Actualités

Audi ne vendra pas Ducati malgré son passage vers l’électrique

Le constructeur conserverait Ducati et Lamborghini

Le constructeur conserverait Ducati et Lamborghini

Selon un nouveau rapport, Audi serait revenue sur sa décision de vendre Ducati malgré sa nouvelle orientation vers les véhicules électriques et les services de mobilité. En entrevue avec Reuters, Rupert Stadler, PDG d’Audi, affirme que le constructeur a mis en place des mesures permettant une réduction des dépenses d’environ 15,2 milliards de dollars, et une collaboration plus étroite avec Porsche dans le cadre d’une stratégie d’alignement pour les deux marques de luxe. C’est donc pourquoi, comme l’a dit M. Stadler, « il n’y a aucune raison économique » de vendre Ducati.

Plus tôt cette année, peu après le scandale sur les émissions de ses véhicules diesel, le Groupe Volkswagen a interrogé certaines banques afin de savoir s’il serait économiquement viable pour Audi de conserver Ducati et Renk, un fabricant de boîtes de vitesses, alors que l’entreprise est en pleine transition vers sa nouvelle identité de constructeur de véhicules électriques et autonomes.

« Je peux vous assurer que Ducati a sa place au sein de la famille Audi, a confié M. Stadler à Reuters. Ducati est l’exemple parfait de la philosophie d’excellence que nous souhaitons partager avec le monde des motocyclettes. » La vente de Ducati a été mise sur la glace plus tôt cet été, après que des syndicats soutenus par la famille Porsche-Piëch s’y soient opposés. Les investisseurs et acheteurs potentiels de la marque croient toutefois que Volkswagen serait susceptible de faire volte-face puisque, stratégiquement, la marque de motos est la moins importante du groupe.

Une personne impliquée dans le dossier a confié à Reuters que Volkswagen pourrait bien utiliser Ducati comme « monnaie d’échange facile » pour concrétiser ses futurs plans commerciaux. Les actionnaires de Volkswagen sont en faveur d’une simplification de la structure du Groupe Volkswagen et souhaitent aller de l’avant avec des changements qui vont à l’encontre des intentions des syndicats.

Une croissance en Europe de l’Ouest et aux États-Unis a aidé Audi à mousser ses profits et ses revenus lors des neuf premiers mois de 2017. Selon M. Stadler, le fait de conserver Ducati et Lamborghini est d’autant plus important au moment où Audi et le Groupe Volkswagen se lancent dans les véhicules électriques et les technologies de conduite autonome. Le PDG aurait également prédit, en entretien avec Reuters, des ventes deux fois plus importantes pour Lamborghini avec l’arrivée de l’Urus, qui permettra au constructeur italien de luxe de s’immiscer dans le segment grandissant des véhicules utilitaires.

Le prix du scandale des moteurs diesel truqués pèse toujours sur Audi, mais M. Stadler croit que la marque pourra bientôt revenir à ses activités régulières. Le système de dénonciation du constructeur a été amélioré et permet maintenant aux employés de rapporter plus facilement toute activité illégale, tant à l’échelle locale qu’internationale. Un bureau d’enquête permanent a également été mis sur pied afin de contrevenir à toute activité illégale, et une équipe spéciale a été mise en place afin de réparer 850 000 véhicules diesel nécessitant une mise à jour de leur logiciel de contrôle des émissions. Rupert Stadler est convaincu qu’Audi peut maintenant désactiver son mode de gestion de crise – tous les véhicules visés par la mise à jour devraient être réparés d’ici le premier trimestre de l’an prochain.

Source : Reuters