Actualités

Lamborghini s’associe à un institut de recherche médicale

Des voitures en fibre de carbone à la fabrication de prothèses

Des voitures en fibre de carbone à la fabrication de prothèses

La fibre de carbone est extrêmement efficace lorsqu’il est question d’alléger les voitures sport d’aujourd’hui et d’améliorer leur rigidité structurelle. Mais il s’agit d’un matériau inestimable pour ceux et celles qui ont besoin d’implants prothétiques et d’autres appareils médicaux qui doivent être aussi légers que possible.

La fibre de carbone est utilisée en ingénierie médicale depuis quelque temps déjà, mais ces entreprises et services de recherche n’ont pas tout à fait la même expertise en la matière que les constructeurs de supervoitures.

Des constructeurs comme Lamborghini travaillent avec la fibre de carbone depuis des années : ils la moulent, la plient, l’étirent, expérimentent. C’est pourquoi Lamborghini a annoncé que les ingénieurs de Sant’Agata partageront désormais leur expertise dans le cadre d’un partenariat avec le Houston Methodist Research Institute.

L’institut de recherche médicale pourra ainsi profiter de ces nouvelles connaissances pour travailler sur un projet décrit comme « une étude sur la biocompatibilité de matériaux de composite utilisés principalement dans des implants prothétiques, mais aussi des appareils sous-cutanés ». Les ingénieurs qui travaillent avec la fibre de carbone chez Lamborghini vont partager leurs recherches sur les matériaux avec les chercheurs, afin de les aider à « identifier de nouveaux matériaux plus légers, mieux tolérés par le corps humain et ayant une durée de vie plus longue que ceux utilisés actuellement ».

Mauro Ferrari, le chercheur en chef et PDG du Houston Methodist Research Institute, mène actuellement des recherches sur la nanotechnologie et sur la bio-ingénierie appliquée et pourra profiter de la coopération de Lamborghini afin de mieux intégrer des composites de fibre de carbone, qui pourront servir à ses deux projets.

Lamborghini affirme également travailler avec le service de médecine du travail de l’Hôpital universitaire de Bologne, l’Institut de science neurologique de l’IRCCS de Bologne, le service de neurochirurgie de la Humanitas University de Rozzano-Milan, l’Institut CNR de neuroscience et l’Institut orthopédique IRCSS Rizzoli de Bologne.

Source : Lamborghini