un passager d’un mètre quatre-vingt peut facilement prendre place sur le siège arrière derrière un conducteur mesurant lui aussi un mètre quatre-vingt sans devoir trop écarter les genoux. Il profitera aussi d’amplement d’espace de dégagement pour les pieds et la tête. On pourrait croire que tout cet espace pour les passagers réduirait l’espace de chargement, mais le hayon est énorme. Le Kicks n’est pas parfait pour autant. Il ressemble à un multisegment, mais pour l’instant n’est offert qu’avec la traction avant. Le Kicks n’est pas particulièrement attirant, mais Nissan a su concevoir un véhicule d’entrée de gamme intéressant et abordable (environ 19 000 $ US) pour les jeunes conducteurs. — Mark Rechtin


Jeep Wrangler 2018

Mettre à jour un classique est peut-être l’un des défis les plus difficiles auxquels font souvent face les constructeurs automobiles. Ces véhicules ont souvent beaucoup plus d’amateurs passionnés que les modèles ordinaires, et cette clientèle est très difficile à plaire. Ils aiment l’ancien modèle et craignent que le nouveau n’arrive pas à sa cheville. Pas facile de leur offrir un véhicule qui répondra à leurs attentes tout en améliorant et en mettant à jour le bolide qu’ils aiment tant. Jeep, par contre, a réussi avec brio. Le nouveau Wrangler est joli, il possède tous les bons éléments matériels et est aussi compétent que toujours. Il offre toutes les commodités modernes pour les conducteurs qui les veulent, et des vitres manuelles pour les autres. Quelqu’un y trouvera sans doute un défaut ou un autre, mais c’est impressionnant de voir à quel point Jeep a réussi à plaire à sa fidèle clientèle. C’est une réussite sur toute la ligne. — Scott Evans

Comme son prédécesseur, le nouveau Wrangler représente un élément essentiel de la culture américaine. Avec son design évolutionnaire et sa grande capacité, il est le VUS le plus emblématique sur le marché. Son extérieur est suffisant pour évoquer l’héritage de la marque, et avec toutes les options de toit et l’intérieur bien pensé de chaque version, ce nouveau VUS est un véritable gagnant. — Stefan Ogbac

Celle-là est facile. Ce n’est pas tous les jours qu’un nouveau Wrangler est dévoilé, les ingénieurs de Jeep devaient donc vraiment s’assurer que tout soit parfait. Fort heureusement, ils ont réussi. Le nouveau Wrangler respecte l’esprit du Jeep original dessiné pendant la Deuxième Guerre mondiale, cette fois-ci adapté au marché du XXIe siècle. Son design est toujours aussi emblématique que celui des modèles précédents, et on y a apporté de nouvelles caractéristiques novatrices, comme les demi-portes avec hublots et le toit souple électrique. De plus, le modèle hybride rechargeable récemment annoncé est idéal pour faire une promenade hors route tout en respectant Dame Nature. — Christian Seabaugh


L’ensemble du kiosque de Tesla

Tesla ne présente pas de kiosque à tous les grands salons automobiles comme celui de Los Angeles, et on comprend pourquoi. Participer à un tel événement peut être exagérément dispendieux (une rumeur court selon laquelle la facture d’électricité du kiosque d’une grande marque allemande au Salon de Francfort s’est élevée à plus d’un million de dollars). C’est pourquoi Tesla a fait de son mieux pour maximiser l’espace restreint qui lui était dédié dans le South Hall, y installant du faux gazon, une Model 3, un Model X, deux batteries d’accumulateurs et une petite maison arborant les tuiles de toit solaire de l’entreprise. Le design moderne de la structure ressemble à une maison préfabriquée de Marmol Radziner, avec des aires de chargement pour véhicules électriques à l’avant et à l’arrière et une présentation des tuiles de toit solaire sur le côté. Selon un représentant de Tesla, les deux batteries Powerwall fournissent de l’électricité pour l’ensemble de la structure, y compris la cuisine fonctionnelle. Apparemment, le réfrigérateur et le four micro-ondes ont été très utiles pour garder au frais ou réchauffer les collations et les repas des employés pendant le salon. Le design élancé des véhicules de Tesla, l’incorporation de produits intelligents et l’utilisation efficace de l’espace seront certainement très appréciés du public. — Ed Loh


Subaru Ascent 2018

Il ne fait aucun doute qu’il s’agit d’un modèle de Subaru, mais avec son espace pour huit personnes, l’Ascent est enfin de la bonne taille pour faire son entrée dans le segment des VUS à trois rangées. Il est alimenté par un nouveau moteur de 2,4 litres à injection directe et à quatre cylindres à plat, et on y retrouve de nombreux détails bien pensés comme des poignées au dos des sièges de la deuxième rangée pour faciliter l’accès à l’arrière. De nombreuses tablettes et des prises USB vous aideront à recharger votre téléphone. C’est un excellent premier modèle. Subaru ne s’attend qu’à assembler 60 000 unités par année, mais nous croyons que ce nombre ne sera pas suffisant puisque tous les propriétaires de Subaru qui choisissent une autre marque pour acheter un véhicule à trois rangées (soit 19 % d’entre eux) pourront désormais demeurer loyaux. — Alisa Priddle

De l’extérieur, le véhicule ressemble à un mélange entre le Forester et l’Outback, avec une bonne dose d’athlétisme supplémentaire. Le plus important, c’est que le Subaru Ascent comble très bien une lacune de la gamme du constructeur et qu’il est livré avec toutes les caractéristiques de sécurité nécessaires et un nouveau moteur turbocompressé fonctionnant au bon vieux carburant à indice d’octane de 87. Malgré sa conception plutôt carrée, l’Ascent est tout ce dont Subaru avait besoin : un multisegment massif et imposant qui plaira aux Américains obsédés par les véhicules hauts sur roues. — Stefan Ogbac


Mercedes-AMG Project One

Mercedes a vraiment essayé de faire de la jolie CLS la pièce centrale de son kiosque, mais c’est la Project ONE qui attiré le plus d’attention. L’hypervoiture, d’une valeur de 3,3 millions de dollars, est encore plus impressionnante en personne qu’en photo. Elle développe plus de 1000 chevaux grâce à un groupe motopropulseur composé d’un moteur V6 turbocompressé de 1,6 litre et de quatre moulins électriques. — Kelly Pleskot


Toyota FT-AC Concept

Même si, ces temps-ci, elle-même semble l’avoir oublié, Toyota a déjà conçu de fiers VUS hors route. Le FT-AC semble annoncer un retour prometteur de ce type de véhicule chez le constructeur japonais. Il n’est pas construit sur un châssis avec carrosserie séparée, mais ce n’est pas ce que cherchent la plupart des clients d’aujourd’hui, et des marques comme Land Rover ont prouvé qu’un cadre de type échelle n’est pas forcément nécessaire pour sortir des routes pavées. Le design du Toyota est un peu plus masculin que celui du multisegment de Subaru, mais pas autant que celui du Wrangler. C’est de loin le véhicule le plus beau que Toyota a dessiné depuis longtemps. Ce design va-t-il survivre jusqu’au modèle de production? Il sera probablement l’inspiration pour le prochain RAV4. — Scott Evans


Volvo XC40 2018

Peu de marques arrivent à me faire dire « wow » deux fois de suite. L’an dernier, Volvo m’avait impressionné avec sa magnifique berline S90; le constructeur suédois a répété l’exploit cette année avec le XC40 R-Design (illustré ci-dessus). Lorsque j’ai vu le multisegment compact pour la première fois, j’ai été ébloui par la peinture blanc métallisé et le toit noir recouvrant un design aussi élégant que sportif; mon « wow » était très sincère. Lorsque j’ai ouvert la porte et vu l’intérieur à deux tons orange et noir (surnommé le tapis de lave) et le charme sophistiqué du design d’habitacle scandinave, j’ai laissé un autre « wow » s’échapper. D’habitude, je ne suis pas un grand amateur de multisegments, mais Volvo a encore une fois conçu avec brio un magnifique véhicule. Si sa conduite est à la hauteur de celle des autres modèles du constructeur, le XC40 sera l’un des chefs de file du segment. — Michael Cantu

Il ne s’agit pas d’un dévoilement international, mais c’est la première fois que ce multisegment compact de luxe est présenté à un salon automobile. Aussi majestueux à l’intérieur qu’à l’extérieur, le Volvo XC40 est conçu pour attirer de jeunes nouveaux acheteurs chez les concessionnaires Volvo. De l’extérieur deux couleurs à l’élégant habitacle, ce multisegment offre le luxe, la classe et la technologie dont vous avez toujours rêvé. Sa palette de couleurs moderne saura plaire aux jeunes professionnels qui pourront se permettre son prix de départ de 39 500 $. — Miguel Cortina


Infiniti QX50 2019

Je l’avoue : j’ai été un peu déçu des premières images sans maquillage de l’Infiniti QX50 2019. Mais après l’avoir vu en personne au Salon de l’auto de Los Angeles, mon opinion du dernier multisegment d’Infiniti est beaucoup plus positive. Son design n’est pas aussi charmant que celui du somptueux QX30, mais en vous approchant du QX50, vous pourrez admirer ses lignes droites, ses phares minces et son capot à la forme originale. L’intérieur procure une véritable impression de luxe grâce à des matériaux de qualité et une conception réussie. Sans oublier, bien sûr, le génial moteur à compression variable d’Infiniti que je suis impatient d’essayer. Ce que j’ai pu voir et toucher du QX50 lors du Salon de Los Angeles m’a convaincu. — Alex Nishimoto


Le nom du Lincoln Nautilus 2019

En plus de toutes les améliorations apportées à l’ancien MKX, le nouveau Lincoln Nautilus 2019 est l’un de mes véhicules préférés du Salon de Los Angeles pour la seule et unique raison qu’il représente le début de la fin des noms alphabétiques du constructeur. Je suis heureux de voir qu’alors que d’autres marques de luxe comme Cadillac et Infiniti tentent de copier la nomenclature vide de sens des constructeurs allemands, Lincoln a décidé de faire quelque chose de différent. Nautilus n’est peut-être pas le meilleur nom pour son multisegment haut de gamme amélioré, mais c’est mille fois mieux que le monogramme MKX peu mémorable que revêtait cet étonnamment excellent VUS. — Christian Seabaugh


Lincoln Nautilus 2019

Les bonnes roues peuvent vraiment rehausser le design d’un véhicule. Prenez, par exemple, les attrayantes jantes de 21 pouces à rayons multiples de la version Black Label du nouveau multisegment Lincoln Nautilus 2019. J’ai hâte de constater par moi-même la qualité de la conduite du Nautilus Black Label, mais je me contenterai pour l’instant d’admirer ces roues qui me rappellent un design qu’Audi a déjà utilisé pour l’A8. Avec sa peinture velours bourgogne, le Nautilus 2019 a l’air haut de gamme et attirant, quand que vous n’êtes pas repoussé par le tape-à-l’œil. — Zach Gale

Tout d’abord, nous devons mentionner que nous adorons le fait que la nouvelle version du MKX s’appellera le Nautilus. Même s’il s’agit d’une refonte et non une transformation complète, le VUS est en fait entièrement neuf du montant avant jusqu’au nez, et la nouvelle calandre est bien adaptée au multisegment intermédiaire. Il remplace le moteur de base précédent, un V6 de 3,7 litres, par un moteur EcoBoost de 2,0 litres turbocompressé, et la boîte de vitesses automatique à six rapports a été échangée pour une nouvelle boîte à huit rapports. Lincoln n’est pas encore sur tous les radars, mais la nouvelle allure de la gamme devrait aider à attirer l’attention. — Alisa Priddle


BMW i8 Roadster 2019

Un coupé a beau être génial, rien ne promet que le constructeur pourra facilement le transformer en cabriolet élégant. Avec ses lignes modernes, la BMW i8 aurait facilement pu devenir un cabriolet très maladroit. Mais l’utilisation de carénages ressemblant à ceux de la Thunderbird 1962-1963 derrière les sièges complète le look cabriolet, et on retrouve toujours les merveilleuses portes en ailes de scarabée sur le modèle sans toit. Toutes les i8 voient leur puissance et la capacité de chargement de leur batterie augmenter cette année, et je suis heureux de constater que BMW sait résister à la tentation de toujours être plus puissant que ses rivaux : le nouveau modèle développera 369 chevaux et 420 lb-pi de couple, soit une puissance moyenne pour le segment. — Frank Markus



Les véhicules de salon Star Wars : Les derniers Jedi de Nissan

Les salons de l’auto devraient être amusants, et les véhicules de salon inspirés par Star Wars dévoilés par Nissan le sont très certainement. Le film Star Wars : Les derniers Jedi sort très bientôt, et même si ces véhicules ne représentent pas de futurs modèles de Nissan et, malheureusement, les concessionnaires n’offrent rien leur ressemblant, ils sont très amusants à regarder. De plus, le kiosque de Nissan est le seul où il est possible de voir un véhicule équipé de quatre lasers, comme le Rogue illustré ici. C’est déjà ça, non? — Zach Gale