Actualités Geneva Salons de l'auto

La PAL-V volante à Genève

Une possible mise en vente en 2019

Une possible mise en vente en 2019

Les voitures autonomes ont encore beaucoup de chemin à parcourir, mais la voiture volante se trouve au coin de la rue. PAL-V a ouvert ses carnets de commandes pour sa voiture volante de 500 000 $ l’an dernier, et s’apprête à présenter son premier modèle réel. La PAL-V Liberty fera sa première apparition au Salon de l’auto de Genève, qui s’ouvrira le 6 mars.

La société néerlandaise affirme que la Liberty est la première voiture volante de série au monde, mais son modèle ressemble plutôt à un hélicoptère que vous pouvez conduire sur la route. Bien que le véhicule biplace exhibé représente le modèle de série, PAL-V doit tout de même franchir la dernière étape du processus de certification pour démontrer que sa Liberty est conforme à la réglementation routière et aérienne. Le constructeur s’attend à terminer cette étape en 2019, puis à commencer à livrer les véhicules aux clients. Auparavant, PAL-V prévoyait que les livraisons commenceraient à la fin de 2018.

Alors, comment fonctionne une voiture volante? Sur la route, la Liberty ne développe que 100 chevaux et peut rouler à une vitesse maximale de 160 km/h. Il lui faudrait 9 secondes pour atteindre les 100 km/h. Dans les airs, elle peut atteindre une vitesse maximale de 180 km/h et dispose d’une puissance de 200 chevaux.

Le prix de base sera d’environ 500 000 $, mais une édition spéciale Pioneer vous coûtera environ 750 000 $. Cette dernière comprend le chauffage électrique, des commandes doubles, ainsi que d’autres caractéristiques et extras. Les futurs acheteurs devront détenir un permis de conduire et un permis de vol.

PAL-V n’est pas la seule entreprise qui pense aux voitures volantes. Uber et la NASA ont fait équipe pour créer un système de gestion du trafic aérien sans pilote, pour administrer un réseau de taxis volants.

Source : PAL-V