Actualités Geneva Salons de l'auto

Dévoilement de la Ferrari 812 Superfast avant ses débuts au Salon de Genève

La voiture promet 789 chevaux à 8500 tours par minute

La voiture promet 789 chevaux à 8500 tours par minute

Si vous pensiez que LaFerrari était le nom le plus arrogant et narcissique que Ferrari pouvait trouver, vous vous trompez. La marque au cheval cabré vient tout juste d’annoncer la Ferrari 812 Superfast avant ses débuts à l’édition 2017 du Salon de l’auto de Genève.

Je vous l’accorde, le nom Superfast tire ses racines de la fin des années 50, moment où cette appellation désignait une évolution de la Superamerica, mais il n’en sonne pas moins ridicule pour autant. Que vous appréciiez ou non l’idée que Ferrari ramène un nom puisé à même son héritage, la voiture fera honneur à sa désignation grâce à un moteur V12 de 6,5 litres, 789 chevaux et 530 lb-pi de couple, le plus puissant de l’histoire du constructeur automobile italien. La 812 Superfast se veut la remplaçante de la F12Berlinetta à moteur central avant et reprend le flambeau de la F12tdf de 770 chevaux, le modèle qui était équipé de l’ancien moteur le plus puissant de Ferrari.

Ferrari 812 Superfast 03

Ferrari affirme que le moteur de la Superfast est une toute nouvelle unité qui déploie sa puissance maximale à 8500 tours par minute et son couple maximal à 7000 tours par minute, quoique 80 % de ce couple est disponible à seulement 3500 tours par minute. L’incroyable puissance du moteur est rendue possible grâce à un nouveau système d’injection directe de carburant de 350 bars et un système d’admission à géométrie variable dérivé d’une technologie issue de la Formule 1. Le V12 est appuyé par une boîte de vitesses à double embrayage dont le nombre de rapports n’a pas encore été dévoilé. Cette boîte est optimisée pour offrir des délais d’embrayage courts et une réactivité du moteur très précise. Selon les dires du constructeur, le groupe motopropulseur permettrait à la voiture d’atteindre les 100 km/h en 2,9 secondes et une vitesse de pointe de 340 km/h.

La 812 Superfast sera la première Ferrari à être équipée d’une direction à assistance électrique (la LaFerrari disposait d’un système hydraulique qui fonctionnait à l’aide d’une pompe électrique). Reste à savoir comment ce système affectera la sensation de la route, mais Ferrari insiste sur le fait qu’il a utilisé la technologie pour « exploiter le plein potentiel des performances de la voiture ». La nouvelle supervoiture aura aussi droit à une version 5.0 du système de contrôle des dérapages latéraux de Ferrari et à un nouveau système de roues arrière directionnelles nommé Virtual Short Wheelbase qui vise à améliorer la maniabilité et la réponse du véhicule.

Lorsqu’on la regarde de profil, la 812 Superfast ressemble toujours à la F12, elle a cependant subi des modifications marquées à l’avant et à l’arrière. Les phares et le carénage frontal ont été redessinés et la jupe inférieure présente désormais des volets actifs pour un aérodynamisme amélioré. À l’arrière, on remarque quatre feux plutôt que deux et une technologie de dérivation de l’écoulement d’air au montant arrière qui accroît la déportance. À l’intérieur, le tableau de bord et les sièges ont aussi été remodelés.

Lors de son lancement, la 812 Superfast sera offerte en rouge Rosso Settanta, une teinte lancée pour célébrer le 70e anniversaire de Ferrari. La plus récente création de la marque de prestige italienne fera ses débuts au Salon de Genève où, là encore, on se moquera sans doute de son nom.

Source : Ferrari