Listes de voitures

Ce que FCA nous réserve pour les cinq prochaines années

Des Jeep hybrides, des nouvelles d’Alfa Romeo et plus encore

Des Jeep hybrides, des nouvelles d’Alfa Romeo et plus encore

Sergio Marchionne a présenté son troisième plan quinquennal pour FCA, avec une foule d’annonces de nouveaux véhicules que le constructeur prévoit offrir chez ses concessionnaires d’ici 2022. Certes, ces projets ne se réaliseront peut-être pas tous. Avec des conflits commerciaux se dessinant à l’horizon et la montée du nationalisme populiste menaçant les complexes chaînes d’approvisionnement de l’industrie la plus mondialisée de la planète, FCA, comme de nombreux autres constructeurs, doit faire face à l’environnement commercial le plus difficile que l’on ait vu depuis plusieurs décennies. Et puisque M. Marchionne devrait bientôt céder les rênes de l’entreprise, son successeur pourrait vouloir apporter sa touche personnelle à la stratégie des produits à venir.

M. Marchionne a clairement indiqué que le nouveau plan quinquennal de FCA concernant les produits sera principalement axé sur quatre marques clés : Jeep, Ram, Maserati et Alfa Romeo. « Ces quatre marques sont nos marques mondiales, a-t-il dit franchement. Elles représentent environ 80 % de nos profits. »

Les marques Chrysler, Dodge et Fiat ont à peine été mentionnées pendant la journée de la présentation du plan. Chaque fois qu’il est question des 62 000 minifourgonnettes que FCA va fournir au développeur de technologie autonome Waymo, on lit qu’il s’agit de Pacifica hybrides; M. Marchionne est le seul à avoir nommé Chrysler en parlant de la Pacifica – et encore, il ne l’a fait qu’une fois.

Dodge était entièrement absent de la présentation, jusqu’à ce que quelqu’un interroge le président lors de la séance de questions finale. M. Marchionne a alors répondu que Dodge est une marque nord-américaine. Il a aussi indiqué qu’afin d’économiser, les futurs véhicules Dodge pourraient être basés sur une version hautement modifiée de l’architecture LX actuelle plutôt que la plate-forme haut de gamme Giorgio actuellement utilisée pour la berline Alfa Romeo Giulia et le VUS Stelvio. M. Marchionne a noté qu’alors que Chrysler serait désormais axée sur le transport de passagers, Dodge se concentrera sur la performance. Il a aussi confirmé qu’une nouvelle Viper n’est pas dans les plans pour l’instant.

D’autres informations : le président considère que parler d’augmenter les ventes de la marque Fiat en Amérique du Nord est « une perte de temps ». Il a profité de l’occasion pour annoncer la fin de la production de la Punto, une voiture à hayon de la taille de la Golf, et l’ajout de groupes motopropulseurs hybrides et électriques à batterie à la famille de la 500 et à la Panda afin d’élever le statut de la marque au sein du marché européen. La Fiat 500e sera basée sur une plate-forme électrique dédiée. Le patron de Maserati, Tim Kuniskis, a confirmé les rumeurs d’une supervoiture Ferrari entièrement électrique lorsqu’il a annoncé que tous les futurs moteurs Maserati – y compris pour un véhicule électrique à batterie à trois moulins haute performance – seraient fournis par Maranello.

Voici ce que le plan de FCA prévoit pour les marques Jeep, Ram, Alfa Romeo et Maserati pour les cinq prochaines années.

 

JEEP

Un bon indice de la transformation que subit actuellement l’industrie automobile : le PDG de Jeep, Mike Manley, a entièrement banni le terme VUS de sa présentation. Pour lui et l’ensemble de l’équipe de direction de FCA présente lors de l’événement, Jeep construit des VU – des véhicules utilitaires.

Quelle est la différence? Jeep travaille actuellement sur deux véhicules, l’un de la taille du Cherokee et l’autre de la taille du Renegade, qui posséderaient la traction intégrale et l’intérieur polyvalent d’un VUS traditionnel en plus de la maniabilité et la dynamique de conduite d’une voiture. Ces « véhicules utilitaires urbains » arboreront également une ligne de toit abaissée et une hauteur de suspension qui permettra au conducteur de sentir qu’il domine la route.

Parmi les prochains modèles de la marque, il y a aussi un tout nouveau véhicule plus petit que le Renegade et la tant attendue camionnette intermédiaire Jeep, qui, selon la rumeur, devrait débarquer en avril 2019 sous le nom de Scrambler. Un modèle à trois rangées rejoindra le Grand Cherokee. Cette décision est d’autant plus stratégique que, comme l’affirme M. Manley, 60 % de ce segment sur le marché des VUS appartient aux véhicules à trois rangées. La nouvelle gamme élargie de Jeep sera couronnée par le Wagoneer et un nouveau véhicule phare, le Grand Wagoneer, qui devrait être en vente en Amérique du Nord en 2020.

Les versions Trailhawk (adaptées à la conduite hors route sur rochers) et Trackhawk (offrant les meilleures performances sur la route) des différents modèles Jeep ont été si populaires que la marque offrira une troisième variante, nommée Deserthawk, spécialisée dans la conduite rapide hors route sur le sable. M. Manley s’attend à ce que les modèles Deserthawk représentent jusqu’à 10 % des ventes totales de Jeep, pour un prix de transaction augmenté de 5000 $ US à 10 000 $ US.

Jeep se tourne également vers l’électrification, avec un catalogue de huit modèles hybrides rechargeables en vente aux États-Unis d’ici 2022. Ces véhicules suivront l’un de deux formats de base. Les véhicules avec moteur à l’avant et à configuration à propulsion ou à traction intégrale, comme le Wrangler et le Grand Cherokee, seront munis d’un moulin électrique installé entre le moteur à combustion interne et la boîte de vitesses. Ce groupe motopropulseur offrira un peu d’autonomie pour grimper des rochers en mode entièrement électrique. L’essieu arrière des véhicules à traction avant, comme le Renegade et le Cherokee, sera activé par un moteur électrique à l’arrière. Quatre véhicules électriques à batterie Jeep seront vendus en Chine, dont une version entièrement électrique du Grand Commander.

 

RAM

FCA l’appelle « l’effet Raptor » : avec les options et autres ajouts, le prix moyen d’un Ford F-150 Raptor adapté à la conduite rapide sur terrain sablonneux peut rapidement atteindre 80 000 $, soit plusieurs dizaines de milliers de dollars de plus qu’un F-150 de milieu de gamme. De plus, les acheteurs de Raptor sont en moyenne plus jeunes que la moyenne des conducteurs de F-150 et gagnent le double du salaire médian de la clientèle du populaire camion. Pour les planificateurs de produits de FCA, il s’agit d’une occasion d’affaire en or. Il n’est donc pas surprenant que la production d’un rival au Raptor, le TRX, ait été approuvée après la présentation du concept lors du Texas State Fair.

Le TRX sera la version haut de gamme du Ram 1500. Le constructeur n’a pas encore dévoilé ce qu’on retrouvera sous le capot du camion, mais une version de départ pourrait développer 520 chevaux, alors que la version la plus chère pourrait recevoir le moteur Hellcat V8 développant 707 chevaux.

Un Ram Heavy Duty est aussi prévu pour janvier 2019. Le camion actuel est le plus vieux offert sur le segment. FCA affirme que le moteur diesel du nouveau modèle sera plus puissant que ceux de ses rivaux de Ford et de GM.

Les dirigeants du groupe n’ont pas manqué de noter la popularité des camionnettes intermédiaires comme le Chevrolet Colorado aux États-Unis. Mais le camion intermédiaire sur lequel Ram planche actuellement sera aussi offert sur les marchés de l’Europe, de l’Asie et de l’Amérique du Sud, où ce segment est en plein essor. Il partagera l’architecture du Jeep Scrambler aux dimensions similaires, de même que son design de l’essieu arrière, et il pourrait lui aussi avoir droit à un groupe motopropulseur hybride.

 

ALFA ROMEO

« Nous avons sous-estimé la complexité du processus industriel et la réaction de nos concurrents allemands », a avoué M. Marchionne à propos d’Alfa Romeo, dont les ventes ont été quelque peu décevantes. FCA ne perd pas espoir et travaillera d’arrache-pied pour assurer la place sur le marché de la célèbre marque italienne : la berline Giulia et le VUS Stelvio seront rejoints d’ici 2022 par deux nouveaux VUS et deux voitures sport, chacun représentant le nom d’un modèle ayant marqué l’histoire d’Alfa Romeo.

La toute nouvelle 8C développera plus de 700 chevaux pour rivaliser avec l’Acura NSX. Elle sera également équipée d’un moteur à turbocompresseur double monté en position centrale alimentant les roues arrière et un moteur électrique branché à l’essieu avant. Le châssis de la supervoiture sera fait de fibre de carbone et le constructeur promet des performances hallucinantes, dont un temps d’accélération de 0 à 100 km/h inférieur à 3 secondes.

L’Alfa Romeo GTV est un coupé quatre places partageant la structure du châssis et les groupes motopropulseurs de la berline Giulia. Sa tôle sera plus élancée et séduisante et son poids sera distribué 50/50. Les versions haut de gamme QV recevront la traction intégrale et une puissance de plus de 600 chevaux fournie par un moulin électrique installé entre le moteur et la boîte de vitesses.

Le projet le plus important d’Alfa Romeo au cours des cinq prochaines années sera la production de deux nouveaux VUS, l’un plus petit que le Stelvio et l’autre plus grand, sur lesquels le constructeur mise pour assurer la viabilité à long terme de la marque. Alors que les ventes totales du segment des VUS intermédiaires de luxe (au sein duquel évolue le Stelvio) devraient passer des 1,6 million d’unités vendues l’an dernier à 2,2 millions d’ici 2022, celles des VUS de luxe compacts et pleine grandeur devraient augmenter à 3 millions d’unités.

Comme le plus petit des deux VUS d’Alfa aura les dimensions du Jeep Compass et devrait partager sa plate-forme, on peut gager sur des moteurs transversaux. Le plus grand véhicule sera basé sur une architecture Giorgio de grande taille, soit la même que le Jeep Grand Cherokee de prochaine génération. Des groupes motopropulseurs hybrides seront offerts pour les deux modèles.

Avec trois VUS, deux voitures sport, la berline Giulia et une nouvelle voiture à hayon et à traction avant destinée au marché européen, la Giulietta, FCA espère vendre 400 000 véhicules Alfa Romeo par année d’ici 2022.

 

MASERATI

La gamme de Maserati sera entièrement renouvelée d’ici 2022, à commencer par une berline Ghibli rafraîchie et un VUS Levante redessiné, qui partagera sa plate-forme avec une berline Quattroporte également redessinée. Le coupé GranTurismo et le cabriolet GranCabrio seront remplacés par des versions coupé et cabriolet de l’Alfieri, tous deux basés sur une variation de la plate-forme Giorgio.

FCA ajoutera également un VUS de la taille du Stelvio à la gamme de Maserati dans l’espoir de voir les ventes totales de la gamme atteindre la barre des 100 000 unités vendues annuellement d’ici 2022.

Le constructeur italien aura alors une sous-marque, Maserati Blue, offrant quatre modèles électriques à batterie, soit des versions de la Quattroporte, du Levante et des coupé et cabriolet Alfieri. Ces véhicules auront tous trois moteurs électriques – un à l’avant et deux à l’arrière – et la traction intégrale avec dispositif de variation active du couple. M. Kuniskis affirme que la version électrique du coupé Alfieri pourra atteindre une vitesse de pointe de près de 320 km/h et passera de 0 à 100 km/h en environ 2 secondes.

« Certains diront que nous voulons concurrencer avec Porsche, alors que d’autres diront que nous empiétons sur le terrain de Tesla, a-t-il dit. En fait, nous cherchons à rivaliser avec les deux. »