Actualités

L’entente entre FCA et Waymo élargie

Jusqu’à 62 000 Pacifica autonomes seront ajoutées au parc

Jusqu’à 62 000 Pacifica autonomes seront ajoutées au parc

FCA et Waymo ont annoncé un investissement majeur dans le cadre de leur partenariat : 62 000 minifourgonnettes Chrysler Pacifica hybrides seront ajoutées au parc autonome de Waymo à partir de la fin de l’année. Les deux entreprises sont également en train de discuter de l’intégration de la technologie de conduite autonome de Waymo à un véhicule de production de FCA destiné à la vente aux particuliers.

Malgré que Waymo ait annoncé l’ajout de 20 000 Jaguar I-Pace électriques autonomes sur les routes d’ici deux ans, la Pacifica hybride a toujours été un élément important du projet de l’entreprise d’offrir le premier service de transport autonome au monde. Depuis le début de leur collaboration annoncée en mai 2016, FCA a livré 600 Pacifica hybrides à Waymo. De nombreuses minifourgonnettes sont actuellement utilisées pour faire l’essai de la technologie de conduite autonome de l’entreprise dans des conditions de conduite réelles.

« La Pacifica est le véhicule idéal pour lancer un service comme celui-ci, explique John Krafcik, le PDG de Waymo. Elle est basée sur une toute nouvelle plate-forme, possède des portes coulissantes, trois rangées de sièges et une motorisation hybride. De plus, elle a obtenu la cote Meilleur choix sécurité! »

En fournissant ces véhicules à Waymo, FCA assure une hausse du volume de vente de la Chrysler Pacifica au cours des prochaines années. De toutes les nouvelles de l’entreprise, celle portant sur les discussions entre les deux entreprises à propos de l’utilisation par FCA des technologies autonomes de Waymo est la plus stratégiquement importante, d’autant plus que le constructeur se trouve en fâcheuse posture sur le marché.

« Nous sommes engagés à offrir des technologies de conduite autonome à nos clients de manière sécuritaire, efficace et réaliste », affirme Sergio Marchionne, le PDG de FCA. L’entreprise est toutefois encombrée d’un grand nombre de marques et de produits et ne possède pas les ressources pour s’aventurer seule sur le terrain du développement de véhicules autonomes. « Des partenariats stratégiques, comme celui que nous avons avec Waymo, contribueront à mettre de l’avant des technologies novatrices », explique-t-il.

Waymo, elle, n’a rien contre l’idée d’offrir ses technologies autonomes aux équipementiers qui souhaitent en faire un usage personnel, affirme M. Krafcik. Waymo souhaite seulement établir des services de covoiturage, de transport, de camionnage et de logistique – tout en mettant les utilisateurs en contact avec les services de transport publics existants. « Nous ne sommes pas une entreprise automobile, nous ne construisons pas de véhicules, dit M. Krafcik. Nous construisons le conducteur. C’est notre seul objectif. »