Listes de voitures

Hors du chemin, Hellcat : voici les 14 nouveaux membres du club des 700 chevaux

Les 600 chevaux sont chose du passé

Les 600 chevaux sont chose du passé

Lorsque la Dodge Challenger SRT Hellcat a fait son apparition en 2014, l’industrie automobile entière fut surprise par cette bête de 707 chevaux dont l’existence avait été cachée jusque-là. Par la suite, Dodge a partagé son intention de produire également une Charger Hellcat. Dorénavant, les amateurs de muscle cars pourraient acheter non seulement une Challenger de plus de 700 chevaux pour quelque 70 000 $, mais aussi une berline pleine grandeur équipée du même moteur.

Quatre ans – et une Hellcat d’essai à long terme – plus tard, nous étions curieux : depuis la mise en marché des jumelles Hellcat, combien de véhicules de production ont bien pu être dévoilés avec au moins 700 chevaux sous le capot? Pour garder les choses simples, nous avons choisi de ne pas tenir compte des modèles produits à moins de 100 unités. Avec cette importante précision en tête, voici pour vous les 14 nouveaux membres du club des 700 chevaux.


Aston Martin Valkyrie 

Nous n’avons toujours pas essayé la Valkyrie, mais du moment où un bolide à peine homologué pour la route est conçu avec des caractéristiques de Formule 1, nous savons qu’il sera incroyable. L’hypervoiture est munie d’un moteur V12 de 6,5 litres à aspiration naturelle déployant plus de 1000 chevaux – personne ne viendra révoquer sa place sur cette liste. Avec 150 unités prévues pour la production, cette Aston Martin répond techniquement à nos critères.


Bentley Continental Supersports 

Plus tôt cette année, Bentley a dévoilé sa nouvelle Continental GT de 626 chevaux. Cependant, afin de souligner le départ de l’ancien modèle comme il se doit, le constructeur a créé la Continental Supersports. Avec son moteur W12 de 6,0 litres, la Supersports a su générer 700 chevaux de puissance et a atteint une vitesse de pointe de 336 km/h. Et si une vitesse de pointe de « seulement » 330 km/h vous convient, vous pouvez toujours opter pour la version cabriolet.


Bugatti Chiron

La Chiron n’était pas vouée à révolutionner l’industrie comme l’a fait la Veyron, mais, en revanche, elle est beaucoup plus belle, raffinée et agréable à conduire. Au fait : son moteur W16 de 8,0 litres produit 1479 chevaux. Peu de gens pourront se permettre son prix de base frôlant les 4 M$, mais nous avons le pressentiment que Bugatti trouvera au moins 500 acheteurs.


Chevrolet Corvette ZR1 

La Corvette actuelle n’a pas changé depuis l’année-modèle 2014 et sera donc mûre pour une refonte d’ici quelques années. Pour donner à la C7 les adieux qu’elle mérite, Chevrolet s’est servie du modèle Z06 – déjà bien à son aise sur la piste de course – pour créer un bolide encore plus déjanté. La ZR1 reçoit, entre autres choses, un énorme aileron, un système de refroidissement amélioré et un moteur V8 suralimenté de 6,2 litres développant 755 chevaux.


Dodge Challenger SRT Demon

 

Avec 707 chevaux sous le capot, la Challenger Hellcat traditionnelle était déjà très puissante. Cependant, cherchant toujours à aller plus loin, Dodge a créé la Demon. Alimentée par du carburant de course à indice d’octane de 100, la Challenger Demon déploie 840 chevaux et aurait atteint les 100 km/h en seulement 2,1 secondes sur la piste d’accélération. Pas mal, pour une voiture de 110 345 $. Dodge s’est engagée à produire 3000 unités de la Demon pour l’Amérique du Nord, mais seulement pour l’année-modèle 2018. Si vous souhaitez vous en procurer une, n’attendez pas.


Ferrari 812 Superfast

 

Le nom de la Ferrari 812 Superfast ne semble peut-être pas sérieux, mais croyez-moi : le bolide de 789 chevaux alimenté par un moteur V12 de 6,5 litres à aspiration naturelle n’entend pas à rigoler. La voiture propulse également son conducteur à 100 km/h en 2,8 secondes et peut grimper jusqu’à 340 km/h.


Ferrari 488 Pista

 

Nommée d’après le terme italien pour « piste de course », la 488 Pista promet des performances qui frôlent les limites permises pour une voiture haute performance sur la route. Ses chronos sur la piste seront probablement incroyables, oui, mais en ce qui nous concerne aujourd’hui, la puissance est tout ce qui compte. Avec 711 chevaux à portée de main, la 488 Pista est équipée du moteur V8 le plus puissant jamais installé dans une voiture de production Ferrari.


Jeep Grand Cherokee Trackhawk


Alors que d’autres constructeurs investissent des milliards dans le développement de modèles entièrement redessinés, Fiat Chrysler planche sur un moyen d’intégrer le moteur Hellcat dans tous ses modèles existants. Après avoir pris le volant du Grand Cherokee Trackhawk, nous sommes conquis par l’idée. Pour environ 115 000 $, vous pouvez mettre la main sur un VUS de 707 chevaux capable de filer de 0 à 100 km/h en 3,3 secondes.


Lamborghini Aventador S

 

Grâce à son système de roues arrière directionnelles, l’Aventador S négocie les virages mieux que jamais. Elle obtient également un ensemble d’aérodynamisme mis à jour qui améliore grandement la déportance. Les propriétaires apprécieront certainement ces modifications, mais pour le bienfait de cette liste, ce n’est pas ce qui a retenu notre attention. L’Aventador S génère environ 40 chevaux de plus que le modèle de base, pour un total de 730 chevaux.


McLaren 720S

 

Oui, 312 500 $ est une grosse somme pour une voiture, mais après avoir constaté les performances de la McLaren 720S, nous commençons à trouver le prix bon marché. Lors de notre premier essai, la 720S a déclassé la Bugatti Veyron au quart de mille et a fait le tour du Big Willow en moins de temps que la Porsche 918 Spyder et que la nouvelle Ford GT. Le moteur V8 de 710 chevaux de la 720S n’est pas l’unique responsable de ces performances, mais une telle puissance y est certainement pour quelque chose.


McLaren Senna

Pour donner vie à la Senna, McLaren a pris la 720S, y a ajouté les freins et la suspension de la P1, puis a retravaillé la carrosserie afin d’en améliorer l’aérodynamisme. Ensuite, pour compléter le tout, McLaren a optimisé le moteur afin qu’il atteigne les 789 chevaux. Ce n’est peut-être pas le bolide le plus esthétique, mais pour 500 chanceux acheteurs, la Senna sera un petit bijou de route comme il s’en fait peu.


Mercedes-AMG Project One

 

Tout comme l’a fait Aston Martin avec sa Valkyrie, Mercedes-AMG a construit sa Project One en adaptant des technologies de Formule 1 pour la route. Cela dit, comme la carrosserie plus traditionnelle le suggère, la Project One adopte une approche complètement différente. En effet, au lieu d’un énorme moteur V12, Mercedes-AMG a doté sa création d’un V6 hybride de 1,6 litre. Oui. Une hybride de 1000 chevaux.


Pagani Huayra Roadster


Techniquement, le cabriolet Huayra Roadster repose sur l’architecture de l’ancien modèle à toit rigide, mais Pagani a fait un si bon travail de restructuration que nous n’en tiendrons pas compte. Avec une production prévue pour 100 unités, le cabriolet arrive tout juste à se tailler une place dans notre palmarès. Mais bon, avec son moteur V12 de 754 chevaux conçu par AMG, nous lui souhaitons la bienvenue dans le club!


Porsche 911 GT2 RS

Croyez-le ou non, une 911 GT2 RS de base est plus dispendieuse que la McLaren 720S. Ça peut paraître insensé, mais c’est un superbe rapport qualité-prix. Le moteur de 3,8 litres à turbocompresseur double et six cylindres à plat produit exactement 700 chevaux, soit assez pour propulser la 911 GT2 RS jusqu’à 100 km/h en 2,7 secondes. Si vous n’appuyez pas sur le frein, vous pourrez même vous rendre jusqu’à 340 km/h. Pas étonnant que Porsche l’appelle sa « bête alpha de l’écurie GT ».