Listes de voitures

Dix choses que vous devez savoir à propos de la Jaguar XE SV Project 8

La voiture de série la plus puissante de Jaguar à ce jour

La voiture de série la plus puissante de Jaguar à ce jour

Récemment, Jaguar est passée par nos bureaux pour nous présenter la XE SV Project 8 avant son dévoilement nord-américain à Pebble Beach plus tard ce mois-ci. Nous avons eu l’occasion de discuter de cette bête de piste de 592 chevaux avec Dave Foster, directeur de la création de produits avancés à la division Opérations des véhicules spéciaux (SVO) de Jaguar. Voici dix choses qui, selon lui, font de la Project 8 une digne représentante de l’insigne SVO.


Ce n’est plus vraiment une XE

M. Foster affirme que la Project 8 est toute nouvelle à plus de 80 %. Si plusieurs changements apportés par l’équipe de SVO sont visibles (le nouveau devant, les élargisseurs d’ailes proéminents et le gigantesque aileron), la plupart d’entre eux se trouvent plutôt sous la carrosserie.

Le coffre, par exemple, a dû être renforcé pour éviter qu’il ne plie sous la déportance de l’aileron. De plus, l’équipe a avancé les phares d’environ un centimètre afin de libérer assez d’espace pour insérer les pneus et les jantes de son choix. Seuls les deux portes avant et le toit n’ont pas été modifiés.


La fibre de carbone à l’honneur

Pour alléger la Project 8 et s’assurer qu’elle ne ferait qu’une bouchée du Nürburgring, les ingénieurs de SVO ont ajouté beaucoup de fibre de carbone. La partie supérieure du répartiteur d’air est de toute évidence en fibre de carbone, tout comme les jupes latérales, le diffuseur et l’aileron. Bien que cela saute moins aux yeux, les pare-chocs avant et arrière, le capot aéré et les jupes de la couleur de la carrosserie le sont également.

L’équipe n’a pas encore décidé si les ailes avant seront en fibre de carbone ou en aluminium. Elles étaient en fibre de carbone sur la version que nous avons vue, mais la seconde option pourrait être choisie pour la voiture de production.

Curieusement, les jantes ne seront pas conçues à base de ces fibres légères. Les voitures de série seront plutôt dotées de jantes forgées de 20 pouces.


Un moteur plus puissant

Le moteur le plus puissant offert pour la Jaguar XE ordinaire est le V6 suralimenté de 380 chevaux de la version S. L’équipe de SVO a plutôt doté la Project 8 d’un moteur V8 suralimenté de 5 litres, qui développe une puissance renversante de 592 chevaux.

M. Foster mentionne que le moteur de la Project 8 est pratiquement le même que celui qui propulse la F-Type SVR de 575 chevaux. Ils se distinguent seulement par leurs systèmes de refroidissement et de prise d’air. De plus, tout comme la F-Type SVR, la Project 8 transmet sa puissance aux roues à l’aide d’un système de traction intégrale déséquilibré vers l’arrière.


Le système d’échappement

Selon M. Foster, l’échappement de la Project 8 « est très similaire à [celui de la] SVR », mais avec « un son qui s’affirme différemment ». Qu’importe ces différences, la Project 8 gronde avec tout autant d’intensité que la F-Type SVR. Et Dieu sait que ce son est exceptionnel.

À l’avant, l’équipe de SVO s’est servie de tuyaux primaires en acier inoxydable liés à une même section centrale pour créer le son de la Project 8. La section arrière, où se situe l’échappement actif, est cependant en titane. Jaguar affirme qu’un mode Tranquille est offert, mais d’après ce que nous avons entendu en présence de la voiture, le choix semble plutôt se résumer aux modes Bruyant et Très bruyant.


Les freins

Lorsqu’une voiture de près de 600 chevaux est relâchée sur la piste de course, il vaut mieux qu’elle soit équipée de freins efficaces. À l’avant, la Project 8 est dotée de freins à matrice céramique de 15,7 pouces jumelés à des étriers à six pistons. Les disques arrière, également en céramique, sont à peine plus petits (15,6 pouces).

En fait, le système est entièrement nouveau, du cylindre récepteur au liquide de freinage. « Nous avons également ajouté du liquide de freinage SRF [conçu pour la course] afin de maintenir la performance des freins sans que le liquide surchauffe », affirme M. Foster.


Les améliorations de l’aérodynamisme

À l’avant, le nouveau répartiteur d’air constitue l’amélioration la plus évidente de l’aérodynamisme. De plus près, on remarque également le capot aéré, qui contribue à garder la température du moteur sous contrôle et à limiter la traînée sous le capot. Les ailes avant modifiées forment à présent un rideau facilitant la circulation d’air autour des roues.

Les jupes latérales se chargent de l’air circulant le long de la voiture, et le diffuseur et le soubassement de carrosserie entièrement plat viennent compléter l’ensemble pour un aérodynamisme optimal. De plus, selon Jaguar, l’énorme aileron procure une déportance de 122 kg lorsque la voiture atteint 300 km/h.


L’ajustement

La suspension peut être réglée en hauteur, tout comme le répartiteur d’air et l’aileron. Le conducteur peut abaisser la voiture d’environ 1,3 cm, faire passer l’aileron en mode Faible traînée ou Déportance élevée et glisser le répartiteur d’air vers l’avant pour une déportance maximale sur la piste.

« Les amortisseurs à ressorts hélicoïdaux permettent également un amortissement variable en continu », souligne le directeur de la création de produits avancés de Jaguar. « Ainsi, l’amortissement de la voiture est optimisé en fonction de son environnement. »


La boîte de vitesses

Au lieu d’opter pour une boîte de vitesses à double embrayage, Jaguar a choisi de rester en terrain connu avec la boîte automatique ZF à huit rapports. L’équipe de SVO a cependant amélioré la boîte de transfert, modifié le différentiel arrière et intégré de nouveaux arbres de transmission pour la Project 8.

La boîte de vitesses passe également plus rapidement aux rapports supérieurs et peut sauter des rapports lorsqu’elle rétrograde. « Le temps de passage à un rapport supérieur est d’environ 200 millisecondes », selon M. Foster. « De plus, en cas de freinage extrême, la voiture peut sauter plusieurs rapports. Il n’est pas donc pas nécessaire de suivre la séquence ordinaire. Vous pouvez descendre de cinq rapports d’un coup. »


Le luxe intérieur

Compte tenu de la démesure qui caractérise l’ensemble de la Project 8, il serait normal de penser que l’intérieur a été dépouillé afin d’alléger le véhicule. Étonnamment, ce n’est pas le cas. Le siège arrière peut seulement accueillir deux passagers, et les sièges avant sont solidement renforcés, mais autrement, l’intérieur est semblable à celui d’une voiture ordinaire. Un toit ouvrant panoramique est même offert de série en Amérique du Nord.

« Nous aurions pu épurer le tout davantage, mais l’essence de la voiture aurait été trop changée par rapport à ce que nous souhaitions », affirme M. Foster. « Elle est conçue pour la piste, mais aussi pour la route. C’est une voiture qui peut être utilisée au quotidien. »


Une édition ultra limitée

Si vous êtes tenté par l’idée de conduire une Jaguar XE de 592 chevaux dotée d’un ensemble aérodynamique de course et produisant un son irrationnel, vous n’êtes pas seul. Mais ne vous attendez pas à pouvoir aller faire un tour chez votre concessionnaire pour un essai routier. La production sera limitée à 300 unités.

En plus d’être rare, la Project 8 sera coûteuse. Son prix en Amérique du Nord n’a pas encore été dévoilé, mais au Royaume-Uni, il est de près de 250 000 $ (149 000 £). Par contre, si vous parvenez à mettre la main sur l’une d’entre elles, le montant pourrait bien en valoir totalement la peine.