Comparaisons Essais

Les aspirantes : Meilleure voiture pour conducteur 2016

Douze voitures, une seule gagnante. Qui remportera les honneurs?

Douze voitures, une seule gagnante. Qui remportera les honneurs?

Motor Trend teste depuis belle lurette des voitures – des supervoitures. Pour plusieurs, la semaine de la Meilleure voiture pour conducteur est la plus attendue de l’année où nous testons et conduisons des voitures pour ensuite discuter de leurs capacités, de leur performance et des sensations que nous éprouvons à leur volant. Comme chaque année, nous nous sommes rendus au circuit Mazda de Laguna Seca pour voir ce que ces véhicules ont dans le ventre. Vous lirez dans cet article les premiers commentaires de nos rédacteurs et du pilote de course professionnel Randy Pobst qui s’est joint à nous pour donner son opinion.

Cette année, douze voitures ont subi nos tests. Il s’agit des aspirantes au titre de Meilleure voiture pour conducteur 2017 selon Motor Trend.

 


Acura NSX 2017

Angus MacKenzie :

2017 Acura NSX front three quarter in motion 02

« Cette voiture se fait attendre depuis longtemps. Plus de 25 ans après le lancement du modèle original, l’Acura NSX de deuxième génération, conçue et construite aux États-Unis, se jette avec confiance et quantité de technologies novatrices dans la mêlée des supervoitures du XXIe siècle. Elle est munie d’un tout nouveau moteur V6 central longitudinal à turbocompresseur double de 3,5 litres qui développe 500 chevaux entre 6500 et 7500 tours par minute, d’un moteur électrique de 36 chevaux entraînant chaque roue avant et d’un moteur électrique de 47 chevaux installé entre le moteur principal et la boîte de vitesses à double embrayage à neuf rapports faite sur mesure. Le système déploie une puissance totale de 573 chevaux et un couple de 476 lb-pi. »


Randy Pobst :

2017 Acura NSX rear three quarter drift

« Le moteur et la transmission sont très souples et le contrôle du mouvement de la carrosserie est excellent. Le freinage est puissant et linéaire, bien que la pédale paraisse légèrement engourdie. »


Aston Martin V12 Vantage S 2017

Chris Walton :

2017 Aston Martin V12 Vantage S front three quarters

« Tout le monde a besoin d’un V12 dans sa vie. Il propulse une voiture avec une gravité indéniablement légendaire, fluide et stridente qui fait défaut aux autres moteurs. Il suscite également la nostalgie, comme s’il s’agissait d’une espèce en voie de disparition, et c’est sa rareté – surtout avec une boîte de vitesses manuelle à sept rapports grâce à laquelle le conducteur peut diriger l’aria – qui rend l’expérience de conduite de l’Aston Martin V12 Vantage S 2017 tout à fait unique. Il s’agit de l’Aston Martin la plus sportive que nous ayons jamais conduite. La trousse d’information révèle que le moteur V12 produit 565 chevaux au régime exaltant de 6750 tours par minute, mais c’est surtout la conduite en elle-même qui a marqué chacun des juges cette année. »


Randy Pobst :

2017 Aston Martin V12 Vantage S front three quarter drift

« L’Aston Martin V12 Vantage S possède bon nombre des qualités que nous aimons depuis des années dans cette marque de voitures. Elle donne vraiment l’impression d’une voiture sport traditionnelle. »


Audi R8 V10 Plus 2017

Frank Markus :

2017 Audi R8 V10 front three quarter turn

« L’Audi R8 que nous testons cette année est le modèle entièrement redessiné de V10 Plus 2017, lequel apporte un début de solution au principal problème que nous avons relevé la dernière fois – un couple insuffisant – en augmentant la puissance pour la faire passer de 550 chevaux et de 398 lb-pi à 602 chevaux et à 413 lb-pi, ce qui est tout bonnement énorme. La présence du Plus dans le nom signifie, selon le constructeur, que cette version est plus légère de 35 kg par rapport au modèle de base, grâce à ses freins à matrice céramique et à la présence de fibre de carbone dans son diffuseur arrière, son becquet arrière fixe et ses sièges baquets à ajustement minimal. La R8 est également équipée d’une boîte de vitesses S tronic à double embrayage et à sept rapports à passages rapides. »


Randy Pobst :

2017 Audi R8 V10 front three quarter low in motion

« L’Audi R8 V10 Plus travaille comme un bœuf : plus son régime augmente, plus elle accélère. La performance de son moteur est très satisfaisante sur la piste. Même chose pour la boîte de vitesses : son fonctionnement est extrêmement souple; elle est probablement imbattable sur cet aspect. Par contre, seul le changement de rapport manuel est offert dans le mode de conduite Audi drive select le plus dynamique, ce qui me déçoit. »

 


BMW M4 GTS 2016

Benson Kong :

2016 BMW M4 GTS front three quarters in motion

« La BMW M4 GTS doit suivre la parade. Elle mise sur une stratégie d’allègement, une suspension ajustable et l’aérodynamisme. Le moteur à turbocompresseur double à six cylindres en ligne de 3,0 litres produit 493 chevaux, soit une puissance surpassant de 16 % celle de la M4 ordinaire et une vigueur de loin supérieure à celle du vieux moteur V8 de l’Oldsmobile Jetfire. »



Randy Pobst :

2016 BMW M4 GTS front end drift

« La M4 est une voiture très agréable sur la piste, puisqu’on peut la conduire sans ménagement. Elle est assez puissante, et je me suis aperçu que je devais faire preuve de prudence en deuxième vitesse, puisque son dynamisme est suffisant pour faire facilement déraper les pneus, ce que j’ai fait à mon premier tour. Elle offre une expérience de conduite vraiment plaisante. La voiture est solide sur ses roues. Aucun mouvement de roulis n’est détectable. »

 


Chevrolet Camaro SS 1LE 2017

Chris Walton :

2017 Chevrolet Camaro SS 1LE front three quarter in motion 02

« La Chevrolet Camaro n’a pas été nommée Voiture de l’année 2016 selon Motor Trend sans raison. L’ajout de l’option 1LE en 2017 ne fait qu’améliorer un véhicule de qualité. Dans le cadre de son 50e anniversaire, nous avions souligné la performance de la Chevrolet Camaro au cours des années. Cette version est propulsée par le même moteur V8 LT1 de 6,2 litres d’une puissance de 455 chevaux qu’une Camaro SS 1SS avec une boîte de vitesses manuelle à six rapports. Qualifier le 1LE de simple groupe pour la piste ne lui rendrait pas justice. Non seulement la version SS 1LE a établi de nouveaux records pour la Camaro (freinage, piste de dérapage, épreuve du huit), mais elle a aussi écourté le temps de tour de piste du modèle autour du circuit Mazda de Laguna Seca. »



Randy Pobst :

2017 Chevrolet Camaro SS 1LE front three quarter drift

« Le moteur est un gros V8 à la sonorité magnifique et à la courbe de puissance vertigineuse, mais un certain temps est nécessaire pour atteindre le régime critique; je crois que les longs rapports et l’écart assez important entre eux sont partiellement responsables de ce délai. La meilleure caractéristique de la Camaro est son adhérence à l’avant. Je pouvais manier le volant pour ajuster la position de la voiture durant tout le virage. »


Dodge Viper ACR 2016

Christian Seabaugh :

2016 Dodge Viper ACR front three quarter in motion 02

« La Dodge Viper a toujours eu la réputation d’être difficile à conduire. Il faut dire que la voiture demeure aussi rapide qu’avant avec son gros moteur V10 de 8,4 litres qui débite désormais 645 chevaux et 600 lb-pi de couple, mais que cette vitesse n’a jamais été facile à dompter. La Dodge Viper ACR cherche à renverser la vapeur. Munie d’un énorme becquet arrière qui applique presque une tonne de déportance à vitesse maximale, de barres anti-plongée, d’un gros séparateur avant et de nombreux autres ajouts aérodynamiques, la Viper ACR revêt plutôt l’apparence d’une voiture de course que d’une voiture de route. »



Randy Pobst :

2016 Dodge Viper ACR rear three quarter burnout

« Le niveau d’adhérence de la Viper est outrageusement supérieur à celui de toutes les autres voitures de série à laquelle nous l’avons comparée ici aujourd’hui. Son freinage m’a vraiment plu. C’est une caractéristique capitale sur le circuit Mazda. Au volant de la Viper, je plonge dans la zone de freinage, et lorsque j’appuie sur la pédale, vlan! J’obtiens immédiatement la force maximale des freins. »


Ford Mustang Shelby GT350R 2016

Carlos Lago :

2016 Ford Mustang Shelby GT350R front three quarter in motion 02

« Ford a conçu de nombreux modèles de Mustang axés sur la tenue de route au fil des ans, mais aucun n’a autant été à la hauteur que la Shelby GT350R. Du moteur à la suspension en passant par la carrosserie et l’habitacle, vous pourriez penser que chaque élément et décision de conception provient de Stuttgart, et non de Dearborn. Il suffit de penser au moteur V8 d’une puissance de 526 chevaux et d’un couple de 429 lb-pi et à la pose de jantes en fibre de carbone légère sur une voiture à haut volume de production, une première dans l’industrie, sans oublier les pneus Michelin Pilot Sport Cup 2 et les gros freins Brembo. Encore plus important peut-être, la GT350R est une voiture qu’il est désormais impossible d’exclure en la qualifiant de muscle car. »



Randy Pobst :

2016 Ford Mustang Shelby GT350R front three quarters drift

« Le moteur n’est pas aussi tranquille que je l’aurais imaginé en raison de son vilebrequin à surface plate. Il produit un couple considérable à 4500 tours par minute et sa puissance ne cesse d’augmenter jusqu’à 8000 tours par minute. Cette intensité rend la Shelby très satisfaisante à conduire. »

 


Jaguar F-Type SVR 2017

Frank Markus :

2017 Jaguar F Type SVR front three quarter in motion 02

« Par rapport à la F-Type R à moteur V8 de 550 chevaux et de 502 lb-pi de couple que nous avons testée en 2014, la Jaguar F-Type SVR produit 25 chevaux et 14 lb-pi supplémentaires et profite de barres améliorées, de plus gros pneus, d’amortisseurs ajustés et d’une reprogrammation des dispositifs électroniques d’aide à la tenue de route (y compris le système de vectorisation du couple arrière activé au freinage). Ces améliorations peuvent-elles aider la Jaguar à surpasser sa neuvième place de 2014? »

 


Randy Pobst :

2017 Jaguar F Type SVR front end in motion

« Je n’ai jamais conduit une Jaguar avec une aussi bonne tenue de route. L’équilibre du châssis était magnifique. Après avoir conduit quelques voitures qui surviraient légèrement, j’ai trouvé la Jaguar tout simplement parfaite en entrée de virage. Le système de traction intégrale excellait, peu importe la vitesse. Le freinage était ferme et inspirait confiance. La résistance de la pédale était constante. La puissance de freinage était substantielle. »


McLaren 570S 2016

Scott Evans :

2016 McLaren 570S front three quarters in motion

« Si la voiture de série McLaren moderne est reconnue pour quelque chose, c’est bien pour sa technologie sophistiquée en matière d’aérodynamisme et de contrôle du châssis. De la 12C à la P1 en passant par la 650S et la 675LT, les McLaren d’aujourd’hui sont toutes équipées de la suspension active et d’éléments aérodynamiques. Toutes, sauf celle-ci. La toute nouvelle McLaren 570S est le modèle d’entrée de gamme qui retourne aux sources. Le moteur V8 de 3,8 litres ne produit que 562 chevaux et 443 lb-pi de couple. Il entraîne les roues arrière par l’intermédiaire de la boîte de vitesses automatique à double embrayage et à sept rapports de McLaren et d’un différentiel libre contrôlé par un système avancé de vectorisation du couple activé au freinage. »



Randy Pobst :

2016 McLaren 570S front end in motion

« Pour un modèle à deux roues motrices, la performance est incroyable. La puissance est transmise haut la main aux roues. La traction est très forte et la McLaren paraît surpuissante. C’est une bonne voiture, mais je devais faire attention à l’entrée des virages, ce qui a un peu gâté mon plaisir de conduite. J’ai beaucoup aimé la direction. Le seul bémol est la tendance de l’arrière de la voiture à vouloir déraper en début de courbe. »

 


Mercedes-AMG GT S 2017

Jonny Lieberman :

2016 Mercedes AMG GT S front three quarter in motion 02

« Rien n’est plus difficile que de donner suite à une première réussite. L’an dernier, l’impressionnante Mercedes-AMG GT S nous a assez impressionnés, nous les juges, pour atteindre la première position. Nous l’avons proclamée Meilleure voiture pour conducteur 2015 selon Motor Trend. L’AMG GT S est de retour et le bolide de 503 chevaux ‘‘tout droit sorti d’Affalterbach’’ demeure largement inchangé. L’imposant capot dissimule toujours le même excellent moteur V8 à turbocompresseur double de 4,0 litres qui transmet la puissance par le même tube de réaction à la même boîte-pont à double embrayage et à sept rapports montée à l’arrière. »



Randy Pobst :

2016 Mercedes AMG GT S front three quarter drift

 

« L’AMG est volumineuse, forte et compétente. Son moteur est très satisfaisant, j’en suis un fervent amateur. Pour ce qui est de la boîte de vitesses, je ne peux pas la rendre tout à fait aussi intuitive sur la piste de course que la PDK de Porsche. J’ai conduit en mode automatique, mais je pense que je préfère piloter cette voiture en mode manuel. C’est la gagnante de l’an dernier, je l’aime encore, et elle est encore mieux avec l’ensemble aérodynamique. Ce n’est pas une grande amélioration, mais chaque progrès est positif. »

 


Nissan GT-R 2017 Capsule Web

Scott Evans :

2017 Nissan GT R front three quarters in motion 02

« Éternelle aspirante au titre de Meilleure voiture pour conducteur, la Nissan GT-R se démène, mais n’atteint jamais le podium. Sera-t-elle enfin récompensée cette année? Les modifications les plus approfondies jamais apportées à cette voiture constituent en théorie un argument convaincant. Le moteur a été muni de la technologie de gestion de l’allumage de la GT-R NISMO, laquelle ajoute 24 chevaux et 4 lb-pi à la puissance et au couple qui atteignent respectivement 565 chevaux et 467 lb-pi. »



Randy Pobst :

2017 Nissan GT R front end in motion 02

« La GTR pivote dans les virages, et je me suis rendu compte que je devais être prudent dans ces circonstances. Je pensais pouvoir la lancer tout simplement dans le virage, mais cette voiture n’aime pas trop se faire bousculer. En fait, elle déteste ça. Elle devient trop prompte au dérapage dans les tournants. Par le passé, les GT-R pouvaient être conduites avec brusquerie. Ce n’est pas le cas de cette voiture. J’ai dû légèrement améliorer ma précision pour vraiment avoir l’impression de filer à vive allure. Cette GT-R fait probablement meilleure figure sur la route. C’est plutôt la NISMO qui a l’étoffe d’une voiture de course. »


Porsche 911 Carrera S 2017

Edward Loh :

2017 Porsche 911 Carrera S front three quarter in motion

« Depuis que nous avons rebaptisé ce bolide Meilleure voiture pour conducteur en 2009, une Cayman S et deux 911 ont aussi remporté ce titre. Les ingénieurs de Porsche croient donc dur comme fer qu’ils savent comment mettre la main sur notre trophée. C’est sans surprise que le constructeur allemand a choisi de nous envoyer la dernière version de sa double championne, la 911 Carrera S au moteur de 420 chevaux nouvellement turbocompressé. Sa magnifique peinture Bleu Miami a poussé bien des amis et des connaissances à nous aborder pour faire un tour à bord de la Porsche ou la conduire clandestinement. »


Randy Pobst :

2017 Porsche 911 Carrera S front three quarter drift

« Quelle magnifique voiture pour conducteur! Son moteur turbocompresseur passait inaperçu sur la piste. Il donnait l’impression d’une 911 et émettait un son rauque semblable à celui du moteur à six cylindres en ligne que nous connaissons. Pour être franc, sa courbe de puissance était plus grande. C’est peut-être le seul indice d’une turbocompression : le couple à moyen régime est supérieur à celui des vieux moteurs à aspiration naturelle, mais le vrombissement demeure le même. Le moteur dégage une forte puissante à régime élevé. Pour ce qui est de la boîte de vitesses PDK, je n’ai qu’à la laisser en mode automatique, et cette perle sait toujours ce que je veux faire. Elle est d’une précision irréprochable. La Porsche repose sur des pneus Pirelli P Zero, soit des pneus urbains ordinaires – enfin, des pneus d’été d’ultra-haute performance, tout de même – mais l’adhérence de ces nouveaux Pirelli m’impressionne vraiment.